English version

Blog de Vincent Lefèvre (en français, si disponible)

Liste des titres. Filtrage Javascript non disponible.

Tous les billets (cette page fait plusieurs centaines de kilo-octets).

Je suis aussi sur Twitter (tweets en français et en anglais) et sur l'instance Mastodon Framapiaf.

[XML]

[2023-01-29 23:44:57 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2023-01-23/2023-01-29)

(Cinéma)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence:

Dalva, d'Emmanuelle Nicot [AC]

J'ai beaucoup aimé. Excellente prestation de la jeune actrice Zelda Samson, qui est par ailleurs omniprésente à l'écran.

Vu en avant-première aux Alizés à Bron dans le cadre de Drôle d'endroit pour des rencontres, en présence de l'actrice Zelda Samson, qui arrivait de Bruxelles et voyait le film pour la deuxième fois (la première était au festival de Cannes). La réalisatrice Emmanuelle Nicot était prévue, mais présentait finalement son film au festival de Rotterdam, qui avait lieu au même moment.

Comme expérience d'actrice, Zelda Samson (14 ans, et 12 ans lors du tournage) faisait déjà du théâtre. Pour le tournage, elle a expliqué qu'elle retenait son texte avec l'aide des gestes, comme un moyen mnémotechnique: par exemple, quand elle se lève, elle doit dire telle chose. Elle continue à faire des castings, mais ne voudrait pas faire actrice toute sa vie; elle aimerait faire de l'astrophysique.

Sortie en France le 2023-03-22.

Plane (Mayday), de Jean-François Richet [AC]

Très bon film d'action / thriller, sans temps mort. Le scénario (en tout cas, l'idée de base) ressemble en partie fortement à celui de Pitch Black (2000) de David Twohy (qui est un de mes films préférés).

Sortie en France le 2023-01-25.

Da-eum So-hee (About Kim Sohee), de July Jung [AC]

Très bien. J'ai trouvé le début trop lent; le film décolle vraiment dans sa seconde partie. Vu en avant-première au Comoedia à Lyon (salle 5), dans le cadre du festival Télérama, sans rien savoir du film.

Sortie en France le 2023-04-05.

Interdit aux chiens et aux Italiens, d'Alain Ughetto [AC]

Film d'animation en stop-motion, partiellement mélangé avec des prises de vue réelles. C'est plutôt original. J'ai bien aimé.

Prix du jury au Festival international du film d'animation d'Annecy 2022.

Sortie en France le 2023-01-25.

Pathaan, de Siddharth Anand [AC]

Pas mal. Beaucoup de scènes d'action très spectaculaires, mais souvent mal filmées (caméra qui bouge, plans très courts). Mention tout de même à celle principalement en plan-séquence dans le train. La seconde partie (après l'entracte de 15 minutes) est nettement supérieure à la première.

Vu lors d'une séance unique au Pathé Vaise à Lyon. Le film devait y être projeté en salle 4, mais devant le succès des réservations, à la demande du distributeur, il est passé dans une plus grande salle, la 14. Les places étant numérotées, une employée de Pathé a dû aller voir chaque spectateur ou groupe de spectateurs dans la salle pour indiquer les nouveaux numéros de place.

Sortie en France le 2023-01-25.

Ashkal (Ashkal, l'enquête de Tunis), de Youssef Chebbi [AC]

Un film qui se laisse voir. Le principal intérêt est l'environnement: les Jardins de Carthage, une zone de constructions plus ou moins abandonnée, à Tunis. Malheureusement, il y a beaucoup de longueurs; le film n'avance pas.

Sortie en France le 2023-01-25.

Neneh Superstar, de Ramzi Ben Sliman [AC]

Décevant. Scénario pas très bien écrit et personnages caricaturaux. Du côté positif, la jeune actrice Oumy Bruni Garrel est convaincante et on a des répliques amusantes.

Sortie en France le 2023-01-25.

L'immensità, d'Emanuele Crialese [AC]

Moyen.

Sortie en France le 2023-01-11.

Assault on Precinct 13 (1976) (Assaut), de John Carpenter [AC]

Pas terrible. Peut-être le moins bon film de John Carpenter. Vu à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective John Carpenter.

[2023-01-22 22:55:51 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2023-01-08/2023-01-22)

(Cinéma)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence:

Babylon, de Damien Chazelle [AC]

Très bien, notamment pour les décors et la mise en scène, ainsi que Margot Robbie. Le passage sur la scène 17 est un grand moment. Mais la durée supérieure à 3 h est trop longue.

Sortie en France le 2023-01-18.

Les Cyclades, de Marc Fitoussi [AC]

Très drôle, surtout grâce à Laure Calamy.

Sortie en France le 2023-01-11.

To Be or Not to Be (1983), d'Alan Johnson [AC]

Très bonne comédie, remake de To Be or Not to Be (1942) d'Ernst Lubitsch. Même reproche que l'original: quasiment tout est en anglais, et avec un tel scénario, c'est gênant.

Vu en 35 mm (copie un peu vieille, mais passé le début, ça allait) à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Ernst Lubitsch.

Les têtes givrées, de Stéphane Cazes [AC]

Bonne comédie traitant de l'éducation et de l'écologie, avec un plus pour son passage magnifique concernant le glacier. Assez drôle dans l'ensemble. Vue en avant-première à l'UGC Ciné Cité Part-Dieu à Lyon, en présence du réalisateur et co-scénariste Stéphane Cazes et de l'acteur Clovis Cornillac (qui joue le prof) et de la jeune actrice Malonn Lévana (qui joue une des élèves, Déborah), mais le générique a été coupé (comme d'habitude).

Les acteurs avaient la possibilité de suggérer des ajouts au scénario. En particulier, la scène de Déborah dans le bus était une idée de Malonn Lévana. Le film a été tourné dans la région de Chamonix, et pour le glacier, il s'agissait de la Mer de Glace.

Sortie en France le 2023-02-08.

Metronom (Radio Metronom), d'Alexandru Belc [AC]

J'ai bien aimé. Intéressant pour son contexte historique. Bien filmé, avec de longs plans. Trop lent tout de même dans la première partie.

Sortie en France le 2023-01-04.

The Draughtsman's Contract (1982) (Meurtre dans un jardin anglais), de Peter Greenaway [AC]

J'ai bien aimé, essentiellement pour la photographie, les costumes et les coiffures, ainsi que la musique de Michael Nyman (quasiment reprise de la musique de Henry Purcell). Vu en version restaurée numérique 4K à l'Institut Lumière lors de la soirée spéciale des 70 ans de la revue Positif (fondée à Lyon), quelques semaines après la reprise du film en salles en France (mais il me semble qu'il n'a pas été projeté à Lyon).

Reprise en France le 2022-11-30.

The Greatest Show on Earth (1952) (Sous le plus grand chapiteau du monde), de Cecil B. DeMille [AC]

J'ai bien aimé, surtout pour les numéros des trapézistes, qui donnent de la tension. Le côté romantique est très moyen et le film est trop long (2 h 32). Je pense que je l'avais déjà vu à la télévision dans les années 1980. Là, vu pour la première fois au cinéma, à l'Institut Lumière.

Retour à Séoul, de Davy Chou [AC]

J'ai bien aimé. Vu en avant-première au Comoedia à Lyon (salle 5), dans le cadre du festival Télérama, en présence du réalisateur et scénariste Davy Chou. La rencontre post-projection a été un peu écourtée, car il était prévu que Davy Chou fût présent uniquement au début de la séance.

