English version

Blog de Vincent Lefèvre (en français, si disponible)

Liste des titres. Filtrage Javascript non disponible.

Tous les billets (cette page fait plusieurs centaines de kilo-octets).

Je suis aussi sur Twitter (tweets en français et en anglais) et sur l'instance Mastodon Framapiaf.

[XML]

[2022-01-10 23:24:26 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2022-01-01/2022-01-10)

(Cinéma)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence:

Droste no hate de bokura (Deux minutes plus tard), de Junta Yamaguchi [AC]

Génial! Tourné en un plan-séquence unique (sauf la courte scène avant le titre) et donc en temps réel. Ceci a une grande importance pour ce film faisant intervenir un certain type de voyage dans le temps et constitue ainsi une belle performance, surtout que c'est un film à tout petit budget. Le scénario en lui-même a un intérêt limité; la fin n'est d'ailleurs pas très réussie. On peut le voir comme un film expérimental, comme l'était Primer (2004) de Shane Carruth. Mais c'est cette fois nettement meilleur, et le film est assez fun.

Vu au cinéma Lumière Bellecour dans le cadre de la 15e édition du festival du cinéma japonais contemporain (Kinotayo).

Mes frères et moi, de Yohan Manca [AC]

Très beau film, avec de l'émotion et d'excellents acteurs.

Sortie en France le 2022-01-05.

A Perfect Enemy, de Kike Maíllo [AC]

Très bien, même si le film est très prévisible, tellement il laisse d'indices (et le procédé est déjà vu) et du fait qu'il est notamment question d'ennemi intérieur. Excellente prestation d'Athena Strates. J'ai bien aimé aussi l'utilisation de la maquette.

Sortie en France le 2021-12-29.

Princesse Dragon, de Jean-Jacques Denis / Anthony Roux [AC]

Joli film d'animation, surtout pour son graphisme. Des similitudes avec WolfWalkers (Le peuple loup), sorti en France deux mois auparavant, mais ce dernier (qui était mon film préféré de 2021) est très nettement meilleur que Princesse Dragon.

Sortie en France le 2021-12-15.

Man Ray et les équations shakespeariennes (2019), de Quentin Lazzarotto [AC]

Documentaire assez intéressant, vu au Comoedia à Lyon, dans le cadre d'une séance Ciné Mathématiques, en présence du réalisateur Quentin Lazzarotto et du photographe Vincent Moncorgé, qui intervient dans le film. Patrick Popescu-Pampu, avec qui j'avais participé aux Olympiades Internationales de Mathématiques en 1991 et en 1992, y intervient aussi à un moment.

Concernant les capteurs de brouillard dont il est question dans le film, cf cet article.

Tendre et saignant, de Christopher Thompson [AC]

Une petite comédie française, sans grande originalité. Réalisation agaçante avec uniquement des plans très courts, sauf le plan final.

Film vu en avant-première à l'Institut Lumière, en présence du réalisateur Christopher Thompson et des acteurs Géraldine Pailhas et Arnaud Ducret. Après la rencontre suivant la projection, Christopher Thompson a eu sa plaque sur le Mur des cinéastes.

Sortie en France le 2022-01-19.

A Garden of Camellias, de Yoshihiko Ueda [AC]

Pas mal. Très belle photographie, mais le film traîne en longueur. Film vu au cinéma Lumière Bellecour dans le cadre de la 15e édition du festival du cinéma japonais contemporain (Kinotayo).

Une nouvelle ère (2019) (Guanzhou, une nouvelle ère), de Boris Svartzman [AC]

Un documentaire concernant l'expropriation de villageois d'une île chinoise. Pas mal.

Sortie en France le 2022-01-05.

Le test, d'Emmanuel Poulain-Arnaud [AC]

Moyen. Scénario et mise en scène décevants, et on rit peu souvent. Les acteurs rattrapent un peu le film.

Sortie en France le 2021-12-29.

Babardeala cu bucluc sau porno balamuc (Bad Luck Banging or Loony Porn), de Radu Jude [AC]

Sur la société roumaine, en grande partie filmé comme un documentaire. J'ai moyennement aimé.

Sortie en France le 2021-12-15.

The Card Counter, de Paul Schrader [AC]

Je n'ai pas accroché: film lent, bavard et peu captivant.

Sortie en France le 2021-12-29.

Ich war zuhause, aber (2019) (J'étais à la maison, mais...), d'Angela Schanelec [AC]

Pas de scénario, film hermétique et ennuyeux. Ça reste cependant bien filmé et il y a quelques scènes envoûtantes avec les animaux.

Sortie en France le 2022-01-05.

Lamb, de Valdimar Jóhannsson [AC]

Ennuyeux et sans émotion.

Sortie en France le 2021-12-29.

[2022-01-02 11:58:23 UTC]
Cinéma: mon top 17 et bilan de l'année 2021

(Cinéma)

Bonne année 2022! Comme d'habitude, voici mon bilan cinéma de l'année qui vient de s'écouler, en fait depuis le 19 mai 2021, date de la réouverture des salles. J'ai vu 225 films récents pour la première fois en salle en 2021 (sans compter les anciens films), y compris les avant-premières, films vus dans des festivals, et autres séances spéciales. C'est nettement moins que les années normales, et même un peu moins que les années 2015-2018 au prorata de la période d'ouverture (227 jours). Voici mon top 17 parmi ces 225 films récents:

  1. WolfWalkers (Le peuple loup), de Tomm Moore / Ross Stewart [AC] – animation / fantastique (Irlande / Luxembourg / France); vu le 2021-10-31, sorti le 2021-10-20.

  2. Le sommet des dieux, de Patrick Imbert [AC] – animation / aventures / drame (France / Luxembourg); vu le 2021-09-24, sorti le 2021-09-22.

  3. Gagarine, de Fanny Liatard / Jérémy Trouilh [AC] – drame (France); vu le 2021-06-30, sorti le 2021-06-23.

  4. La traversée, de Florence Miailhe [AC] – animation / drame (France / Allemagne / Tchéquie); vu le 2021-06-27, sorti le 2021-09-29.

  5. 50 (o Dos Ballenas se Encuentran en la Playa), de Jorge Cuchi – drame (Mexique); vu le 2021-09-26 [R], pas de sortie en salles en France.

  6. Cruella, de Craig Gillespie [AC] – comédie dramatique (États-Unis); vu le 2021-07-05 en Dolby Cinema, sorti le 2021-06-23.

  7. Tsumetai nettaigyo (2010) (Cold Fish), de Shion Sono [AC] – thriller / drame / horreur (Japon); vu le 2021-09-04 [H], pas de sortie en salles en France.

  8. Titane, de Julia Ducournau [AC] – thriller / drame / horreur (France / Belgique); vu le 2021-07-14, sorti le 2021-07-14.

  9. La panthère des neiges, de Marie Amiguet / Vincent Munier [AC] – documentaire (France); vu le 2021-12-18, sorti le 2021-12-15.

  10. Last Night in Soho, d'Edgar Wright [AC] – horreur (Royaume-Uni); vu le 2021-10-29, sorti le 2021-10-27.

  11. Volevo nascondermi (Je voulais me cacher), de Giorgio Diritti [AC] – biographie / drame (Italie); vu le 2021-07-16, sorti le 2021-07-07.

  12. Dredd, de Pete Travis (en fait, Alex Garland) [AC] – action / science-fiction (Royaume-Uni / Afrique du Sud); vu le 2021-09-04 [H], pas de sortie en salles en France.

  13. La dea fortuna (Pour toujours), de Ferzan Ozpetek [AC] – drame (Italie); vu le 2021-07-01 [M], sortie prévue le 2022-02-09.

