Cinéma - Vincent Lefèvre

Voici mes nouvelles pages sur le cinéma.

Quelques commentaires sur les derniers films sortis (ou qui vont sortir) en France

Je donne ci-dessous mes commentaires sur les films qui sont sortis il y a moins d'un mois en France (reprises d'anciens films incluses), ou qui vont sortir dans les mois qui viennent. Cette page est mise à jour régulièrement.

The Battle of the Century (1927) (La bataille du siècle), de Clyde Bruckman [AC]

Très drôle, surtout la seconde partie, qui est nettement la meilleure. Vu à l'Institut Lumière avec accompagnement au piano par Serge Bromberg, dans le cadre du festival Lumière 2015. Film retrouvé puis restauré par Lobster Films.

Revu dans le programme de courts métrages Laurel et Hardy: Premiers coups de génie (lien AlloCiné), projeté en avant-première au cinéma Le Zola à Villeurbanne. Composition de ce programme, dans l'ordre de projection: La bataille du siècle; Oeil pour oeil; Vive la liberté.

Sortie en France le 2021-12-22.

Big Business (1929) (Oeil pour oeil), de James W. Horne / Leo McCarey [AC]

Moyen. Vu dans le programme de courts métrages Laurel et Hardy: Premiers coups de génie (lien AlloCiné), projeté en avant-première au cinéma Le Zola à Villeurbanne. Composition de ce programme, dans l'ordre de projection: La bataille du siècle; Oeil pour oeil; Vive la liberté.

Sortie en France le 2021-12-22.

Liberty (1929) (Vive la liberté), de Leo McCarey [AC]

Très bien, surtout la dernière partie. Vu dans le programme de courts métrages Laurel et Hardy: Premiers coups de génie (lien AlloCiné), projeté en avant-première au cinéma Le Zola à Villeurbanne. Composition de ce programme, dans l'ordre de projection: La bataille du siècle; Oeil pour oeil; Vive la liberté.

Sortie en France le 2021-12-22.

China's Van Goghs (2016) (Copyright Van Gogh), de Yu Haibo / Yu Tianqi Kiki [AC]

Documentaire intéressant, mais sans surprise.

Sortie en France le 2021-12-22.

The Matrix Resurrections (2021) (Matrix Resurrections), de Lana Wachowski [AC]

Divertissant, mais trop compliqué et certains rebondissements semblent artificiels. Réalisation moyenne: quasiment tous les plans sont très courts.

Vu en Dolby Cinema au Gaumont Wilson à Toulouse. Au bout d'une quart d'heure environ, il y a eu un problème de projecteur: des sortes de taches blanches, partiellement transparentes, une petite en haut à gauche et une grosse sur la partie droite. Pendant un moment, j'ai même cru que c'était fait exprès (un bug dans la Matrice?). Le film a dû être interrompu une dizaine de minutes; pendant ce temps, on nous a donné une invitation pour une séance Pathé-Gaumont (hors suppléments). Le film a repris, mais pas tout au début du problème technique. Autre problème: le son a été coupé au début du générique et donc en particulier pour la scène post-générique (heureusement, tout n'était pas perdu: on avait tout de même les sous-titres pour comprendre).

Sortie en France le 2021-12-22.

Madeleine Collins (2021), d'Antoine Barraud [AC]

Très bien, avec pas mal de suspense, ainsi que de l'émotion à la fin. Cependant, un peu confus à cause du montage; vu le sujet du film, on peut se demander si c'est volontaire, mais en tout cas, j'ai trouvé ça un peu gênant. Les principales qualités: le plan-séquence d'ouverture, la prestation de Virginie Efira, le scénario, et la musique de Romain Trouillet. Et une scène que j'ai vraiment appréciée: celle avec l'inspecteur (Jean-Quentin Châtelain et sa diction si particulière).

Sortie en France le 2021-12-22.

The King's Man (2021) (The King's Man: Première mission), de Matthew Vaughn [AC]

J'ai bien aimé, en particulier le combat avec Raspoutine et la scène de Ralph Fiennes avec les chèvres. Moins bon que le premier volet, Kingsman: The Secret Service (2014), mais meilleur que le deuxième, Kingsman: The Golden Circle (2017).

Sortie en France le 2021-12-29.