Quelques informations données lors de la rencontre: Davy Chou a décidé de faire le film en 2017, en s'inspirant librement de l'histoire d'une amie. Le casting a été difficile pour trouver la bonne actrice principale (à cause des contraintes du scénario), si bien que celle-ci est non professionnelle. Il y a eu peu de place à l'improvisation sur le plateau (sauf dans la scène du bar au début).

Sortie en France le 2023-01-25.

Le chant des vivants, de Cécile Allegra [AC]

Documentaire assez intéressant. Il s'agit en fait d'un documentaire diffusé à la télévision l'année dernière, mais sorti au cinéma ce mois-ci.

Sortie en France le 2023-01-18.

Living (Vivre), d'Oliver Hermanus [AC]

J'ai plutôt bien aimé. Remake du film Ikiru (1952) (même titre français) d'Akira Kurosawa, que j'avais vu en 2008 et que j'avais beaucoup aimé, mais je ne m'en souvenais plus du tout.

Sortie en France le 2022-12-28.

Alcarràs (Nos soleils), de Carla Simón [AC]

Pas mal. Le film est surtout trop long.

Sortie en France le 2023-01-18.

The Banshees of Inisherin (Les Banshees d'Inisherin), de Martin McDonagh [AC]

Je n'ai pas trouvé le film très captivant et il m'a ennuyé; la confession vers le début est le seul moment vraiment drôle. J'ai cependant apprécié la très belle photographie de Ben Davis, ainsi que la musique de Carter Burwell (un compositeur que j'aime beaucoup).

Sortie en France le 2022-12-28.

Tirailleurs, de Mathieu Vadepied [AC]

Pas mal.

Sortie en France le 2023-01-04.

Természetes fény (Natural Light), de Dénes Nagy [AC]

Très belle photographie et image d'excellente qualité (film vu au Cinéma Opéra à Lyon). Mais peu intéressant.

Sortie en France le 2023-01-11.

L'envol, de Pietro Marcello [AC]

Pas terrible. Il n'y a pas vraiment de scénario et c'est assez mal filmé (la caméra bouge beaucoup). Le film est tout de même appréciable pour sa belle photographie (même si je n'ai pu le voir que dans une salle de qualité moyenne) et ses passages poétiques.

À noter que l'image visible a un ratio d'environ 1.52 avec coins un peu arrondis (je pensais initialement que c'était du 1.66, mais une mesure sur la bande-annonce sur écran d'ordinateur donne 1.52, un ratio complètement inhabituel). Le dossier de presse indique 1.85, mais je suppose qu'il s'agit du format classique du DCP (le film est ainsi projeté avec des bandes noires verticales).

Sortie en France le 2023-01-11.

Joyland, de Saim Sadiq [AC]

Film lent et montage raté, qui donne juste l'impression d'une succession de scènes. De plus, les personnages ne sont pas introduits (notamment concernant la famille). Reste la belle prestation de l'actrice Alina Khan [IMDb].

Sortie en France le 2022-12-28.

Torao, de Kazuya Murayama

Mauvais. Le film ne raconte pas grand chose et est peu crédible. Cela commençait pourtant bien avec cette histoire de feuilles de métaséquoia.

Vu au cinéma Lumière Bellecour à Lyon, dans le cadre de la 16e édition du festival du cinéma japonais contemporain (Kinotayo).

[2023-01-07 23:50:32 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2022-12-18/2023-01-07)

(Cinéma)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence:

Les visiteurs (1993), de Jean-Marie Poiré [AC]

Excellente comédie. Je l'avais vue à de multiples reprises sur petit écran, et au cinéma seulement lors de sa projection à l'Institut Lumière en décembre 2022.

Les survivants, de Guillaume Renusson [AC]

Excellent thriller humaniste se déroulant dans les Alpes, avec un côté survival.

Sortie en France le 2023-01-04.

Le tourbillon de la vie, d'Olivier Treiner [AC]

Joli film, original, suivant 4 destins différents (dus au hasard et non à des choix faits volontairement), même si ça reste un peu superficiel. Au niveau du montage, les transitions sont souvent bien trouvées. Mais on retiendra surtout la performance exceptionnelle de Lou de Laâge dans ses différents rôles.

Sortie en France le 2022-12-21.

Simone, le voyage du siècle, d'Olivier Dahan [AC]

Biopic très intéressant sur Simone Veil. Superbe montage non linéaire, qui donne du rythme au film. Concernant les actrices: Elsa Zylberstein (Simone Veil âgée) est trop reconnaissable et c'est vraiment gênant; en revanche, j'ai trouvé Rebecca Marder (Simone Veil jeune) très convaincante.

Sortie en France le 2022-10-12.

M3GAN, de Gerard Johnstone [AC]

Très bien, sauf les 10 dernières minutes. La poupée-robot fait d'autant plus peur que c'est complètement crédible, sauf à la fin.

Sortie en France le 2022-12-28.

Tempête, de Christian Duguay [AC]

Très bien filmé. Avis mitigé sur le scénario: les scènes ne s'enchaînent pas bien et la fin est prévisible longtemps à l'avance (à part les conditions météorologiques), et tout le film semble construit pour cette fin. On passe cependant un bon moment.

Sortie en France le 2022-12-21.

Lalka (1968) (La poupée), de Wojciech Has [AC]

Les décors et les costumes sont très beaux. Mais j'ai trouvé le film beaucoup trop long (2 h 40).

Sortie en France le 2022-12-07.

Cet été-là, d'Éric Lartigau [AC]

J'ai bien aimé. Joli film sans grandes prétentions, parfois drôle. La jeune actrice Rose Pou-Pellicer est parfaite.

Sortie en France le 2023-01-04.

Beurokeo (Les bonnes étoiles), de Hirokazu Koreeda [AC]

J'ai bien aimé. Un peu long.

Sortie en France le 2022-12-07.

Nos frangins, de Rachid Bouchareb [AC]

Bien. Sur l'affaire Malik Oussekine, que je ne connaissais pas, mais en partie seulement, car il est aussi question d'un autre Français d'origine algérienne tué la même nuit par un policier.

Sortie en France le 2022-12-07.

Le otto montagne (Les huit montagnes), de Felix van Groeningen / Charlotte Vandermeersch [AC]

Pas mal. De beaux paysages. Mais c'est trop long (2 h 27 pour un film qui ne raconte pas grand chose).

Sortie en France le 2022-12-21.

Angel (1937) (Ange), d'Ernst Lubitsch [AC]

Pas mal. Vu à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Ernst Lubitsch.

Go West (1925) (Ma vache et moi), de Buster Keaton [AC]

On ne rit pas beaucoup et la musique est décevante.

Sortie en France le 2022-12-21.

[2023-01-06 17:01:51 UTC]
GNU MPFR 4.2.0 est sortie

(CariBlog – MPFR – Logiciels)

La bibliothèque GNU MPFR 4.2.0 (fondue savoyarde) est sortie (annonce).

Nouvelles fonctions:

  • mpfr_cosu, mpfr_sinu, mpfr_tanu, mpfr_acosu, mpfr_asinu, mpfr_atanu, mpfr_atan2u;

  • mpfr_cospi, mpfr_sinpi, mpfr_tanpi, mpfr_acospi, mpfr_asinpi, mpfr_atanpi, mpfr_atan2pi;

  • mpfr_log2p1, mpfr_log10p1, mpfr_exp2m1, mpfr_exp10m1, mpfr_compound_si, mpfr_fmod_ui, mpfr_powr, mpfr_pown, mpfr_pow_uj, mpfr_pow_sj, mpfr_rootn_si (mpfr_pown est en fait une macro définie comme un alias de mpfr_pow_sj).