  14. A Quiet Place Part II (Sans un bruit 2), de John Krasinski [AC] – horreur (États-Unis); vu le 2021-06-19, sorti le 2021-06-16.

  15. Ghahreman (Un héros), d'Asghar Farhadi [AC] – thriller / drame (Iran / France); vu le 2021-12-19, sorti le 2021-12-15.

  16. Reminiscence, de Lisa Joy [AC] – science-fiction / romance (États-Unis); vu le 2021-08-23, sorti le 2021-08-25.

  17. Wendy, de Benh Zeitlin [AC] – fantastique / drame (États-Unis); vu le 2021-06-25, sorti le 2021-06-23.

C'était donc une très bonne année pour le cinéma français et le cinéma d'animation.

Pour rappel: l'ensemble de mes tops (sans les détails).

Les festivals auxquels j'ai assisté (à cause de la fermeture des salles en début d'année, certains ne sont pas à leurs dates habituelles):

[2021-12-31 19:00:05 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2021-12-18/2021-12-31)

(Cinéma)

Avant mon bilan cinéma de l'année (d'ici quelques jours), voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence:

La panthère des neiges, de Marie Amiguet / Vincent Munier [AC]

Documentaire animalier magnifique. Images splendides. Photographies impressionnantes.

Sortie en France le 2021-12-15.

Ghahreman (Un héros), d'Asghar Farhadi [AC]

Excellent thriller.

Sortie en France le 2021-12-15.

Madeleine Collins, d'Antoine Barraud [AC]

Très bien, avec pas mal de suspense, ainsi que de l'émotion à la fin. Cependant, un peu confus à cause du montage; vu le sujet du film, on peut se demander si c'est volontaire, mais en tout cas, j'ai trouvé ça un peu gênant. Les principales qualités: le plan-séquence d'ouverture, la prestation de Virginie Efira, le scénario, et la musique de Romain Trouillet. Et une scène que j'ai vraiment appréciée: celle avec l'inspecteur (Jean-Quentin Châtelain et sa diction si particulière).

Sortie en France le 2021-12-22.

The King's Man (The King's Man: Première mission), de Matthew Vaughn [AC]

J'ai bien aimé, en particulier le combat avec Raspoutine et la scène de Ralph Fiennes avec les chèvres. Moins bon que le premier volet, Kingsman: The Secret Service (2014), mais meilleur que le deuxième, Kingsman: The Golden Circle (2017).

Sortie en France le 2021-12-29.

The Matrix Resurrections (Matrix Resurrections), de Lana Wachowski [AC]

Divertissant, mais trop compliqué et certains rebondissements semblent artificiels. Réalisation moyenne: quasiment tous les plans sont très courts.

Vu en Dolby Cinema au Gaumont Wilson à Toulouse. Au bout d'une quart d'heure environ, il y a eu un problème de projecteur: des sortes de taches blanches, partiellement transparentes, une petite en haut à gauche et une grosse sur la partie droite. Pendant un moment, j'ai même cru que c'était fait exprès (un bug dans la Matrice?). Le film a dû être interrompu une dizaine de minutes; pendant ce temps, on nous a donné une invitation pour une séance Pathé-Gaumont (hors suppléments). Le film a repris, mais pas tout au début du problème technique. Autre problème: le son a été coupé au début du générique et donc en particulier pour la scène post-générique (heureusement, tout n'était pas perdu: on avait tout de même les sous-titres pour comprendre).

Sortie en France le 2021-12-22.

China's Van Goghs (2016) (Copyright Van Gogh), de Yu Haibo / Yu Tianqi Kiki [AC]

Documentaire intéressant, mais sans surprise.

Sortie en France le 2021-12-22.

Mes très chers enfants, d'Alexandra Leclère [AC]

Une comédie sans grande originalité, qui se laisse voir tout de même. Alors que le film a obtenu le Label des Spectateurs UGC, j'étais tout seul dans la salle à l'UGC Montaudran, le mercredi après-midi de la deuxième semaine, en période de vacances!

Sortie en France le 2021-12-15.

Spider-Man: No Way Home, de Jon Watts [AC]

Ce volet ne m'a pas tellement captivé. Le film est mal introduit et ça traîne en longueur, sans enjeu bien visible. Je ne connais pas bien l'univers Marvel, et je pense que pour ce film, c'est assez problématique. Reste les effets spéciaux, mais le film n'est pas non plus très spectaculaire (vu dans une salle de cinéma normale, en 2D).

Sortie en France le 2021-12-15.

[2021-12-17 22:55:31 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2021-12-05/2021-12-17)

(Cinéma)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence:

Madres paralelas, de Pedro Almodóvar [AC]

Très beau film, porté par Penélope Cruz et Milena Smit. Très bien écrit et bien filmé.

Sortie en France le 2021-12-01.

Don't Look Up (Don't Look Up: Déni cosmique), d'Adam McKay [AC]

Très drôle. Casting exceptionnel, avec notamment Leonardo DiCaprio et Jennifer Lawrence.

Vu en séance unique à l'Institut Lumière, dans le cadre des projections de films Netflix (qui n'ont donc pas de sortie en salles). Celle-ci était une avant-première, le film n'étant pas encore sorti sur Netflix.

Pieces of a Woman, de Kornél Mundruczó [AC]

Très beau film et grande performance de l'actrice Vanessa Kirby. Ma partie préférée est le début (avant le titre du film), très intense.

Vu en séance unique à l'Institut Lumière, dans le cadre des projections de films Netflix (qui n'ont donc pas de sortie en salles).

Where Is Anne Frank (Où est Anne Frank!), d'Ari Folman [AC]

Très bon film d'animation humaniste, même si le scénario est déconcertant. Excellente réalisation. Vu en VOST, qui est en anglais; la langue des personnages n'est donc pas respectée, mais l'anglais a une importance par rapport à la VF dans un dialogue au début.

Sortie en France le 2021-12-08.

Le cercle rouge (1970), de Jean-Pierre Melville [AC]

Très bien. Vu pour la première fois au cinéma, au Comoedia à Lyon.

Mystère, de Denis Imbert [AC]

Film très touchant, inspiré d'une histoire vraie.

Sortie en France le 2021-12-15.

The Guilty, d'Antoine Fuqua [AC]

J'ai bien aimé. L'original, Den skyldige (2018) (The Guilty), était très nettement au-dessus (ou alors c'est parce que je l'avais déjà vu); c'était d'ailleurs un de mes films préférés de l'année 2018.

Vu en séance unique à l'Institut Lumière, dans le cadre des projections de films Netflix (qui n'ont donc pas de sortie en salles).

Jakten på Tonetreet (La symphonie des arbres), de Hans Lukas Hansen [AC]

Un documentaire un peu particulier, avec son petit côté thriller. J'ai bien aimé.

Sortie en France le 2021-12-15.

Les choses humaines, d'Yvan Attal [AC]

J'ai bien aimé. Le film vaut surtout pour son jeu d'acteurs. Pas grand chose dans la mise en scène, à part le plan-séquence de la perquisition. Concernant le scénario, tout n'est pas très clair.

Sortie en France le 2021-12-01.

La ville interdite, de Denis de Montgolfier [AC]

Documentaire intéressant tourné à Lyon pendant le confinement. Vu à la première le 2021-12-13 au Comoedia, en présence du réalisateur Denis de Montgolfier et de 8 protagonistes.

Sheytan vojud nadarad (Le diable n'existe pas), de Mohammad Rasoulof [AC]

J'ai bien aimé, mais le film est trop long et dans l'ensemble trop bavard (comme souvent pour les films iraniens). Belle photographie. Certaines scènes sont marquantes, ce qui m'a d'ailleurs fait penser à l'excellent film El verdugo (1963) (Le bourreau) de Luis García Berlanga.

