English version

Blog de Vincent Lefèvre (en français, si disponible)

Liste des titres. Filtrage Javascript non disponible.

Tous les billets (cette page fait plusieurs centaines de kilo-octets).

Je suis aussi sur Twitter (tweets en français et en anglais) et sur Identi.ca (avis principalement en anglais).

[XML]

[2015-05-15 21:58:51 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2015-05-10/2015-05-15)

(Cinéma)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence:

Mad Max: Fury Road, de George Miller [AC] [CaC]

Du très grand spectacle en 3D (même si celle-ci n'est véritablement utilisée que dans une seule scène vers la fin). Le film est visuellement superbe. Seul point négatif: peu de sang et pas de cadavre, malgré tous les combats, ce qui est malheureusement souvent le cas de nos jours dans ce genre de film d'action.

Sortie en France le 2015-05-14.

Melody, de Bernard Bellefroid [AC] [CaC]

Film très touchant, porté par deux excellentes actrices: Lucie Debay et Rachael Blake. La photographie et la musique sont très belles.

Sortie en France le 2015-05-06.

Tusen ganger god natt (L'épreuve), d'Erik Poppe [AC] [CaC]

Beaucoup de tension et d'émotion.

Sortie en France le 2015-05-06.

Hyena, de Gerard Johnson [AC] [CaC]

Thriller sordide et violent. J'ai beaucoup aimé, même si le film est parfois trop bavard.

Sortie en France le 2015-05-06.

Laggies (Girls Only), de Lynn Shelton [AC] [CaC]

J'ai bien aimé. Le film est assez drôle, et on y retrouve Keira Knightley et Chloë Grace Moretz.

Sortie en France le 2015-05-13.

Virus (1980) (L'enfer des morts vivants / Virus cannibale), de Bruno Mattei [AC] [CaC]

Vu à une soirée nanar spéciale zombies à la Boulangerie du Prado (lien AOA Production). On se marre bien, surtout avec le doublage nullissime de la VF!

Chronique Nanarland.

Nos femmes, de Richard Berry [AC] [CaC]

Mauvais. Le plus gros défaut: le scénario, adapté d'une pièce de théâtre; il est peu intéressant et peu crédible. Les acteurs surjouent, à la limite de l'hystérie, et le film n'est quasiment pas drôle.

Sortie en France le 2015-04-29.

[2015-05-09 21:07:00 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2015-05-01/2015-05-09)

(Cinéma)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence:

Kurutta ippêji (1926) (Une page folle), de Teinosuke Kinugasa [AC] [CaC]

Film muet sans cartons, vu en ciné-concert au Grand auditorium du Musée des Confluences à Lyon. J'ai adoré, essentiellement pour les images ainsi que la musique dans le cadre de ce film. En bref, le trip visuel et sonore de l'année!

Je n'ai quasiment rien compris au film; enfin, le synopsis était tout de même donné dans le programme. D'après la discussion qui a suivi ce ciné-concert, il était dit que lorsqu'un film muet sortait au Japon à l'époque, il y avait un conteur qui racontait l'histoire et les spectateurs allaient surtout voir le film pour le conteur.

Concernant la qualité de la copie, la numérisation n'est pas terrible, avec trop de contraste et pas assez de gris intermédiaires. Il y avait eu le même genre de problème sur la numérisation de Limite (1931) (projeté à l'Institut Lumière en 2008), avec en plus de la pixellisation très marquée. Et à propos de la projection, l'image était amputée du haut (qui s'affichait sur une partie du plafond) et le bas était en partie caché par les musiciens.