[2023-01-01 17:55:51 UTC]
Cinéma: mon top 17 et bilan de l'année 2022

(Cinéma)

Bonne année 2023! Comme d'habitude, voici mon bilan cinéma de l'année qui vient de s'écouler. Tout d'abord, mon top 17 parmi les 299 films récents que j'ai vus pour la première fois en salle en 2022 (donc sans compter les anciens films), y compris les avant-premières, films vus dans des festivals, et autres séances spéciales:

  1. Droste no hate de bokura (Deux minutes plus tard), de Junta Yamaguchi [AC] – comédie / science-fiction (Japon); vu le 2022-01-07 [K] et le 2022-04-14 [H], pas de sortie en salles en France.

  2. Junk Head, de Takahide Hori [AC] – animation / science-fiction / aventure (Japon); vu le 2022-04-26 [I] (et deux autres fois), sorti le 2022-05-18.

  3. Avatar: The Way of Water (Avatar: la voie de l'eau), de James Cameron [AC] – action / aventure / fantastique (États-Unis); vu le 2022-12-16, sorti le 2022-12-14.

  4. Flugt (Flee), de Jonas Poher Rasmussen [AC] – documentaire / animation (Danemark / France / Suède / Norvège); vu le 2022-08-31, sorti le 2022-08-31.

  5. Ultraviolette et le gang des cracheuses de sang, de Robin Hunzinger [AC] – documentaire (France); vu le 2022-03-07 [M], pas de sortie en salles en France.

  6. The Northman, de Robert Eggers [AC] – action / aventure (États-Unis); vu le 2022-05-19, sorti le 2022-05-11.

  7. Vesper (Vesper Chronicles), de Kristina Buozyte / Bruno Samper [AC] – science-fiction / drame / aventure (Lituanie / France / Belgique); vu le 2022-08-18, sorti le 2022-08-17.

  8. Evolution, de Kornél Mundruczó [AC] – drame (Hongrie / Allemagne); vu le 2022-05-23, sorti le 2022-05-18.

  9. Incroyable mais vrai, de Quentin Dupieux [AC] – comédie / fantastique (France); vu le 2022-06-16, sorti le 2022-06-15.

  10. The Wonder, de Sebastián Lelio [AC] – drame / thriller / historique (Irlande / Royaume-Uni / États-Unis); vu le 2022-10-17, sorti le 2022-11-16 sur Netflix (pas de sortie en salles en France).

  11. De uskyldige (The Innocents), d'Eskil Vogt [AC] – thriller / drame / fantastique (Norvège / Suède / Danemark); vu le 2022-02-13, sorti le 2022-02-09.

  12. Doctor Strange in the Multiverse of Madness, de Sam Raimi [AC] – action / aventure / fantastique (États-Unis); vu le 2022-05-06, sorti le 2022-05-04.

  13. Blonde, d'Andrew Dominik [AC] – drame / biopic (États-Unis); vu le 2022-09-11, sorti le 2022-09-28 sur Netflix (pas de sortie en salles en France).

  14. Lynx, de Laurent Geslin [AC] – documentaire (Suisse / France); vu le 2022-01-16, sorti le 2022-01-19.

  15. Notre-Dame brûle, de Jean-Jacques Annaud [AC] – drame (France); vu le 2022-03-21 en Dolby Cinema, sorti le 2022-03-16.

  16. La fabrique des pandémies, de Marie-Monique Robin [AC] – documentaire (France); vu le 2022-07-08, diffusé le 2022-05-22 à la télévision.

  17. Listen, d'Ana Rocha [AC] – drame (Portugal / Royaume-Uni); vu le 2022-03-18 [R], pas de sortie en salles en France.

L'ordre des trois premiers est un peu arbitraire. Deux minutes plus tard est nettement le plus original et tourné en un plan-séquence unique (sauf la courte scène avant le titre), donc se déroulant en temps réel, ce qui a une importance particulière puisqu'il est question d'une sorte de voyage dans le temps, ce qui donne un truc complètement délirant. Junk Head a un univers visuel unique, en stop-motion, et le réalisateur a quasiment tout fait tout seul (cela lui a pris en gros 8 ans). Avatar est magnifique et maîtrisé du début à la fin, et on ne sent pas le temps passer (alors que les deux premiers ont quelques problèmes de ce point de vue).

Les meilleurs anciens films que j'ai vus cette année, pour la première fois sur grand écran, dans l'ordre dans lequel je les ai vus: Le hussard sur le toit, de Jean-Paul Rappeneau [AC]; Shurayukihime (Lady Snowblood), de Toshiya Fujita [AC] @ [L]; Akai tenshi (L'ange rouge), de Yasuzô Masumura [AC].

Les festivals auxquels j'ai assisté:

Enfin, en 2022, j'ai soumis sur l'IMDb 8199 items qui ont été approuvés et je suis classé 541e contributeur.

[2022-12-18 10:33:44 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2022-12-11/2022-12-17)

(Cinéma)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence. Tout d'abord, je recommande Vanskabte land (Godland), de Hlynur Pálmason [AC], qui était sorti cet été dans les salles du réseau Utopia et que j'avais pu voir à cette occasion.

Avatar: The Way of Water (Avatar: la voie de l'eau), de James Cameron [AC]

Magnifique, notamment pour son atmosphère visuelle, avec de l'émotion et du très grand spectacle! Et aussi un côté écologiste et humaniste. De plus, le film est maîtrisé de bout en bout, et malgré ses 3 h 12, il n'y a aucun temps mort (comme habituellement chez James Cameron); le film est toujours très prenant et on ne sent pas du tout le temps passer. Je l'ai trouvé nettement supérieur au premier volet, que j'avais pourtant adoré. Si ce n'est peut-être pas le meilleur film de l'année, c'est l'un des tout meilleurs. Vu en VOST 3D HFR; la HFR ne m'a pas paru faire de véritable différence, mais c'est peut-être plus reposant.

À noter qu'on peut y voir des idées d'autres films de James Cameron, en plus du premier volet Avatar (2009): The Abyss (1989), Titanic (1997) (pour un long passage à la fin), et The Terminator (1984) (le méchant ayant une attitude similaire à un robot, et dont le seul but est de tuer une personne particulière).

[Mise à jour du 2022-12-23] À propos du scénario prévisible, dont certains se plaignent, devinant ce qui allait se passer: effectivement, rien d'extraordinaire dans le scénario (ce qui est dommage), mais moi, je vivais le film en temps réel, et je ne devinais donc rien du tout. Inversement, je n'étais jamais surpris, mais toujours émerveillé.

Sortie en France le 2022-12-14.

Le torrent, d'Anne Le Ny [AC]

Film émouvant, entre drame et thriller. Bon duo père-fille (José Garcia / Capucine Valmary).

Sortie en France le 2022-11-30.

Les pires, de Lise Akoka / Romane Gueret [AC]

J'ai bien aimé, surtout la seconde moitié, avec notamment quelques passages très émouvants. Mallory Wanecque et les autres jeunes acteurs sont très convaincants.

Sortie en France le 2022-12-07.

Papy fait de la résistance (1983), de Jean-Marie Poiré [AC]

Bonne comédie, par la troupe du Splendid, en particulier. Vue pour la première fois au cinéma à l'Institut Lumière, en 35 mm (copie un peu vieille, mais ça allait). Je l'avais probablement déjà vue à la télévision (dans les années 1980 ou 1990), mais à part la cave, cela ne me disait rien du tout.

Mon héroïne, de Noémie Lefort [AC]

J'ai assez bien aimé. Mais ça manque d'originalité, malgré quelques idées de mise en scène, comme les photos animées au début.

Sortie en France le 2022-12-14.