A Perfect Enemy (2020), de Kike Maíllo [AC]

Très bien, même si le film est très prévisible, tellement il laisse d'indices (et le procédé est déjà vu) et du fait qu'il est notamment question d'ennemi intérieur. Excellente prestation d'Athena Strates. J'ai bien aimé aussi l'utilisation de la maquette.

Sortie en France le 2021-12-29.

Lamb (2021), de Valdimar Jóhannsson [AC]

Ennuyeux et sans émotion.

Sortie en France le 2021-12-29.

The Card Counter (2021), de Paul Schrader [AC]

Je n'ai pas accroché: film lent, bavard et peu captivant.

Sortie en France le 2021-12-29.

Ryu to Sobakasu no Hime (2021) (Belle), de Mamoru Hosoda [AC]

Joli film d'animation. De très belles images colorées. J'ai bien aimé les chansons. Cependant, j'ai été déçu par le scénario, alors que je trouve généralement les univers virtuels intéressants.

Vu en avant-première à la soirée d'ouverture de la 14e édition du festival Hallucinations Collectives (salle 1 du Comoedia à Lyon, 31 août 2021).

Sortie en France le 2021-12-29.

Le test (2021), d'Emmanuel Poulain-Arnaud [AC]

Moyen. Scénario et mise en scène décevants, et on rit peu souvent. Les acteurs rattrapent un peu le film.

Sortie en France le 2021-12-29.

Ljubavni slucaj ili tragedija sluzbenice P.T.T. (1967) (Une affaire de coeur: La tragédie d'une employée des P.T.T.), de Dusan Makavejev [AC]

J'ai assez bien aimé. Quelques bonnes idées, comme le scénario non linéaire. Vu en version restaurée 2K à l'Institut Lumière suite au festival Lumière 2021 (best of).

Reprise en France le 2022-01-05.

Ich war zuhause, aber (2019) (J'étais à la maison, mais...), d'Angela Schanelec [AC]

Pas de scénario, film hermétique et ennuyeux. Ça reste cependant bien filmé et il y a quelques scènes envoûtantes avec les animaux.

Sortie en France le 2022-01-05.

Une nouvelle ère (2019) (Guanzhou, une nouvelle ère), de Boris Svartzman [AC]

Un documentaire concernant l'expropriation de villageois d'une île chinoise. Pas mal.

Sortie en France le 2022-01-05.

Licorice Pizza (2021), de Paul Thomas Anderson [AC]

Film sans véritable scénario, qui part dans tous les sens, pas toujours très intéressant. J'ai cependant beaucoup aimé dans l'ensemble, surtout grâce à des moments mémorables, comme la scène du camion. J'ai aussi apprécié la réalisation, avec ses longs plans. Et les acteurs sont exceptionnels. Finalement, c'est une belle surprise, car j'avais détesté The Master (2012), Inherent Vice (2014) et (un peu moins) Phantom Thread (2017).

Sortie en France le 2022-01-05.

Mes frères et moi (2021), de Yohan Manca [AC]

Très beau film, avec de l'émotion et d'excellents acteurs.

Sortie en France le 2022-01-05.

Rosy (2021), de Marine Barnerias [AC]

Joli documentaire, plein de vie et même d'humour, qui pourrait ressembler à une fiction.

Sortie en France le 2022-01-05.

Scream (2022), de Matt Bettinelli-Olpin / Tyler Gillett [AC]

Excellent, surtout pour ses références (comme The Babadook, cité par Tara tout au début et à la fin), et méta-références. Il y a aussi un peu d'émotion (les deux soeurs à l'hôpital) et de l'humour. Cependant la mise en scène est décevante; en particulier, certaines scènes auraient dû être tournées en plan-séquence.

Note: pour apprécier le film, il vaut mieux avoir vu la saga de Wes Craven, au moins le premier, Scream (1996).

Sortie en France le 2022-01-12.

Los lobos (2019), de Samuel Kishi [AC]

Assez intéressant, même si le sujet a déjà été traité. Un petit plus avec 3 séquences d'animation. Film vu en avant-première aux 37es Reflets du cinéma ibérique et latino-américain à Villeurbanne (septembre/octobre 2021, et non en mars à cause du report dû aux mesures liées à la pandémie de COVID-19 en France).

Sortie en France le 2022-01-19.

Tendre et saignant (2020), de Christopher Thompson [AC]

Une petite comédie française, sans grande originalité. Réalisation agaçante avec uniquement des plans très courts, sauf le plan final.