Sortie en France le 2021-12-01.

Chère Léa, de Jérôme Bonnell [AC]

Pas mal.

Sortie en France le 2021-12-15.

La decima vittima (1965) (La dixième victime), d'Elio Petri [AC]

Pas mal. J'aime bien l'idée de base, mais elle n'est pas bien exploitée et c'est filmé comme une comédie (le film est d'ailleurs classifié comme tel, en plus de science-fiction et action), même si on ne rit quasiment pas. De plus, il y a beaucoup de longueurs et on remarque un peu trop le doublage en italien de certains acteurs. Bref, c'est plutôt raté, mais à voir tout de même pour l'originalité (surtout pour l'époque).

Le film était ressorti en France en 2015, mais pas à Lyon. Finalement vu à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Marcello Mastroianni; il s'agissait de la restauration numérique 2K datant de 2012.

La montagna di Ilio (Les Dolomites d'Ilio), de Michele Coppari / Francesca Zannoni [AC]

Documentaire vu au Comoedia à Lyon, dans le cadre d'une Soirée Montagne. Pas mal. De belles images à la fin (surtout).

Sortie en France le 2021-11-17.

West Side Story, de Steven Spielberg [AC]

Moyen. Le film traîne en longueur et ne m'a pas vraiment emballé. J'avais nettement préféré la première adaptation, West Side Story (1961), même si je l'avais aussi trouvée trop longue.

Sortie en France le 2021-12-08.

Petrovy v grippe (La fièvre de Petrov), de Kirill Serebrennikov [AC]

Je n'ai pas accroché. Film long et bavard, et aussi complètement incompréhensible. Reste la mise en scène assez inventive, avec des plans-séquences.

Sortie en France le 2021-12-01.

Supai no tsuma (Les amants sacrifiés), de Kiyoshi Kurosawa [AC]

Je n'ai pas accroché, en particulier à cause du style théâtral. Mais j'étais aussi fatigué et le film m'a endormi.

Le film a été tourné en 8K; malheureusement, avec un DCP 2K, ça ne se voit pas du tout!

Sortie en France le 2021-12-08.

Malcolm & Marie, de Sam Levinson [AC]

J'ai détesté. Film très théâtral, constitué essentiellement de dialogues entre un cinéaste et sa petite amie.

Vu en séance unique à l'Institut Lumière, dans le cadre des projections de films Netflix (qui n'ont donc pas de sortie en salles).

The Beta Test, de Jim Cummings / PJ McCabe [AC]

Film prétentieux et incompréhensible.

Sortie en France le 2021-12-15.

[2021-12-05 00:43:18 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2021-11-27/2021-12-04)

(Cinéma)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence:

L'événement, d'Audrey Diwan [AC]

Remarquablement bien écrit, sans temps mort. On ne sent pas du tout que le film est tiré d'un roman. L'actrice principale Anamaria Vartolomei est parfaite. À noter quelques scènes assez dures ou perturbantes.

Sortie en France le 2021-11-24.

Olga, d'Elie Grappe [AC]

Très bien. En particulier, très bonne mise en scène. Et le fait que le personnage principal soit incarné par une véritable gymnaste est pour beaucoup dans la réussite du film.

Vu à l'UGC Ciné Cité Internationale à Lyon (salle 6), et il y avait toujours ce petit problème de projecteur, qui date d'au moins d'août 2019: un pixel bleu vers le bas, au milieu.

Sortie en France le 2021-11-17.

Ghostbusters: Afterlife (S.O.S. fantômes: L'héritage), de Jason Reitman [AC]

Un film assez fun, et d'autant plus appréciable, pour ses multiples références, quand on a vu l'original Ghostbusters (1984) d'Ivan Reitman. Ce nouvel opus est réalisé par son fils Jason Reitman. Une excellente idée: le film fait également référence à Gremlins (1984), qui était sorti en France une semaine avant Ghostbusters. Le film est aussi dans la lignée des Goonies (1985) et d'E.T. (1982). Dans le casting, on retrouve notamment Mckenna Grace, découverte dans Gifted (2017) (Mary).

Ce film est en dessous de l'original, mais nettement meilleur que les deux autres.

Sortie en France le 2021-12-01.

Amants, de Nicole Garcia [AC]

J'ai bien aimé. Très bon casting: Stacy Martin, Benoît Magimel et Pierre Niney.

Sortie en France le 2021-11-17.

Christine (1983), de John Carpenter [AC]

Pas mal. Vu une première fois à la télévision (dans les années 1980 ou 1990). Revu sur grand écran à l'Institut Lumière, suite à sa reprise en salles.

Reprise en France le 2021-10-27.

Adventures of a Mathematician (Les aventures d'un mathématicien), de Thor Klein [AC]

Moyen. Des longueurs vers la fin. Il est très peu question de mathématiques. Le sujet principal est le groupe de chercheurs venus au Nouveau Mexique (dont le mathématicien Stanisław Ulam en question) pour créer la bombe à hydrogène, ainsi que les questions morales correspondantes. Un documentaire aurait été préférable.

Sortie en France le 2021-12-01.

House of Gucci, de Ridley Scott [AC]

Si l'intrigue est assez intéressante, le film manque de rythme et d'émotion, et il est beaucoup trop long (plus de 2 heures et demie). De plus, tout est en anglais, alors qu'au moins en Italie, les personnages auraient dû parler en italien, je suppose. Bref, décevant, surtout pour un film de Ridley Scott.

Sortie en France le 2021-11-24.

Resident Evil: Welcome to Raccoon City (Resident Evil: Bienvenue à Raccoon City), de Johannes Roberts [AC]

Pas terrible. Le scénario est creux, et le film se réduit essentiellement à un film d'action sans grand intérêt, qui se rattrape cependant vers la fin par son côté horrifique (même si les effets spéciaux sont un peu ratés). C'est un des plus mauvais de la saga.

Apparemment, ce film est destiné surtout aux fans des jeux vidéos, auxquels il contient des références, mais que je ne connais pas du tout.

Sortie en France le 2021-11-24.

[2021-11-28 01:27:53 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2021-11-06/2021-11-26)

(Cinéma – Lyon)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence:

Albatros, de Xavier Beauvois [AC]

Film bouleversant. Superbe interprétation de Jérémie Renier.

Vu sans avoir lu le synopsis auparavant, donc je ne savais pas ce qui allait se passer.

Sortie en France le 2021-11-03.

Pingouin & Goéland et leurs 500 petits, de Michel Leclerc [AC]

Documentaire passionnant, composé d'images d'archives (photos et films) et d'interviews, ainsi que de quelques petites séquences en animation réalisées par Sébastien Laudenbach.

Sortie en France le 2021-11-03.

A Good Man, de Marie-Castille Mention-Schaar [AC]

Très beau film, émouvant, avec un excellent montage. Je crois que j'avais mis ce film dans ma liste des films à voir parce que Noémie Merlant était à l'affiche. Puis j'ai complètement oublié. Du coup, je ne l'ai pas du tout reconnue. Je précise que je n'avais rien lu sur le film.

Sortie en France le 2021-11-10.

Haute couture, de Sylvie Ohayon [AC]

Comédie dramatique très touchante, avec Lyna Khoudri et Nathalie Baye, parfaites.

Sortie en France le 2021-11-10.

Antlers (Affamés), de Scott Cooper [AC]

J'ai beaucoup aimé. Un film d'horreur tragique, avec un petit côté X Files [IMDb]. Bonne mise en scène et très belle photographie.

Sortie en France le 2021-11-17.

Poumon vert et tapis rouge, de Luc Marescot [AC]

Documentaire très intéressant vu lors d'une soirée spéciale au Comoedia à Lyon, en présence du réalisateur Luc Marescot. Le pilote du Radeau des cimes était aussi dans la salle. En partenariat avec l'association New Hera.