Despedida, de Vinícius Lopes / Luciana Mazeto [AC]

Pas mal. Outre la beauté des images, j'ai apprécié la mise en scène, en particulier l'utilisation du stop-motion, comme le fait Jan Švankmajer (cela m'a d'ailleurs fait penser à Alice); et les boucles d'oreille font penser à Valérie au pays des merveilles de Jaromil Jireš. Le récit est malheureusement décevant, peut-être trop long, bien que l'idée des rêves soit intéressante.

Sortie en France le 2022-12-14.

Inu-oh, de Masaaki Yuasa [AC]

Film d'animation avec beaucoup de scènes musicales (genre opéra rock) assez réussies, mais qui ne m'ont pas non plus emballé. C'est original et surprenant, avec divers styles d'animation, la grande qualité du film. À part ça, le film est incompréhensible et il ne semble pas y avoir vraiment de scénario, et je me suis beaucoup ennuyé.

Sortie en France le 2022-11-23.

[2022-12-11 11:06:02 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2022-11-19/2022-12-10)

(Cinéma)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence. Tout d'abord, je recommande She Will, de Charlotte Colbert [AC] (prix de la meilleure première œuvre au Festival international du film de Locarno 2021), que j'avais vu en avril au festival Hallucinations Collectives et qui est sorti en salles il y a une dizaine de jours, ainsi que Falcon Lake, de Charlotte Le Bon [AC], que j'avais vu en avant-première il y a 3 semaines.

Fumer fait tousser, de Quentin Dupieux [AC]

J'ai beaucoup aimé. Quentin Dupieux a fait mieux, mais c'est toujours aussi original, délirant et drôle. Superbe casting, et mention spéciale à Blanche Gardin.

Sortie en France le 2022-11-30.

She Said, de Maria Schrader [AC]

Très bon docufiction sur l'enquête côté New York Times qui a abouti à l'affaire Harvey Weinstein. D'après le livre des journalistes Jodi Kantor et Megan Twohey. Film intense; on ne sent pas le temps passer.

Sortie en France le 2022-11-23.

Bones and All, de Luca Guadagnino [AC]

Très bien, avec un excellent duo Taylor Russell / Timothée Chalamet, mais mention aussi à Mark Rylance, assez flippant (et qui m'a fait penser à un personnage hyper-connu d'un autre film abordant le même thème). Vu sans rien savoir sur le film. Là encore, ça commence avec un doigt.

Sortie en France le 2022-11-23.

Les Amandiers, de Valeria Bruni Tedeschi [AC]

J'ai bien aimé.

Sortie en France le 2022-11-16.

The Menu (Le menu), de Mark Mylod [AC]

J'ai plutôt bien aimé. Bon casting, avec notamment Anya Taylor-Joy et Ralph Fiennes. C'est original, et le début est mystérieux, mais le film se révèle superficiel, que ce soit pour le côté satirique ou horrifique (pas assez saignant), on ne sait rien des personnages, et ça manque de tension, surtout que la fin est plus ou moins annoncée. On reste sur sa faim.

Sortie en France le 2022-11-23.

Carmen (1984), de Francesco Rosi [AC]

Pas mal. Le problème est que les voix ont visiblement été enregistrées en studio alors l'action se déroule en extérieur. Du coup, on a l'impression que ce ne sont pas les personnages qui chantent.

Vu à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Francesco Rosi.

Les miens, de Roschdy Zem [AC]

Pas mal.

Sortie en France le 2022-11-23.

No Bears (Aucun ours), de Jafar Panahi [AC]

Très bon plan-séquence d'ouverture. À part ça, le film se laisse voir, mais je n'ai pas été emballé.

Sortie en France le 2022-11-23.

Forrest Gump (1994), de Robert Zemeckis [AC]

Moyen. Vu à l'Institut Lumière. Surprise au tout début du film: la scène d'ouverture avec la plume me disait quelque chose. C'est alors que je me souvenais avoir vu le remake indien Laal Singh Chaddha (2022) cet été. Et d'ailleurs, pour la suite, je me souvenais aussi de l'histoire et savais ce qui allait se passer. Mêmes reproches que ce remake: trop long, manque de rythme et d'émotions.

Cadaveri eccellenti (1976) (Cadavres exquis), de Francesco Rosi [AC]

Film lent. J'ai moyennement aimé. Vu dans sa restauration 4K de 2019 à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Francesco Rosi.

Reprise en France le 2022-11-16.

Saint Omer, d'Alice Diop [AC]

Long, peu intéressant et peu convaincant. Adaptation cinématographique de l'affaire Fabienne Kabou.

Sortie en France le 2022-11-23.

Je suis aussi allé à deux festivals de courts métrages, mais peu de coups de coeur:

[2022-11-20 00:13:24 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2022-11-10/2022-11-18)

(Cinéma)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence:

Falcon Lake, de Charlotte Le Bon [AC]

Excellent film, qui m'a un peu fait penser à David Lynch, que ce soit pour l'atmosphère ou pour la structure du film. Vu en avant-première au Comoedia à Lyon (salle 5), en présence de la réalisatrice Charlotte Le Bon et du co-scénariste François Choquet. D'après une bande dessinée. Film tourné en 16 mm avec une caméra Arri 416, utilisant un cadre 1.37 (et non 1.33, comme l'a précisé la réalisatrice).

Sortie en France le 2022-12-07.

Couleurs de l'incendie, de Clovis Cornillac [AC]

Très bon scénario (Pierre Lemaitre a adapté son propre roman, Couleurs de l'incendie). Des choses intéressantes dans la mise en scène, comme le plan-séquence d'ouverture. Superbe casting. Belle musique de Guillaume Roussel. Bref, un très bon film, mais l'adaptation du premier volet de la trilogie, Au revoir là-haut (2017), par Albert Dupontel, était très nettement meilleure.

Sortie en France le 2022-11-09.

Armageddon Time, de James Gray [AC]

J'ai bien aimé. Petits souvenirs avec les Apple ][ (c'était mon premier ordinateur).

Sortie en France le 2022-11-09.

Mascarade, de Nicolas Bedos [AC]

Plutôt bon, mais un peu long. Excellent casting.

Sortie en France le 2022-11-01.

Pamfir (Le serment de Pamfir), de Dmytro Sukholytkyy-Sobchuk [AC]

J'ai moyennement aimé. Trop long.

Sortie en France le 2022-11-02.

Bratan (1991) (Bratan, le frère), de Bakhtyar Khudojnazarov [AC]

Bien filmé, mais peu intéressant. Vu en version restaurée à l'Institut Lumière, en prolongation du festival Lumière 2022 (qui s'appelait best of les années précédentes).

Le pharaon, le sauvage et la princesse, de Michel Ocelot [AC]

3 moyens métrages d'animation simplistes et ennuyeux.

Sortie en France le 2022-10-19.

Coma, de Bertrand Bonello [AC]

Un film très particulier, limite expérimental. Je n'ai pas aimé.

Sortie en France le 2022-11-16.

Close, de Lukas Dhont [AC]

Je n'ai pas aimé et le film m'a ennuyé du début à la fin.

Sortie en France le 2022-11-01.

[2022-11-17 22:46:02 UTC]
GNU MPFR 4.1.1 est sortie

(CariBlog – MPFR – Logiciels)

La bibliothèque GNU MPFR 4.1.1 (épinards à la crème, patch level 1) est sortie: des bugs corrigés et des améliorations dans le formatage du manuel.