Film vu en avant-première à l'Institut Lumière, en présence du réalisateur Christopher Thompson et des acteurs Géraldine Pailhas et Arnaud Ducret. Après la rencontre suivant la projection, Christopher Thompson a eu sa plaque sur le Mur des cinéastes.

Sortie en France le 2022-01-19.

Lynx (2021), de Laurent Geslin [AC]

Documentaire magnifique, principalement sur le lynx, mais aussi avec des images de quelques autres animaux: des commentaires très intéressants, de splendides images (le réalisateur Laurent Geslin est tout d'abord photographe animalier) et une belle musique Armand Amar et Anne-Sophie Versnaeyen. Tous les animaux sont filmés dans leur milieu naturel, dans le massif du Jura.

Vu en avant-première au Comoedia à Lyon (salle 1), en présence du réalisateur Laurent Geslin. Le tournage lui-même a duré environ 7 ans, le lynx étant un animal très discret, donc difficile à filmer. En particulier, concernant le montage, il y a deux plans qui apparaissent successifs, mais sont en fait espacés de 7 ans (la séquence en question, entre le mâle et la femelle, représente cependant la réalité).

Sortie en France le 2022-01-19.

Adieu Paris (2021), d'Edouard Baer [AC]

J'ai moyennement aimé. Benoît Poelvoorde est de nouveau extraordinaire et on rit de temps en temps, mais les discussions entre les vieux m'ont globalement ennuyé, malgré l'excellent casting.

Vu en avant-première au Comoedia dans le cadre du festival Lumière 2021, le lendemain de la première mondiale à l'Institut Lumière. La projection était suivie d'une rencontre avec le réalisateur Edouard Baer.

Sortie en France le 2022-01-26.

La dea fortuna (2019) (Pour toujours), de Ferzan Ozpetek [AC]

Beaucoup d'émotion. Film très bien écrit. Excellent plan-séquence d'ouverture et magnifique scène de danse.

Vu en avant-première au Pathé Bellecour à Lyon, à la soirée de clôture de la 11e édition du festival Écrans Mixtes (2021-07-01). Il s'agissait apparemment de la première française. Le film doit sortir en salles en 2022.

Sortie en France le 2022-02-09.

Chibusa yo eien nare (1955) (Maternité éternelle), de Kinuyo Tanaka [AC]

Je n'ai pas tellement accroché au début, mais au bout d'un moment, le film devient plus émouvant. Dernière partie superbe (même si ça traîne), avec de très beaux plans.

Film vu en version restaurée numérique 4K à l'Institut Lumière, dans le cadre du festival Lumière 2021. C'était la première mondiale de cette version restaurée.

Sortie en France le 2022-02-16.

Tsuki wa noborinu (1955) (La lune s'est levée), de Kinuyo Tanaka [AC]

Je n'ai pas aimé. Vu en version restaurée numérique 4K à l'Institut Lumière suite au festival Lumière 2021 (best of).

Sortie en France le 2022-02-16.

Les graines que l'on sème (2020), de Nathan Nicholovitch [AC]

J'ai beaucoup aimé. Un film politique avec de l'émotion, mêlant documentaire et fiction. Le réalisme est renforcé par les longs plans, laissant se dérouler l'action dans la continuité. Le film a été écrit et tourné suite à l'invitation du réalisateur par la ville d'Ivry-sur-Seine pour travailler avec les élèves de l'option cinéma d'un lycée. Vu en avant-première au Comoedia à Lyon, en présence du réalisateur Nathan Nicholovitch et de l'acteur David D'Ingeo, dans le cadre d'une sélection des films de l'ACID du Festival de Cannes 2020 (octobre 2020).

Sortie en France le 2022-02-23.

Climbing Blind (2020), d'Alastair Lee [AC]

Documentaire très intéressant sur l'ascension du Old Man of Hoy par le grimpeur aveugle Jesse Dufton. Vu en avant-première au Comoedia à Lyon, dans le cadre d'une Soirée Montagne.

Sortie en France le 2022-03-09.

Medusa (2021), d'Anita Rocha da Silveira [AC]

Pas terrible. Le début du film laissait présager du meilleur, notamment avec son petit plan-séquence d'ouverture et une atmosphère qui faisait penser à Dario Argento et à Nicolas Winding Refn. Mais le scénario se révèle creux et peu convaincant.