Sortie en France le 2021-09-29.

Cry Macho, de Clint Eastwood [AC]

Émouvant et bien écrit, sans temps mort. On passe un très bon moment.

Sortie en France le 2021-11-10.

Hytti nro 6 (Compartiment N°6), de Juho Kuosmanen [AC]

J'ai bien aimé. Scénario minimaliste, mais bien écrit, original et imprévisible.

Note: il est question de pétroglyphes à Mourmansk.

Sortie en France le 2021-11-03.

Taming the Garden, de Salomé Jashi [AC]

Documentaire sur une histoire complètement ahurissante. Quelques très beaux plans. Vu au Comoedia à Lyon, dans le cadre du Festival Interférences (page de la projection, le 2021-11-17). Le film n'a pas encore de distributeur pour la France.

Marcher sur l'eau, d'Aïssa Maïga [AC]

Documentaire intéressant sur le village de Tatiste au Niger, qui doit faire face à la pénurie d'eau à cause du réchauffement climatique.

Suite à la sortie de ce film en France, une collecte est organisée sur KissKissBankBank pour soutenir le village de Tatiste.

Sortie en France le 2021-11-10.

Aki tachinu (1960) (À l'approche de l'automne), de Mikio Naruse [AC]

Un joli film. Inédit en France jusqu'à sa sortie ce mois-ci par Les Acacias.

Sortie en France le 2021-11-10.

Eternals (Les Éternels), de Chloé Zhao [AC]

Univers visuel splendide, surtout en 3D IMAX. C'est le seul intérêt du film, long et sans émotion, avec des humains peu présents.

Vu en IMAX 4K laser au Pathé Carré de Soie (métropole de Lyon).

Sortie en France le 2021-11-03.

Une vie démente, de Raphaël Balboni / Ann Sirot [AC]

Bonne comédie, qui s'essouffle un peu.

Sortie en France le 2021-11-10.

Tre piani, de Nanni Moretti [AC]

Pas mal.

Sortie en France le 2021-11-10.

Ghost Song, de Nicolas Peduzzi [AC]

Pas mal. Documentaire se passant à Houston, vu en avant-première au Comoedia à Lyon, en présence du réalisateur Nicolas Peduzzi, dans le cadre d'une sélection des films de l'ACID du Festival de Cannes 2021. La projection a eu lieu en salle 3, une petite salle, mais peu importe pour ce film.

Dans le débat (qui a dû être arrêté au bout d'une vingtaine de minutes, à cause d'une projection qui suivait): C'est un documentaire, mais les protagonistes se mettent parfois en scène, comme dans le passage avec l'oncle. Certaines scènes ont été plus ou moins rejouées. Le réalisateur n'habitant pas Houston, le tournage a été constitué, en gros, de 3 voyages de 3 semaines sur 3 ans. Will est un cousin de la protagoniste principale du documentaire Southern Belle (2017), que Nicolas Peduzzi avait réalisé précédemment et dans lequel Will apparaît également.

Sortie en France le 2022-04-06.

Mollenard (1938), de Robert Siodmak [AC]

Quelques bons moments. Le reste n'est pas terrible. Vu en version restaurée à la Villa Lumière, dans le cadre du cycle Ciné-club.

Aline, de Valérie Lemercier [AC]

Pas terrible. Le film manque de rythme, ce qui le rend ennuyeux, et la mise en scène est décevante. De plus, la version d'Aline enfant est ratée (à moins que ce soit volontaire?).

Sortie en France le 2021-11-10.

Je suis également allé à deux festivals de courts métrages (essentiellement les séances de compétition): Mutoscope au Comoedia (5 séances, dont les 4 de compétition) et le Festival du Film Court de Villeurbanne au Zola (10 séances, dont les 8 de compétition).

[2021-11-19 22:59:17 UTC]
GNU MPFR et migration vers Inria GitLab

(CariBlog – MPFR – Logiciels)

Comme annoncé le mois dernier dans sa liste de diffusion, les sources de GNU MPFR sont hébergées à https://gitlab.inria.fr/mpfr (Inria GitLab) depuis le 2021-10-15, suite à la fermeture d'InriaForge. Il y a maintenant deux dépôts Git séparés:

Tout le travail lié à cette migration n'a pas encore été terminé.

Sur InriaForge, nous utilisions Subversion comme système de gestion de versions, si bien que le dépôt unique, composé des sources (trunk/branches/tags) et d'un répertoire spécial misc a dû être converti en deux dépôts Git. J'avais d'abord fait un essai avec git svn, mais une analyse du dépôt Git obtenu pour les sources a révélé des problèmes importants, causés principalement par les particularités suivantes du dépôt Subversion.

  • Certains fichiers et répertoires (pour les répertoires, c'étaient des branches) étaient (volontairement) remplacés, i.e. supprimés, puis rajoutés avec un historique différent (éventuellement nouveau), dans le même commit ou dans un commit ultérieur. L'outil git svn considérait que c'étaient les mêmes fichiers ou branches, et générait donc un historique complètement incorrect (par conséquent, le diff dérivé du commit généré était aussi complètement incorrect, même si le contenu obtenu était correct).

  • Avant Subversion, CVS était utilisé comme système de gestion de versions, et le dépôt CVS a été converti à Subversion avec cvs2svn le 2005-10-24. Malheureusement, cvs2svn avait des bugs (ou était-ce CVS lui-même?), et a généré un historique incorrect pour les tags (nous ne nous étions pas aperçu de ce problème à ce moment, mais il n'est de toute façon pas clair que nous aurions pu faire quelque chose pour l'éviter), en particulier avec certains fichiers provenant de la branche associée et d'autres provenant du tronc.

J'ai donc décidé d'utiliser l'excellent outil reposurgeon d'Eric S. Raymond pour tout corriger, mais aussi ajouter des méta-données, comme les révisions Subversion à chaque message de commit (puisque de telles révisions sont parfois référencées), ainsi que la branche affectée (car Git ne permet pas de récupérer cette information). Pour cette conversion de dépôt avec reposurgeon, j'ai trouvé divers problèmes (certains également dûs aux particularités du dépôt Subversion de MPFR, et tous corrigés assez rapidement) et fait quelques merge requests. Certains fichiers et scripts se trouvent dans l'archive mpfr-conversion.tar.xz. Noter qu'il n'y avait qu'une seule opération entre ce qui est maintenant deux dépôts: la révision 12528 de Subversion, où un fichier était déplacé de /misc vers /trunk/tools; j'ai vérifié qu'elle a correctement été traitée par reposurgeon (mais évidemment, dans les dépôts Git, cela apparaît juste comme une addition d'un côté et comme une suppression de l'autre, sans lien entre ces deux opérations ainsi générées).

[2021-11-06 09:18:27 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2021-10-28/2021-11-05)

(Cinéma)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence, hors films du best of du festival Lumière.

WolfWalkers (Le peuple loup), de Tomm Moore / Ross Stewart [AC]

Film d'animation magnifique! Superbe réalisation, mêlant différentes techniques d'animation, avec quelques split-screens, ce qui est rare pour un film d'animation. Rythmé, avec beaucoup de poésie. Belle musique de Bruno Coulais, assez discrète.

Sortie en France le 2021-10-20.

Last Night in Soho, d'Edgar Wright [AC]

Superbe mise en scène (avec notamment les miroirs) et très belle performance des deux actrices Anya Taylor-Joy (découverte en 2016 dans The Witch) et Thomasin McKenzie (découverte en 2018 dans Leave No Trace). À noter qu'il s'agit du dernier film de Diana Rigg, décédée l'année dernière.