[2022-11-09 23:34:48 UTC]
Festival Lumière 2022 et derniers films vus (2022-10-18/2022-11-08)

(Cinéma – Lyon)

Le festival Lumière 2022 s'est maintenant terminé il y a deux semaines et demie, mais certains films sont encore visibles à l'Institut Lumière jusqu'au 20 novembre. J'y ai vu 19 films sur les 9 jours du festival, soit à peu près le même nombre qu'en 2020 et 2021, mais nettement moins que les années précédentes. La programmation était aussi moins intéressante, sauf pour les films de Tim Burton (Prix Lumière cette année), mais que j'avais déjà tous vus au cinéma, parfois même plusieurs fois. Il n'y a que 3 films que j'ai adorés: The Wonder de Sebastián Lelio (la seule avant-première que j'ai pu avoir, et qui ne sortira malheureusement pas au cinéma en France, mais en exclusivité sur Netflix le 16 novembre), Shurayukihime (Lady Snowblood) de Toshiya Fujita, et Edward Scissorhands (Edward aux mains d'argent) de Tim Burton, en sa présence à la séance de clôture (cela faisait la 8e fois que je le voyais au cinéma).

Voici maintenant quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus pour la première fois au cinéma, incluant ceux du festival Lumière (à partir du mardi), par ordre de préférence. Mais tout d'abord, je recommande fortement Maixabel (Les repentis), d'Icíar Bollaín [AC], un très beau film inspiré de faits réels, que j'avais vu en avant-première aux 38es Reflets du cinéma ibérique et latino-américain à Villeurbanne (au mois de mars), et qui est sorti en salles ce mercredi (comme je n'ai toujours pas eu le temps de faire le bilan des Reflets, je ne l'avais pas encore listé dans mon blog).

Akai tenshi (1966) (L'ange rouge), de Yasuzô Masumura [AC]

Superbe! Quelques scènes dures vers le début. Vu en version restaurée numérique 4K.

Reprise en France le 2022-11-02.

Shurayukihime (1973) (Lady Snowblood), de Toshiya Fujita [AC]

J'ai adoré. Vu à la nuit Meiko Kaji [IMDb] à l'Institut Lumière, dans le cadre du festival Lumière 2022. C'est le principal film qui a inspiré Tarantino pour Kill Bill: on y retrouve l'essentiel.

Meiko Kaji [IMDb] y chante la chanson Shura no Hana (reprise dans Kill Bill).

R.M.N., de Cristian Mungiu [AC]

J'ai beaucoup aimé. Le meilleur moment: la réunion en un plan-séquence de 17 minutes.

Note: dans les sous-titres, le roumain et le hongrois, qui sont les deux principales langues du film, ont leur propre couleur.

Sortie en France le 2022-10-19.

EO, de Jerzy Skolimowski [AC]

Pas vraiment de scénario, mais des plans magnifiques et surréalistes (comme celui du tunnel). À voir juste pour cela.

Sortie en France le 2022-10-19.

Three Ages (1923) (Les trois âges), d'Edward F. Cline / Buster Keaton [AC]

Très bien. Le film se compose de 3 histoires similaires se déroulant à 3 époques différentes, entrecoupées dans le montage. Assez drôle.

Vu à l'Institut Lumière dans le cadre du festival Lumière 2022, avec accompagnement au piano par Fred Escoffier. Restauration 4K par Cohen Films en 2022.

X, de Ti West [AC]

Film d'horreur efficace et finalement assez original. Quelques très bonnes idées de mise en scène.

Sortie en France le 2022-11-02.

Joshû 701-gô: Sasori (1972) (La femme scorpion), de Shun'ya Itô [AC]

Très bien. Vu à la nuit Meiko Kaji [IMDb] à l'Institut Lumière, dans le cadre du festival Lumière 2022.

Note: je le trouve un peu meilleur que la suite, Joshû sasori: Dai-41 zakkyo-bô (Elle s'appelait Scorpion), deuxième film de la nuit, non listé ici car je l'avais déjà vu au festival Hallucinations Collectives en 2011.

Walad Min Al Janna (La conspiration du Caire), de Tarik Saleh [AC]

Très bien.

Sortie en France le 2022-10-26.

Reds (1981), de Warren Beatty [AC]

Très bien. J'ai trouvé la seconde moitié nettement plus intéressante que la première. Film vu à l'Institut Lumière dans le cadre du festival Lumière 2022, en première mondiale de sa version restaurée.

Mi país imaginario (Mon pays imaginaire), de Patricio Guzmán [AC]

Documentaire très intéressant.

Sortie en France le 2022-10-26.

Françoise ou La vie conjugale (1964), d'André Cayatte [AC]

Très intéressant. Cela fait penser à un film post-MeToo. Vu juste avant Jean-Marc ou La vie conjugale, qui présente l'autre point de vue (très différent).

Version restaurée par Pathé en 2022, avec sous-titrage en anglais, vue à l'Institut Lumière, en prolongation du festival Lumière 2022 (qui s'appelait best of les années précédentes).

Sevmek Zamani (1966) (Time to Love), de Metin Erksan [AC]

Joli film poétique. Très belles mise en scène et photographie. Musique trop envahissante.

Vu en version restaurée 4K à l'Institut Lumière, dans le cadre du festival Lumière 2022. Magnifique copie, mais il y a de nombreuses fautes de français dans les sous-titres.

Kisapmata (1981), de Mike De Leon [AC]

Bien. Vu au festival Lumière 2022 dans sa version restaurée 4K de 2019, inédite et non censurée.

The Long Night (1947), d'Anatole Litvak [AC]

J'ai bien aimé. C'est un remake du film Le jour se lève (1939) de Marcel Carné (avec Jean Gabin), que j'avais déjà vu 8 ans auparavant, mais je ne m'en souvenais quasiment plus. Je ne saurais dire lequel j'ai préféré.

Film vu en version restaurée 4K par Studiocanal au festival Lumière 2022. Il était présenté par Philippe Le Guay [IMDb].

Irezumi (1966) (Tatouage), de Yasuzô Masumura [AC]

De belles couleurs. Vu en version restaurée numérique 4K.

Reprise en France le 2022-11-02.

Condenados a vivir (1972), de Joaquín Luis Romero Marchent

Vu au festival Lumière 2022, en première internationale de sa version restaurée 4K de 2022. Il s'agissait de la version destinée au marché domestique, donc avec assez peu de sang. La version internationale n'était pas encore restaurée. J'ai bien aimé. Mais la musique est trop forte.

Ce film (tout du moins dans sa version internationale, probablement plus intéressante) a inspiré Quentin Tarantino pour son film The Hateful Eight (2015) (Les huit salopards).

Bowling Saturne, de Patricia Mazuy [AC]

Un thriller glaçant.

Sortie en France le 2022-10-26.

Jean-Marc ou La vie conjugale (1964), d'André Cayatte [AC]

J'ai bien aimé. Vu juste après Françoise ou La vie conjugale, qui présente l'autre point de vue (très différent) et qui était meilleur.

Version restaurée par Pathé en 2022, avec sous-titrage en anglais, vue à l'Institut Lumière, en prolongation du festival Lumière 2022.

Bachennya metelyka (Butterfly Vision), de Maksym Nakonechnyi [AC]

Bien, sauf que la réalisation est parfois exaspérante.

Sortie en France le 2022-10-12.

Black Adam, de Jaume Collet-Serra [AC]

Un film de super-héros qui se laisse voir. Un peu d'humour, un minimum de surprises, et du spectacle en Dolby Cinema, mais sans enjeu.

Sortie en France le 2022-10-19.

Harka, de Lotfy Nathan [AC]

Pas mal.

Sortie en France le 2022-11-02.

Unicorn Wars, d'Alberto Vázquez [AC]

Pas mal. Film d'animation cruel et violent vu en avant-première à une soirée Halloween au cinéma Le Zola à Villeurbanne.