Vu en avant-première aux 37es Reflets du cinéma ibérique et latino-américain à Villeurbanne (septembre/octobre 2021, et non en mars à cause du report dû aux mesures liées à la pandémie de COVID-19 en France).

Classé comme film d'horreur, mais ce n'en est pas vraiment un (voire pas du tout).

Sortie en France le 2022-03-16.

Ringu (1998) (Ring), de Hideo Nakata [AC]

Un film d'horreur stressant par son atmosphère, et notamment une scène… Vu à sa sortie en salles, et j'avais beaucoup aimé. Revu 3 fois à l'Institut Lumière: en 2013, lors de la soirée Hideo Nakata (19e Épouvantable Vendredi), et j'ai moins bien aimé, mais peut-être parce que j'étais très fatigué; en 2019, lors d'une nuit cinéma d'horreur japonais; en 2021, en version restaurée numérique 4K, lors de la nuit J-Horror du festival Lumière 2021, en avant-première de la ressortie de cette trilogie J-Horror (avec Audition et Dark Water) en mars 2022.

Reprise en France en 2022-03.

Ôdishon (1999) (Audition), de Takashi Miike [AC]

Film d'horreur très spécial, assez insoutenable le dernier quart d'heure; d'ailleurs, de nombreux spectateurs quittent la salle avant la fin. Des longueurs dans la première partie du film, volontairement un peu ennuyeuse; comme l'a dit Takashi Miike (dans le documentaire Electric Yakuza, Go to Hell! (2004)), il voulait qu'au bout d'une heure, les spectateurs regrettent d'être venus voir le film, et pensait qu'ils n'allaient pas partir avant une heure (ce qui semble être effectivement le cas), mais cela permet de s'attacher aux deux personnages principaux et d'accentuer la seconde partie.

Revu en 2021, en version restaurée numérique 4K à l'Institut Lumière, lors de la nuit J-Horror du festival Lumière 2021, en avant-première de la ressortie de cette trilogie J-Horror (avec Ring et Dark Water) en mars 2022.

Reprise en France en 2022-03.

Honogurai mizu no soko kara (2002) (Dark Water), de Hideo Nakata [AC]

Film terrifiant sans effusion d'effets spéciaux, plus tourné vers la réalité et l'aspect humain que le fantastique, avec un côté mystérieux très présent. D'après la nouvelle L'eau flottante de Kōji Suzuki. À rapprocher des histoires de Stephen King. Mais aussi du film Kaïro; on y retrouve la même ambiance de lieu abandonné par ses habitants. Chef-d'oeuvre!

Vu une première fois à sa sortie en salles. Revu 3 fois à l'Institut Lumière: en 2013, lors de la soirée Hideo Nakata (19e Épouvantable Vendredi); en 2019, lors d'une nuit cinéma d'horreur japonais; en 2021, en version restaurée numérique 4K, lors de la nuit J-Horror du festival Lumière 2021, en avant-première de la ressortie de cette trilogie J-Horror (avec Ring et Audition) en mars 2022. À chaque fois, toujours aussi prenant!

Reprise en France en 2022-03.

Ghost Song (2021), de Nicolas Peduzzi [AC]

Pas mal. Documentaire se passant à Houston, vu en avant-première au Comoedia à Lyon, en présence du réalisateur Nicolas Peduzzi, dans le cadre d'une sélection des films de l'ACID du Festival de Cannes 2021. La projection a eu lieu en salle 3, une petite salle, mais peu importe pour ce film.

Dans le débat (qui a dû être arrêté au bout d'une vingtaine de minutes, à cause d'une projection qui suivait): C'est un documentaire, mais les protagonistes se mettent parfois en scène, comme dans le passage avec l'oncle. Certaines scènes ont été plus ou moins rejouées. Le réalisateur n'habitant pas Houston, le tournage a été constitué, en gros, de 3 voyages de 3 semaines sur 3 ans. Will est un cousin de la protagoniste principale du documentaire Southern Belle (2017), que Nicolas Peduzzi avait réalisé précédemment et dans lequel Will apparaît également.

Sortie en France le 2022-04-06.

Eiga Entotsumachi no Puperu (2020) (Poupelle), de Yusuke Hirota [AC]

Moyen. Les images sont belles, mais le film m'a ennuyé. Vu en avant-première au Comoedia à Lyon dans le cadre du festival Les Saisons Hanabi (qui a lieu dans toute la France).

Sortie en France le 2022-08-17.



webmaster@vinc17.org