Le film m'a un peu fait penser à Oculus (2013) (The Mirror) de Mike Flanagan.

Sortie en France le 2021-10-27.

The Picture of Dorian Gray (1945) (Le portrait de Dorian Gray), d'Albert Lewin [AC]

Très bien, malgré une voix off trop présente. Vu à la Villa Lumière, dans le cadre du cycle Ciné-club. Mais je l'avais déjà vu dans les années 1980 ou 1990, probablement à la télévision (je me souvenais un peu de l'histoire et des images en couleur).

Ponette (1996), de Jacques Doillon [AC]

J'ai plutôt bien aimé. Quelques longueurs. Très bon jeu naturel des enfants, et tout particulièrement de Victoire Thivisol.

Reprise en France le 2021-10-06.

Ballad of a White Cow (Le pardon), de Maryam Moghadam / Behtash Sanaeeha [AC]

Film en plans fixes. J'ai assez bien aimé. Mais il y a des longueurs.

Sortie en France le 2021-10-27.

Zakopianczycy (2014) (Les guerriers de l'Himalaya), de Jerzy Porebski [AC]

Pas mal. Ce documentaire n'est composé que d'interviews et de photos. Vu au Comoedia à Lyon, dans le cadre d'une Soirée Montagne.

Sortie en France le 2020-10-07.

Un sac de billes (1975), de Jacques Doillon [AC]

Le film se laisse voir. Un peu plus intéressant vers la fin. Les deux enfants semblent réciter leur texte. Vu au Cinéma Opéra à Lyon, dans la version restaurée par Pathé de 2018 (comme indiqué au début de la copie).

Reprise en France le 2021-11-24.

Lui, de Guillaume Canet [AC]

Un film mineur, pas très bien écrit, et qui manque de souffle et d'émotion. Il y a cependant quelques petits moments de tension.

Sortie en France le 2021-10-27.

The Howling (1981) (Hurlements), de Joe Dante [AC]

Pas terrible. Le montage est particulièrement mauvais et on s'ennuie. Le film ne vaut que pour ses dernières minutes. Vu en version restaurée numérique 4K au Midnight Movie du 2021-10-31 au Lumière Terreaux, en avant-première de sa reprise en salles en France (il y avait une séance spéciale pour cette soirée d'Halloween dans plus de 50 salles en France).

Reprise en France le 2021-12-15.

The French Dispatch, de Wes Anderson [AC]

Visuellement beau, mais terriblement ennuyeux. Le seul passage qui m'a plu: la partie en animation vers la fin.

Sortie en France le 2021-10-27.

[2021-11-04 23:28:21 UTC]
Classement festival Lumière 2021 et best of

(Cinéma – Lyon)

Comme promis, voici mon classement des films vus au festival Lumière et au best of (courts métrages inclus), avec quelques commentaires.

  1. Devdas (2002), de Sanjay Leela Bhansali [AC] [Lumière]. Je l'avais déjà vu 3 fois au cinéma. Trois heures de spectacle grandiose.

  2. Honogurai mizu no soko kara (2002) (Dark Water), de Hideo Nakata [AC] [Lumière] (nuit J-Horror). Je l'avais aussi déjà vu 3 fois au cinéma. Film terrifiant sans effusion d'effets spéciaux.

  3. Ôdishon (1999) (Audition), de Takashi Miike [AC] [Lumière] (nuit J-Horror). Je l'avais déjà vu 2 fois au cinéma. Dernier quart d'heure inoubliable.

  4. Ringu (1998) (Ring), de Hideo Nakata [AC] [Lumière] (nuit J-Horror). Je l'avais déjà vu 3 fois au cinéma.

  5. Un chien andalou (1929), de Luis Buñuel [AC] [Lumière]. Un excellent court métrage surréaliste de 17 minutes. Je l'avais déjà vu au cinéma, mais là, c'était une version restaurée numérique 4K.

  6. I Know Where I'm Going! (1945) (Je sais où je vais), de Michael Powell / Emeric Pressburger [AC] [Lumière]. J'ai beaucoup aimé. La scène de la tempête en mer est impressionnante.

  7. Capitaine Conan (1996), de Bertrand Tavernier [AC] [Lumière]. Très bien. Le film était présenté par l'acteur Samuel Le Bihan, qui a notamment raconté les conditions difficiles du tournage en Roumanie et sa relation avec le réalisateur Bertrand Tavernier, qui lui avait proposé le rôle après l'avoir vu au théâtre. À noter qu'il existe un documentaire sur le tournage.

  8. Le sang des bêtes (1949), de Georges Franju [AC] [Lumière]. Très bon documentaire de 22 minutes. J'ai bien apprécié certains commentaires du récitant.

  9. Maigret voit rouge (1963), de Gilles Grangier [AC] [Lumière]. Très bien, en particulier pour les dialogues et Jean Gabin. Le festival étant international, le film était projeté avec les sous-titres en anglais; par conséquent, les quelques dialogues en anglais n'étaient pas sous-titrés et ceux en italien n'étaient sous-titrés qu'en anglais.

  10. Reproduction interdite (1957) / Meurtre à Montmartre, de Gilles Grangier [AC] [Lumière]. Initiallement diffusé sous le titre Reproduction interdite en 1957, puis retitré Meurtre à Montmartre. Très bien. Musique parfois assourdissante dans les aigus.

  11. The Velvet Underground (2021), de Todd Haynes [AC] [Lumière]. Documentaire sur le groupe de rock The Velvet Underground. Par sa réalisation inventive, c'est une véritable oeuvre d'art. C'était la seule occasion de voir le film sur grand écran, dans une salle de cinéma.

  12. Walk on the Wild Side (1962) (La rue chaude), d'Edward Dmytryk [AC] [Lumière]. J'ai bien aimé. Très bon casting féminin.

  13. Pasazerka (1963) (La passagère), d'Andrzej Munk / Witold Lesiewicz [AC] [Lumière]. J'ai globalement bien aimé, si ce n'est que le réalisateur est mort en court de tournage et que le film a été terminé par de longs passages en photographies et voix off: ça allait trop vite pour moi et c'était peu captivant. Dommage, car certaines séquences au camp d'Auschwitz sont superbes.

  14. Gas-oil (1955), de Gilles Grangier [AC] [Lumière]. De bons dialogues de Michel Audiard.

  15. The Yakuza (1974) (Yakuza), de Sydney Pollack [AC] [Lumière]. J'ai bien aimé.

  16. The Lost Daughter (2021), de Maggie Gyllenhaal [AC] [Lumière]. J'ai bien aimé, sauf la fin. Il y a, à certains moments, un petit côté film d'horreur qui m'a bien plu. D'après le roman Poupée volée de la romancière italienne Elena Ferrante, qui a été transposé sur l'île grecque de Spetses. Projection du film présentée par la réalisatrice Maggie Gyllenhaal, en avant-première de sa diffusion sur Netflix (donc pas de sortie en salles). Il s'agissait de la première des deux projections en France.

  17. Échec au porteur (1958), de Gilles Grangier [AC] [Lumière]. Bien, grâce au suspense, malgré des incohérences à la fin. Par exemple, il est question d'évacuation, et finalement, rien n'est fait, même pour les personnes dont la présence est complètement inutile, alors qu'il y a un danger évident. Sinon, j'ai bien aimé certains moments avec le chauffeur du camion.

  18. Chibusa yo eien nare (1955) (Maternité éternelle), de Kinuyo Tanaka [AC] [Lumière]. Je n'ai pas tellement accroché au début, mais au bout d'un moment, le film devient plus émouvant. Dernière partie superbe (même si ça traîne), avec de très beaux plans.