Sortie en France le 2022-12-28.

Therese and Isabelle (1968) (Thérèse et Isabelle), de Radley Metzger [AC]

Pas mal. D'après un roman, et cela se ressent beaucoup: certains passages sont très littéraires. Vu au festival Lumière 2022 dans une restauration 4K inédite en France, financée par Nicolas Winding Refn, qui devait venir présenter le film, mais n'a pas pu être là pour des raisons de santé.

Note: malgré le titre original en anglais (probablement dû à la production internationale), le film est en langue française; et il était sous-titré en anglais.

Poulet frites, d'Yves Hinant / Jean Libon [AC]

Pas mal. Beaucoup d'aliasing. Tourné en vidéo?

Sortie en France le 2022-09-28.

Touch of Crude, de Nicolas Winding Refn

Court métrage d'une demi-heure environ, intéressant pour son atmosphère et son côté étrange, mais sans scénario. Vu en première mondiale au festival Lumière 2022, le 2022-10-20. Nicolas Winding Refn n'a pas pu venir au festival pour présenter le nouveau film qu'il a fait restaurer (Therese and Isabelle, cf plus haut), et en contrepartie, ce court métrage a été projeté en début de séance, ce qui n'était pas prévu dans le programme. Et il a fait venir sa fille Lola Corfixen, qui joue dedans, mais qui ne l'avait pas encore vu, ni personne d'autre d'ailleurs.

Amsterdam, de David O. Russell [AC]

Mise en scène décevante. Trop long.

Sortie en France le 2022-11-01.

Pripad pre obhájcu (1964) (Un cas particulier), de Martin Hollý [AC]

J'ai moyennement aimé. Vu en version restaurée numérique 2K au festival Lumière 2022.

Copenhagen Cowboy, de Nicolas Winding Refn

Série en 6 épisodes vue au festival Lumière 2022, sous forme de film (un seul générique, tout à la fin). Il y avait un entracte entre les deux parties de 2 h 30 chacune (correspondant donc à 3 épisodes). Nicolas Winding Refn, créateur et réalisateur de cette série, mais n'a pas pu venir la présenter, mais il a fait venir sa fille Lola Corfixen, qui joue dedans (vers la fin).

J'ai été très déçu concernant le scénario; c'est lent et ça m'a énormément ennuyé. Le seul intérêt est l'atmosphère visuelle, typique de Nicolas Winding Refn, avec ses couleurs saturées.

Sortie sur Netflix le 2022-12-08.

Jacky Caillou, de Lucas Delangle [AC]

Peu captivant, rien de novateur.

Sortie en France le 2022-11-02.

Flickorna (1968) (Les filles), de Mai Zetterling [AC]

J'ai détesté. Ça tourne en rond, ce qui rend le film d'autant plus ennuyeux. Version restaurée en 2016, vue à l'Institut Lumière, en prolongation du festival Lumière 2022.

[2022-10-17 23:51:23 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2022-09-27/2022-10-17)

(Cinéma – Lyon)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), incluant le début du festival Lumière, par ordre de préférence:

The Wonder, de Sebastián Lelio [AC]

Superbe! Florence Pugh est une nouvelle fois extraordinaire, après notamment Lady Macbeth (2016) et Midsommar (2019). Mention aussi à la jeune actrice Kíla Lord Cassidy. Photographie magnifique d'Ari Wegner, directrice de la photographie australienne dont le travail a déjà été remarqué sur les films Lady Macbeth (encore!) et The Power of the Dog (2021). Pour cette adaptation de roman, on a au scénario Alice Birch, qui avait déjà fait une adaptation de roman pour… Lady Macbeth. Le livre et le film sont inspirés d'histoires vraies, dont celle-ci.

Vu au festival Lumière, dans la salle 1 du Pathé Bellecour, en avant-première de sa sortie en exclusivité sur Netflix (c'était donc la seule façon de le voir sur grand écran), alors que je ne savais rien du sujet du film. Le réalisateur Sebastián Lelio était présent au début et à la fin du film, mais le générique a été coupé, ce qui est dommage pour un grand festival (la volonté était peut-être de gagner quelques minutes, car l'organisation n'avait pas prévu beaucoup de temps avant le film suivant).

Le film se déroule en Irlande en 1862, soit une dizaine d'années après la Grande Famine, et est entièrement en langue anglaise. Une semaine auparavant, dans un autre festival, j'avais vu Arracht (2019) (cf ci-dessous), qui se déroulait en Irlande en 1845 (donc à l'aube de la Grande Famine), et qui était entièrement en gaélique irlandais. Donc l'utilisation ici de la langue anglaise m'a interpellé, même si c'est normal pour l'infirmière (Florence Pugh), qui est anglaise; cette dernière est cependant quasiment omniprésente à l'écran, il me semble. Le roman fait mention du gaélique.

Sortie sur Netflix le 2022-11-16.

Arracht (2019), de Tom Sullivan [AC]

J'ai beaucoup aimé. Un film dur se passant en Irlande en 1845, à l'aube de la Grande Famine, avec une magnifique photographie et une belle musique, et en plus, un intérêt historique (je ne connaissais pas du tout). Le film est presque entièrement en gaélique irlandais, langue qui a peu à peu disparu à cause de cette grande famine.

Film vu au Zola à Villeurbanne, dans le cadre du festival Ciné O'Clock.

Tori et Lokita, de Jean-Pierre Dardenne / Luc Dardenne [AC]

J'ai beaucoup aimé. Scénario assez surprenant.

Sortie en France le 2022-10-05.

L'origine du mal, de Sébastien Marnier [AC]

Très bon thriller familial, en particulier pour son scénario.

Sortie en France le 2022-10-05.

Le sixième enfant, de Léopold Legrand [AC]

Très beau film, sur un sujet qui n'est pas loin de la GPA.

Sortie en France le 2022-09-28.

Novembre, de Cédric Jimenez [AC]

Très bon et efficace.

Sortie en France le 2022-10-05.

Nothing But a Man (1964) (Un homme comme tant d'autres), de Michael Roemer

Très bonne mise en scène, surtout les plans du début. Film vu en version restaurée numérique 4K au Pathé Bellecour dans le cadre du festival Lumière.

The Narrow Margin (1952) (L'énigme du Chicago Express), de Richard Fleischer / William Cameron Menzies [AC]

Très bien.

The Last Boy Scout (1991) (Le dernier samaritain), de Tony Scott [AC]

J'ai bien aimé. Vu à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Tony Scott.

How to Save a Dead Friend, de Marusya Syroechkovskaya [AC]

J'ai bien aimé. De beaux plans avec les lumières qui se reflètent sur les fenêtres des immeubles.

Documentaire vu en avant-première au Comoedia à Lyon, en présence du monteur Qutaiba Barhamji, dans le cadre d'une sélection des films de l'ACID du Festival de Cannes 2022. Ce film n'était pas prévu à l'époque où Kimi était filmé. Il y avait beaucoup d'images de mauvaise qualité (il s'agissait de petites caméras DV); la société d'effets spéciaux a créé son logiciel pour améliorer la qualité des images par intelligence artificielle.

The Day of the Dolphin (1973) (Le jour du dauphin), de Mike Nichols [AC]

J'ai bien aimé dans l'ensemble. Après un début décevant, le film prend de plus en plus d'intérêt. D'après le roman Un animal doué de raison de Robert Merle [IMDb]. Très belle musique de Georges Delerue.

Vu lors d'une soirée Mike Nichols (2 films) au Comoedia à Lyon, en présence du distributeur de Lost Films, Marc Olry, à l'occasion de la reprise limitée des films en salles (apparemment, il n'y a que des séances spéciales).

Reprise en France le 2022-07-20.

Plan 75, de Chie Hayakawa [AC]

Intéressant, mais il y a des longueurs, et à partir d'un moment, il ne se passe quasiment plus rien. Donc fin décevante. Bien filmé et belle image.

Sortie en France le 2022-09-07.

Days of Thunder (1990) (Jours de tonnerre), de Tony Scott [AC]

J'ai plutôt bien aimé. Vu à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Tony Scott.

L'ombre de Goya par Jean-Claude Carrière (L'ombre de Goya), de José Luis López-Linares [AC]

J'ai plutôt bien aimé.

Sortie en France le 2022-09-21.

Danza macabra (1964) (Danse macabre), d'Antonio Margheriti / Sergio Corbucci [AC]

Film de série B intéressant pour son atmosphère, style Edgar Allan Poe. Bonne fin. Quelques défauts techniques: doublage / postsynchronisation trop visible au début, et les ombres dues à un éclairage électrique, qui ne vont pas avec ce film.

Film vu dans sa version complète en version restaurée numérique 4K (derniers réglages terminés une semaine auparavant) au festival Lumière. La restauration de l'image a demandé plus de 250 heures de travail. Il est possible de contribuer à la restauration de ce film sur proarti jusqu'au 30 octobre.

Le distributeur français Les Acacias devrait sortir le film en salles en 2023.

Maria rêve, de Lauriane Escaffre / Yvo Muller [AC]

Pas mal.

Sortie en France le 2022-09-28.

Aya, de Simon Gillard [AC]

Pas mal. Un film de fiction qui ressemble à un documentaire.

Sortie en France le 2022-10-12.

Carnal Knowledge (1971) (Ce plaisir qu'on dit charnel), de Mike Nichols [AC]

Moyen. Le film mérite cependant l'attention pour deux scènes mémorables: la scène d'ouverture et celle des diapositives.

Vu lors d'une soirée Mike Nichols (2 films) au Comoedia à Lyon, en présence du distributeur de Lost Films, Marc Olry, à l'occasion de la reprise limitée des films en salles (apparemment, il n'y a que des séances spéciales).

Reprise en France le 2022-07-20.

Un beau matin, de Mia Hansen-Løve [AC]

Moyen. La relation amoureuse de Sandra (Léa Seydoux) m'a profondément ennuyé.

Sortie en France le 2022-10-05.

Halloween Ends, de David Gordon Green [AC]

La scène d'ouverture est bonne, la suite nettement moins.

Sortie en France le 2022-10-12.

Vacances, de Béatrice de Staël / Leo Wolfenstein [AC]

Une bonne partie du film se laisse voir, puis le film s'enlise et la fin est très décevante.

Sortie en France le 2022-09-28.

Polaris, d'Ainara Vera [AC]

Documentaire construit bizarrement et pas toujours intéressant. Quelques plans très réussis. Bonne bande son (comme les grincements du bateau). J'ai moyennement aimé.

Vu en avant-première au Comoedia à Lyon, en présence de la productrice du film Clara Vuillermoz, dans le cadre d'une sélection des films de l'ACID du Festival de Cannes 2022. Le DCP n'était pas celui prévu: pour les dialogues en français, il avait des sous-titres en anglais. D'après l'IMDb, le film a été tourné en 4K, mais il n'y a pas de projection 4K au Comoedia.

La voix off est en anglais, car la réalisatrice Ainara Vera ne parle pas français et les échanges se faisaient en anglais.

Sortie en France le 2023-04-05.

Joyû Sumako no koi (1947) (L'amour de l'actrice Sumako), de Kenji Mizoguchi [AC]

Très bien filmé, mais je n'ai pas du tout accroché. Vu en 35 mm à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Kenji Mizoguchi.

Yamabuki, de Juichiro Yamasaki [AC]

Ennuyeux. Le grain est très marqué, ce qui m'a fait penser à un tournage en 16 mm, et c'est confirmé par le dossier de presse. Le générique en animation est de Sébastien Laudenbach.

Vu en avant-première au Comoedia à Lyon, dans le cadre d'une sélection des films de l'ACID du Festival de Cannes 2022. Il a été dit que le réalisateur est agriculteur et qu'il aime particulièrement cette fleur, Yamabuki. Film à petit budget, d'où une seule prise et peu de rushes. Le montage a été très long. La sortie en salles est annoncée pour fin mars 2023.

[2022-10-07 16:23:35 UTC]
GNU MPFR 4.1.1 Release Candidate

(CariBlog – MPFR – Logiciels)

The GNU MPFR 4.1.1 release candidate is available. The main changes are bug fixes (in particular for macros implementing functions) and improved manual formatting, by using a recent texinfo.tex file (2022-09-14.01).

[2022-09-26 21:59:25 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2022-09-11/2022-09-26)

(Cinéma)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence:

Blonde, d'Andrew Dominik [AC]

Déroutant, mais un très grand moment de cinéma: la vie de Marilyn Monroe vue comme un film d'horreur.

Film vu à une séance spéciale à l'Institut Lumière (Lyon) le 2022-09-11. La troisième projection, après celles aux festivals de Venise et de Deauville?

Sortie sur Netflix le 2022-09-28.

Beverly Hills Cop (1984) (Le flic de Beverly Hills), de Martin Brest [AC]

Excellente comédie policière. Vue à l'Institut Lumière à une soirée double programme, dans le cadre de la rétrospective Tony Scott (lequel a réalisé seulement le deuxième volet).

Crimson Tide (1995) (USS Alabama), de Tony Scott [AC]

Très bien. Vu en 35 mm à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Tony Scott.

Beverly Hills Cop II (1987) (Le flic de Beverly Hills 2), de Tony Scott [AC]

Très bonne comédie policière. Vue à l'Institut Lumière à une soirée double programme, dans le cadre de la rétrospective Tony Scott. Ce deuxième volet est moins bon que le premier.

Babi Yar. Context (Babi Yar. Contexte), de Sergey Loznitsa [AC]

Documentaire très intéressant, composé d'images d'archives sans voix off, dans le contexte de la Seconde Guerre mondiale en Ukraine; mais il y a des longueurs. À noter l'avertissement: des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs. C'est effectivement le cas vers la fin.

Sortie en France le 2022-09-14.

Don't Worry Darling, d'Olivia Wilde [AC]

J'ai bien aimé. Au début, ce film m'a fait penser à The Village (2004) et à The Truman Show (1998). Un reproche: la scène de l'avion est artificielle et peu crédible, et le problème est que le scénario se base dessus. Quelques défauts dans la mise en scène, avec certains mouvements de caméra. Bonne prestation de Florence Pugh.

Sortie en France le 2022-09-21.

Ninjababy, d'Yngvild Sve Flikke [AC]

J'ai bien aimé. Mise en scène originale, partiellement en animation. Adaptation d'un roman graphique.

Sortie en France le 2022-09-21.

Moonage Daydream, de Brett Morgen [AC]

Documentaire visuellement spectaculaire sur David Bowie, mais long et non structuré. Petit à petit, il s'essouffle et ne reste intéressant que sur certaines séquences.

Sortie en France le 2022-09-21.

Tout le monde aime Jeanne, de Céline Devaux [AC]

J'ai bien aimé. Original pour ses séquences animées tout au long du film.

Sortie en France le 2022-09-07.

La dégustation, d'Ivan Calbérac [AC]

Jolie comédie romantique.

Sortie en France le 2022-08-31.