  19. Ljubavni slucaj ili tragedija sluzbenice P.T.T. (1967) (Une affaire de coeur: La tragédie d'une employée des P.T.T.), de Dusan Makavejev [AC] [Lumière]. J'ai assez bien aimé. Quelques bonnes idées, comme le scénario non linéaire.

  20. Le sang à la tête (1956), de Gilles Grangier [AC] [Lumière]. Pas mal. Quelques bons dialogues.

  21. The Power of the Dog (2021), de Jane Campion [AC] [Lumière]. Pas mal. Très belle photographie, que ce soit en extérieur ou en intérieur. Projection du film présentée par la réalisatrice Jane Campion (Prix Lumière), en avant-première de sa diffusion sur Netflix (donc pas de sortie en salles).

  22. The Awful Truth (1937) (Cette sacrée vérité), de Leo McCarey [AC] [Lumière]. Le meilleur est le chien.

  23. Due soldi di speranza (1952) (Deux sous d'espoir), de Renato Castellani [AC] [Lumière]. Pas mal.

  24. Adieu Paris (2021), d'Edouard Baer [AC] [Lumière]. J'ai moyennement aimé. Benoît Poelvoorde est de nouveau extraordinaire et on rit de temps en temps, mais les discussions entre les vieux m'ont globalement ennuyé, malgré l'excellent casting. Vu le lendemain de la première mondiale. La projection était suivie d'une rencontre avec le réalisateur Edouard Baer.

  25. Vortex (2021), de Gaspar Noé [AC] [Lumière]. La mise en scène est très originale et les acteurs sont bons. Mais c'est beaucoup trop long. J'ai seulement aimé le tout début (jusqu'à la chanson) et la fin. Le reste du temps, je me suis ennuyé. Vu en présence du réalisateur Gaspar Noé et des acteurs Dario Argento et Françoise Lebrun (qui ont présenté le film et étaient toujours là à la fin, mais il n'y a pas eu de débat). Le scénario ne faisait que 10 pages, laissant place à l'improvisation. Dario Argento a pu accepter son rôle grâce au Covid-19, qui avait retardé le tournage de son film.

  26. La vierge du Rhin (1953), de Gilles Grangier [AC] [Lumière]. Film mou et mal joué (surtout la voix off).

  27. Tsuki wa noborinu (1955) (La lune s'est levée), de Kinuyo Tanaka [AC] [Lumière]. Je n'ai pas aimé.

  28. Fényes szelek (1969) (Ah! Ça ira), de Miklós Jancsó [AC] [Lumière]. J'ai complètement détesté.

[2021-10-27 21:54:27 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2021-10-09/2021-10-27)

(Cinéma)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence, hors films du festival Lumière et de son best of.

Illusions perdues, de Xavier Giannoli [AC]

Excellent film, mais j'ai deux reproches: il est assez long et il y a trop de voix off. Parmi les acteurs, mention particulière à Vincent Lacoste. Belle bande musicale.

Sortie en France le 2021-10-20.

Les Olympiades, Paris 13e (Les Olympiades), de Jacques Audiard [AC]

J'ai beaucoup aimé. Un beau film en noir et blanc (avec une scène en couleur), notamment pour sa mise en scène et les acteurs. Classé comme comédie, mais ce n'en est pas vraiment une, même si on rit de temps en temps.

Vu en avant-première au Comoedia à Lyon, en présence du réalisateur Jacques Audiard et de l'acteur Makita Samba. Le Comoedia a coupé le son avant la fin du générique!

Quelques informations données lors de la rencontre… La musique devait être à l'origine du Schubert. Jacques Audiard a vécu longtemps dans le 13e et aime beaucoup le quartier des Olympiades. Le titre provisoire du film était Vivre et mourir dans le 13e. Tout a été écrit, mais certaines scènes ont été modifiées, comme celle sur le toit (tout était parlé). Le film a été tourné en numérique en couleur, mais en vue d'un rendu en noir et blanc: l'équipe ne s'est pas préoccupée des couleurs lors du tournage.

Sortie en France le 2021-11-03.

The Last Duel (Le dernier duel), de Ridley Scott [AC]

Très bien. Le découpage en 3 chapitres, avec 3 points de vue, est particulièrement intéressant. Belle musique. Un reproche: puisque le film est en anglais, la langue des personnages n'est pas respectée, ce qui perturbe un peu. Maintenant, ce n'est pas une raison pour le voir en VF (d'autant plus que je doute que le film soit en français d'époque).

Sortie en France le 2021-10-13.

Eiffel, de Martin Bourboulon [AC]

J'ai bien aimé. Belle photographie, avec une excellente qualité d'image, et belle musique d'Alexandre Desplat. La reconstitution du chantier de la tour Eiffel est impressionnante.

Sortie en France le 2021-10-13.

Pleasure, de Ninja Thyberg [AC]

J'ai bien aimé. Certaines scènes sont dures à supporter. Excellente actrice Sofia Kappel. Un film dans la lignée de Showgirls (1995) (que je préfère très nettement), mais version hard pour le sujet et sordide.

Sortie en France le 2021-10-20.

Mon légionnaire, de Rachel Lang [AC]

J'ai bien aimé, que ce soit le récit du côté des légionnaires ou celui du côté des épouses. Aspect documentaire et quelques moments émouvants. Un peu lent, sans être ennuyeux.

Sortie en France le 2021-10-06.

Filatures, de Lilia Mercklé-Détrez

Documentaire d'une vingtaine de minutes vu au Comoedia à Lyon le 2021-10-21, en présence de la protagoniste Christine Détrez; il s'agissait de la première projection publique. La réalisatrice Lilia Mercklé-Détrez (sa fille) n'a malheureusement pas pu être présente.

Il s'agit d'un petit documentaire sans grandes prétentions, mais plutôt intéressant. Concernant le sujet de la mémoire et du secret, cela m'a fait penser à l'excellent documentaire Carré 35 (2017) d'Éric Caravaca, qui a d'ailleurs été cité lors du débat par Christine Détrez, qui a aussi cité le documentaire Histoire d'un secret (2003) de Mariana Otero (que je n'ai jamais vu, mais dont j'avais déjà entendu parler).

Favolacce (Storia di vacanze), de Damiano D'Innocenzo / Fabio D'Innocenzo [AC]

J'ai moyennement aimé et j'ai trouvé la construction du film bancale, sans véritable scénario.

Sortie en France le 2021-10-13.

Pig, de Michael Sarnoski [AC]

Film lent et peu intéressant.

Sortie en France le 2021-10-27.

Das Mädchen und die Spinne (La jeune fille et l'araignée), de Ramon Zürcher / Silvan Zürcher [AC]

Un film helvétique hermétique, très stylisé, sans scénario et trop littéraire. Je n'ai pas accroché.

Sortie en France le 2021-10-20.

Verdens verste menneske (Julie (en 12 chapitres)), de Joachim Trier [AC]

Film ennuyeux de plus de 2 heures et sans émotion. Rien d'intéressant, même pas l'actrice principale (Renate Reinsve); je me demande pourquoi elle a eu un prix à Cannes.

Sortie en France le 2021-10-13.

[2021-10-19 23:39:56 UTC]
Bilan festival Lumière 2021

(Cinéma – Lyon)

La 13e édition du festival Lumière s'est déroulée du 9 au 17 octobre 2021. Je n'y ai pas vu beaucoup de films: je suis allé à 18 séances + la nuit J-Horror de vendredi à samedi (3 films), totalisant 20 longs métrages et 2 courts métrages. C'est à peine plus que l'année dernière (18 longs métrages), dont l'édition avait été affectée par les restrictions sanitaires (et une séance annulée à cause d'un problème technique), alors que j'étais en moyenne à une trentaine de séances sur la période de 2016 à 2019 (le festival dure 9 jours depuis 2016).

Cette édition était décevante, même si les films étaient bons dans l'ensemble: pas de réelle découverte, et les 4 seuls longs métrages excellents étaient des films que j'avais choisi de revoir.

Comme les années précédentes, le festival est suivi d'un best of, qui commence ce mercredi. Je compte y voir 6 films. Dans une quinzaine de jours, je ferai un classement des films vus au festival et au best of.

[2021-10-09 00:07:30 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2021-10-02/2021-10-08)

(Cinéma)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence, hors films de la compétition des Reflets du cinéma ibérique et latino-américain (pour ceux-là, cf mon billet précédent du 7 octobre).

No Time to Die (Mourir peut attendre), de Cary Joji Fukunaga [AC]

J'ai beaucoup aimé. On s'éloigne des James Bond classiques (ceci, dès la scène d'ouverture, remarquable). Mais peu importe, et ça permet de renouveler le genre. Dommage tout de même qu'il y ait peu d'humour. À noter un plan-séquence appréciable dans une cage d'escalier sur une des scènes d'action vers la fin (ceci dit, il ne vaut pas celui d'Atomic Blonde).

Vu en 3D IMAX au Pathé Carré de Soie (métropole de Lyon), à une des rares séances en VOST. La qualité de l'image est superbe et la 3D apporte un réel plus.

Sortie en France le 2021-10-06.

El Agente Topo, de Maite Alberdi

Très bien. Sujet très original. Je croyais que c'était une comédie de fiction, mais c'est apparemment un véritable documentaire. Vu aux 37es Reflets du cinéma ibérique et latino-américain à Villeurbanne (septembre/octobre 2021, et non en mars à cause du report dû aux mesures liées à la pandémie de COVID-19 en France).

Tout s'est bien passé, de François Ozon [AC]

Film dur au début, puis émouvant, avec un peu d'humour. Très bon casting, avec notamment André Dussollier, méconnaissable (je n'étais pas au courant du casting, et je ne l'ai reconnu que par sa voix dans un flashback).

Vu en deuxième semaine le soir à l'UGC Ciné Cité Confluence, et j'étais tout seul dans la salle.

Sortie en France le 2021-09-22.

Sin señas particulares (Sans signe particulier), de Fernanda Valadez [AC]

J'ai bien aimé. Un peu lent.

Sortie en France le 2021-09-22.

Les intranquilles, de Joachim Lafosse [AC]

J'ai plutôt bien aimé. Un peu long.

Sortie en France le 2021-09-29.

Feral (2018), d'Andrés Kaiser [AC]

Moyen. Vu à la 6e édition d'On Vous Ment! (festival documenteur à Lyon). Chaleur intenable dans la salle 1 du Lumière Bellecour.

Eugénie Grandet, de Marc Dugain [AC]

Pas terrible. La mise en scène est mauvaise et on s'ennuie. Mais très belle photographie de Gilles Porte.

Sortie en France le 2021-09-29.

Candyman, de Nia DaCosta [AC]

Le film est raté. C'est mou, confus, et il ne fait pas peur. Cependant, le générique de fin (quasiment un court métrage à lui tout seul) est superbe pour sa mise en scène et la musique; [ajout le 2021-10-26] cette dernière est inspirée de Music Box de Philip Glass, qui fait partie de la bande originale du premier Candyman (1992).

Parmi les 3 autres films de la franchise, je n'avais vu que le premier, mais je ne m'en souvenais plus du tout.

Sortie en France le 2021-09-29.

The Mystery of the Pink Flamingo, de Javier Polo Gandía [AC]

Je n'ai pas du tout accroché. Ce documentaire est tout juste un petit peu amusant. Vu aux 37es Reflets du cinéma ibérique et latino-américain.

Chico ventana también quisiera tener un submarino, d'Alex Piperno [AC]

J'ai détesté. Sans en dire trop, il s'agit d'un film fantastique mêlant 3 lieux, avec un portail entre eux. J'ai trouvé le film ennuyeux et incompréhensible (y a-t-il d'ailleurs un semblant de scénario?). Concernant le montage, la succession des scènes semble plus ou moins aléatoire. Il n'y a rien de véritablement nouveau, même pour l'idée à la fin, concernant la conséquence de l'explosion sur les deux autres lieux (l'eau…), ce qui m'a fait penser à Inception (2010).

Film vu aux 37es Reflets du cinéma ibérique et latino-américain.

[2021-10-07 21:58:35 UTC]
Films de la compétition des Reflets du cinéma ibérique et latino-américain

(Cinéma – Lyon)

J'ai vu les 8 films de la compétition des Reflets du cinéma ibérique et latino-américain (au cinéma Le Zola à Villeurbanne). Voici mon classement, avec quelques commentaires:

  1. Las niñas, de Pilar Palomero [AC] (Espagne) — Un joli film, bien écrit. Les jeunes actrices sont parfaites. Classé 2e au Prix du Public. Sortie en France le 2021-10-27.

  2. Planta permanente, d'Ezequiel Radusky [AC] (Argentine) — Très bien.

  3. Aurora, de Paz Fábrega (Costa Rica) — Film émouvant porté par la jeune actrice Raquel Villalobos. Classé 3e au Prix du Public.

  4. ¡Ánimo Juventud!, de Carlos Armella (Mexique) — J'ai bien aimé. Film au montage non linéaire. C'est le film qui a remporté le Prix du Public.

  5. Chaco, de Diego Mondaca (Bolivie) — Pas terrible. Tout comme avec Mosquito (aussi sorti en 2020), l'histoire et l'atmosphère du film font penser à Aguirre, la colère de Dieu (1972), mais ici, c'est très creux. Le film bénéficie cependant d'une belle photographie.

  6. La Fortaleza, de Jorge Thielen Armand [AC] (Venezuela) — Lent et peu intéressant. Le montage est bizarre.

  7. Los fantasmas, de Sebastian Lojo [AC] (Guatemala) — Une succession de scènes sans intérêt. Un ennui mortel.

  8. Madalena, de Madiano Marcheti [AC] (Brésil) — Terriblement ennuyeux. J'ai détesté.

[2021-10-02 00:46:24 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2021-09-23/2021-10-01)

(Cinéma)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence, hors films de la compétition des Reflets du cinéma ibérique et latino-américain (pour ceux-là, je ferai un classement séparé à la fin).

Le sommet des dieux, de Patrick Imbert [AC]

Superbe film d'animation. Excellente réalisation. Beaucoup de suspense et de tension. Bien que ce soit de l'animation, le réalisme est aussi fort que dans un film en prises de vue réelles. Mention aussi à la musique d'Amine Bouhafa [IMDb], qui colle bien au film.

Sortie en France le 2021-09-22.

50 (o Dos Ballenas se Encuentran en la Playa), de Jorge Cuchi

Film bouleversant, porté par ses deux acteurs principaux, Karla Coronado et José Antonio Toledano. Superbe mise en scène, avec de longs plans (notamment un plan-séquence glaçant vers la fin), ainsi que beaucoup de split-screen: une partie pour chaque adolescent. La musique colle parfaitement au film.

Vu aux 37es Reflets du cinéma ibérique et latino-américain à Villeurbanne (septembre/octobre 2021, et non en mars à cause du report dû aux mesures liées à la pandémie de COVID-19 en France).

Attention! La bande-annonce révèle beaucoup de choses. Ou alors c'est peut-être une impression, comme je l'ai vue après le film… En tout cas, c'est mieux de voir le film sans rien savoir dessus.

El robo del siglo (Le braquage du siècle), d'Ariel Winograd [AC]

Excellent film de braquage, au scénario non linéaire et avec de l'humour (et un mot poétique tout à la fin); basé sur une histoire vraie. Vu aux 37es Reflets du cinéma ibérique et latino-américain. Le film était déjà sorti en salles deux semaines auparavant, à Lyon uniquement aux Cinémas Lumière (Bellecour, puis Fourmi); mais j'ai préféré le voir au Zola (où se déroule le festival), cette salle étant nettement meilleure.