Chronique d'une liaison passagère, d'Emmanuel Mouret [AC]

J'ai plutôt bien aimé. On rit de temps en temps. Bon duo (et même trio) d'acteurs, très attachants: Sandrine Kiberlain, Vincent Macaigne et Georgia Scalliet.

Sortie en France le 2022-09-14.

L'énergie positive des dieux, de Laetitia Møller [AC]

Pas mal. Un documentaire assez original et parfois drôle.

Sortie en France le 2022-09-14.

Kompromat, de Jérôme Salle [AC]

Pas mal, mais le fait que Mathieu Roussel (Gilles Lellouche) ne prenne aucune précaution pour ne pas être remarqué est peu crédible. Musique parfois envahissante.

Sortie en France le 2022-09-07.

Les enfants des autres, de Rebecca Zlotowski [AC]

Pas mal.

Sortie en France le 2022-09-21.

Stop-Zemlia (Jeunesse en sursis), de Kateryna Gornostai [AC]

Film qui ressemble beaucoup à un documentaire, avec notamment ses interviews, dont on ne sait pas vraiment si elles sont vraies ou fausses. Pas très intéressant et beaucoup trop long.

La partie de badminton au début du film est amusante.

Sortie en France le 2022-09-14.

See How They Run (Coup de théâtre), de Tom George [AC]

Le film devient vite ennuyeux.

Sortie en France le 2022-09-14.

À propos de Joan, de Laurent Larivière [AC]

Extrêmement ennuyeux, et ce pseudo-scénario non linéaire est peu convaincant.

Sortie en France le 2022-09-14.

[2022-09-11 00:07:26 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2022-08-29/2022-09-10)

(Cinéma)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence:

Flugt (Flee), de Jonas Poher Rasmussen [AC]

Superbe documentaire humaniste raconté par un migrant, mixant différents styles d'animation et images d'archives. Cristal du long métrage à l'édition 2021 du Festival international du film d'animation d'Annecy. À voir absolument!

Sortie en France le 2022-08-31.

Revoir Paris, d'Alice Winocour [AC]

Film touchant et très bien écrit. Excellente prestation de Virginie Efira (et des autres acteurs aussi).

Sortie en France le 2022-09-07.

Training Day (2001), d'Antoine Fuqua [AC]

J'ai beaucoup aimé. Ce film très intense vaut surtout pour l'interprétation grandiose de Denzel Washington, qui a d'ailleurs remporté l'Oscar du meilleur acteur.

Vu en 35 mm à une soirée double programme Denzel Washington à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Tony Scott (cependant, pas de rapport de Tony Scott avec ce premier film de la soirée). Au bout de 40 minutes, le film a dû être interrompu pendant un moment, une bobine ayant été montée à l'envers; le film a repris en double poste, avec donc quelques secondes d'interruption après le passage de cette bobine.

Rumba la vie, de Franck Dubosc [AC]

Comédie émouvante. Excellent duo Franck Dubosc / Louna Espinosa. Magnifique scène finale.

Sortie en France le 2022-08-24.

Goupi Mains Rouges (1943), de Jacques Becker [AC]

Très bien. Vu à la Villa Lumière, dans le cadre du cycle Ciné-club; version restaurée de 2015 par Pathé.

Memorîzu (1995) (Memories), de Kôji Morimoto / Tensai Okamura / Katsuhiro Ôtomo [AC]

Film d'animation composé de 3 moyens métrages (épisodes) indépendants. Le premier épisode est excellent; il fait penser à Solaris; c'est très nettement le meilleur. J'ai assez bien aimé le deuxième. Le troisième, deux fois plus court que les deux premiers, est intéressant surtout pour les décors et la forme: quasiment un unique plan-séquence. Un reproche commun: ils sont tous longs par rapport à ce qu'ils traitent.

Reprise en France le 2022-08-24.

Le visiteur du futur, de François Descraques [AC]

J'ai bien aimé. Film de science-fiction amusant, adapté de la web-série du même nom, que je ne connais pas du tout.

Sortie en France le 2022-09-07.

La dérive des continents (au sud), de Lionel Baier [AC]

Pas mal. Seul le début est très bon et drôle, avec notamment le délégué français. Les autres scènes où ce dernier intervient sont aussi très drôles. Concernant les lieux de tournage, c'est le Cretto di Burri le plus intéressant.

Sortie en France le 2022-08-24.

My Name Is Gulpilil, de Molly Reynolds [AC]

Documentaire sur l'acteur David Gulpilil. Assez intéressant dans l'ensemble, mais monotone.

Sortie en France le 2022-08-31.

Leila's Brothers (Leila et ses frères), de Saeed Roustayi [AC]

La première moitié (un peu plus, jusqu'au début du mariage), très bavarde, m'a profondément ennuyé. J'ai bien aimé la suite. Reste que le film est beaucoup trop long (2 h 39).

Sortie en France le 2022-08-24.

La page blanche, de Murielle Magellan [AC]

Pas très captivant. Réalisation inégale.

Sortie en France le 2022-08-31.

[2022-08-28 21:34:11 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2022-08-21/2022-08-28)

(Cinéma)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence:

Enemy of the State (1998) (Ennemi d'État), de Tony Scott [AC]

Excellent thriller, sans temps mort. Vu en 35 mm à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Tony Scott.

Everything Everywhere All at Once, de Dan Kwan / Daniel Scheinert [AC]

J'ai beaucoup aimé. Film complètement fou, qui commence assez calmement, puis qui part dans tous les sens (avec notamment quelques petites scènes en animation et un format d'image qui change de temps en temps). Inventif et divertissant, mais ça tourne un peu en rond, et on reste sur sa faim. Le principe aurait pu être mieux exploité.

Vu en Dolby Cinema (au Pathé Vaise à Lyon), en avant-première.

Sortie en France le 2022-08-31.

Revenge (1990) (Revenge - Vengeance), de Tony Scott [AC]

J'ai beaucoup aimé. Si le scénario, adapté d'une nouvelle de Jim Harrison [IMDb], est linéaire et réserve peu de surprises, le film vaut surtout pour sa mise en scène et sa très belle photographie. La fin est très réussie et émouvante, et le plan final est remarquable.

Vu à l'Institut Lumière, en film d'ouverture de la rétrospective Tony Scott.

America Latina, de Damiano D'Innocenzo / Fabio D'Innocenzo [AC]

J'ai assez bien aimé. Un thriller sombre et mystérieux, avec quelques passages durs.

Sortie en France le 2022-08-17.

The Invitation (Le bal de l'enfer), de Jessica M. Thompson [AC]

Ambiance réussie et film qui renouvelle le genre par son côté féministe, mais cela manque de tension. Vendu essentiellement comme un film d'horreur, c'est plus un petit thriller (même pas d'interdiction aux moins de 12 ans en France), et évidemment, de nombreux spectateurs sont déçus sur ce point.

Sortie en France le 2022-08-24.

Three Thousand Years of Longing (Trois mille ans à t'attendre), de George Miller [AC]

Moyen. Film visuellement beau, mais long, bavard et peu captivant.

Sortie en France le 2022-08-24.

Watashi wo kuitomete (Tempura), d'Akiko Ôku [AC]

Je n'ai pas aimé. Long, sans émotion, et ennuyeux.

Sortie en France le 2022-07-20.

L'affaire des divisions Morituri (1985), de F.J. Ossang [AC]

J'ai détesté, même si les décors sont parfois intéressants. C'est très mal écrit, et j'ai rapidement décroché. Film en 16 mm, vu à sa reprise en salles en version restaurée numérique 2K. Cela ne donne pas envie de voir les deux autres films.

Reprise en France le 2022-08-24.



webmaster@vinc17.org