Sortie en France le 2021-09-08.

Les mariés de l'an deux (1971), de Jean-Paul Rappeneau [AC]

Très bien, en particulier pour le scénario et ses rebondissements. Vu au Cinéma Opéra à Lyon, dans le cadre de l'hommage à Jean-Paul Belmondo.

Stillwater, de Tom McCarthy [AC]

Très bien. Matt Damon est excellent.

L'image au nouveau cinéma UGC Ciné Cité Part-Dieu était de très bonne qualité, plus nette qu'habituellement. Était-ce du 4K?

Sortie en France le 2021-09-22.

Blue Bayou, de Justin Chon [AC]

Film émouvant, inspiré de faits réels. Les dernières minutes jouent dans le mélo inutile et artificiel, à la limite du ridicule, et ça m'énerve.

Les acteurs sont tous très bons, mais mention spéciale à la petite Sydney Kowalske.

Sortie en France le 2021-09-15.

La forêt de mon père (2019), de Véro Cratzborn [AC]

Joli film, avec de l'émotion. Vu lors d'une soirée Cinéma et Psychiatrie aux Alizés à Bron, en présence de la réalisatrice Véro Cratzborn. Alors que je voulais le voir en 2020, il n'était pas sorti à Lyon.

Sortie en France le 2020-07-08.

Yashagaike (1979) (L'étang du démon), de Masahiro Shinoda [AC]

J'ai bien aimé. Parfois trop théâtral. Excellents effets spéciaux à la fin.

Vu au cinéma Lumière Fourmi en version restaurée numérique 4K, mais projection 2K seulement. Un problème technique: un peu avant la fin, le film est passé du format 1.85:1 au format 2.35:1 pour une raison inconnue. Le haut et le bas étaient donc coupés, et les sous-titres n'étaient plus visibles (sauf la première ligne pour ceux sur plusieurs lignes). Au bout de quelques minutes, je suis allé prévenir pour que le format correct soit rétabli.

Sortie en France le 2021-09-22.

Los lobos (2019), de Samuel Kishi [AC]

Assez intéressant, même si le sujet a déjà été traité. Un petit plus avec 3 séquences d'animation. Film vu en avant-première aux 37es Reflets du cinéma ibérique et latino-américain.

Sortie en France le 2021-11-03 2022-01-19.

Sombra, de Bruno Gascon [AC]

Moyen. Inspiré d'une histoire vraie et choisissant de se concentrer uniquement sur la mère, le film ne raconte pas grand chose en près de 2 heures. Vu aux 37es Reflets du cinéma ibérique et latino-américain.

Karnawal, de Juan Pablo Félix [AC]

J'ai moyennement aimé. Vu aux 37es Reflets du cinéma ibérique et latino-américain.

Medusa, d'Anita Rocha da Silveira [AC]

Pas terrible. Le début du film laissait présager du meilleur, notamment avec son petit plan-séquence d'ouverture et une atmosphère qui faisait penser à Dario Argento et à Nicolas Winding Refn. Mais le scénario se révèle creux et peu convaincant.

Vu en avant-première aux 37es Reflets du cinéma ibérique et latino-américain.

Classé comme film d'horreur, mais ce n'en est pas vraiment un (voire pas du tout).

Sortie en France le 2022-03-16.

[2021-09-23 21:25:35 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2021-09-17/2021-09-22)

(Cinéma)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence. Tout d'abord, je recommande fortement le film d'animation La traversée, de Florence Miailhe [AC], qui sort mercredi prochain (je l'avais vu fin juin).

Boîte noire, de Yann Gozlan [AC]

Excellent thriller paranoïaque. Très bon casting, avec Pierre Niney comme acteur principal, mais aussi Lou de Laâge et André Dussollier.

L'image était de très bonne qualité, plus nette qu'habituellement. Comme j'ai vu le film au tout nouveau cinéma UGC Ciné Cité Part-Dieu (qui a ouvert le 18 septembre 2021), je me demande si ce n'était pas du 4K, surtout que le film est disponible en 4K.

Sortie en France le 2021-09-08.

Le voleur (1967), de Louis Malle [AC]

Excellent. Vu en version restaurée au Cinéma Opéra à Lyon, dans le cadre de l'hommage à Jean-Paul Belmondo.

Shang-Chi and the Legend of the Ten Rings (Shang-Chi et la Légende des Dix Anneaux), de Destin Daniel Cretton [AC]

J'ai beaucoup aimé pour ses scènes d'action très spectaculaires et ses quelques moments poétiques avec de très belles images (mais seulement en 2K). Heureusement, pas trop de Marvel. Visiblement fait pour la 3D, je n'ai pu le voir qu'en 2D.

Vu à la toute première séance du nouveau cinéma UGC Ciné Cité Part-Dieu à Lyon.

Sortie en France le 2021-09-01.

Borsalino (1970), de Jacques Deray [AC]

Très bien. Vu au Cinéma Opéra à Lyon (en séance privée, le film prévu ayant été annulé pour cause de problème technique), dans le cadre de l'hommage à Jean-Paul Belmondo.

Week-end à Zuydcoote (1964), de Henri Verneuil [AC]

Très bien. Vu au Cinéma Opéra à Lyon, dans le cadre de l'hommage à Jean-Paul Belmondo. J'étais encore le seul spectateur.

Les amours d'Anaïs, de Charline Bourgeois-Tacquet [AC]

Une jolie comédie romantique portée par Anaïs Demoustier. Cela rappelle les films d'Emmanuel Mouret.

J'étais là aussi tout seul dans la salle, cette fois à l'UGC Ciné Cité Confluence.

Sortie en France le 2021-09-15.

Délicieux, d'Éric Besnard [AC]

Joli film. Un scénario assez convenu sur l'invention accidentelle du restaurant (note: c'est une fiction; ce n'est pas la réalité historique, cf Histoire du restaurant en France sur Wikipédia), mais avec quelques rebondissements. Quelques bonnes idées de mise en scène (par exemple, quand la neige arrive). Belle musique. Duo Grégory Gadebois / Isabelle Carré convaincant.

Sortie en France le 2021-09-08.

Le magnifique (1973), de Philippe de Broca [AC]

J'ai bien aimé. Un scénario inventif. Vu au Cinéma Opéra à Lyon, dans le cadre de l'hommage à Jean-Paul Belmondo.

L'origine du monde, de Laurent Lafitte [AC]

Une comédie assez drôle.

Sortie en France le 2021-09-15.

L'as des as (1982), de Gérard Oury [AC]

J'ai bien aimé; Gérard Oury a fait cependant nettement mieux. Vu au Cinéma Opéra à Lyon, dans le cadre de l'hommage à Jean-Paul Belmondo; je l'avais déjà vu dans les années 1980, mais je ne m'en souvenais plus.

Quand on sait (Une fois que tu sais), d'Emmanuel Cappellin [AC]

Documentaire plus ou moins intéressant. Film diffusé initialement sous le titre Quand on sait au festival international du film de Hong Kong 2020 (en ligne): page du film. Renommé Une fois que tu sais pour sa sortie en France.

Sortie en France le 2021-09-22.

Ha'berech (Le genou d'Ahed), de Nadav Lapid [AC]

J'ai détesté. Je me suis ennuyé, je n'ai rien compris, et au bout d'un moment, j'ai complètement décroché. De plus, le film est bavard et la réalisation est exaspérante avec ses mouvements de caméra (quelle utilité?).

Sortie en France le 2021-09-15.



webmaster@vinc17.org