Comme dit sur la page de l'évènement: Une page folle est un chef-d'oeuvre mondial du cinéma muet, sans aucun doute le premier film d'avant-garde du cinéma japonais à la virtuosité époustouflante et dont la modernité et la liberté créatrice surprennent encore aujourd'hui. L'histoire est celle d'un vieux marin, devenu employé d'un hôpital psychiatrique afin de favoriser l'évasion de sa femme internée depuis qu'elle a tenté de noyer leur enfant…

Et Nguyên , à propos de la musique qu'il a composée: J'ai voulu écrire cette musique comme une musique de film, avec des moments sonores précisément synchronisés selon chaque scène, mais à l'intérieur desquels les improvisations pourront éclore. L'ordinateur jouera à la fois le film et quelques pistes de sons abstraits, ainsi que des grooves électroniques. La forme et le chapitrage de la pièce sont très précisément définis. À l'intérieur évoluent plusieurs modules qui dialoguent, se frôlent ou se repoussent, pour finalement se marier: la section de cordes, scellant le concept et l'imaginaire par la délivrance de l'écriture; le musicien électronique, décrivant les abysses de l'âme tourmentée autant que la sérénité du relâchement; le koto, éminemment acoustique, pur comme la fleur du cerisier; la contrebasse, tantôt du côté des cordes, tantôt du côté écrit de la guitare électrique et des grooves machiniques; la trompette, électron libre survolant l'espace grâce à ses improvisations; la guitare, participant à tous ces côtés à la fois, plus comme un chef d'orchestre que comme un papillon. Un film ténébreux et intense, tendu et contrasté: telle est la musique, assurément la plus sombre que j'aie jamais écrite.

Ce ciné-concert est une commande d'écriture faite à Nguyên pour le musée des Confluences.

Un peu, beaucoup, aveuglément, de Clovis Cornillac [AC] [CaC]

Excellente comédie! Un scénario bien écrit, parfois surprenant. Très bonne mise en scène. J'aime beaucoup ce faux split-screen

Encore un film qu'il vaut mieux voir sans rien lire dessus.

Sortie en France le 2015-05-06.

Whisky Galore! (1949) (Whisky à gogo), d'Alexander Mackendrick [AC] [CaC]

Très bonne comédie vue en copie numérique restaurée à l'Institut Lumière, dans le cadre d'une semaine spéciale consacrée aux comédies des studios Ealing. Le film était ressorti en 2014, mais pas à Lyon.

Reprise en France le 2014-10-08.

She's Funny That Way (Broadway Therapy), de Peter Bogdanovich [AC] [CaC]

Très bonne comédie, qui se rapproche de celles de Woody Allen. Le film est porté par Imogen Poots.

Sortie en France le 2015-04-22.

Le tournoi, d'Elodie Namer [AC] [CaC]

Très bien. Un thriller quasiment en huis clos, se déroulant pendant un tournoi d'échecs. Quelques moments amusants, comme le tas de meubles (jeu inventé par la réalisatrice).

Sortie en France le 2015-04-29.

Caprice, d'Emmanuel Mouret [AC] [CaC]

Très drôle.

Sortie en France le 2015-04-22.

Kind Hearts and Coronets (1949) (Noblesse oblige), de Robert Hamer [AC] [CaC]

Très bien. À voir surtout pour les 8 rôles joués par Alec Guinness, qui sont même une fois 6 dans le même plan.

Vu en copie numérique restaurée à l'Institut Lumière, dans le cadre d'une semaine spéciale consacrée aux comédies des studios Ealing. Le film était ressorti en 2014, mais pas à Lyon.

Reprise en France le 2014-10-08.

Optimistene (Les Optimistes), de Gunhild Magnor [AC] [CaC]

J'ai bien aimé. Documentaire sur une équipe de volley norvégienne composée de joueuses de 66 à 98 ans!

Sortie en France le 2015-04-29.

The Titfield Thunderbolt (1953) (Tortillard pour Titfield), de Charles Crichton [AC] [CaC]

J'ai plutôt bien aimé. Le principal intérêt du film: le train à la fin.

Vu en copie numérique restaurée à l'Institut Lumière, dans le cadre d'une semaine spéciale consacrée aux comédies des studios Ealing. Le film était ressorti en 2014, mais pas à Lyon.

Reprise en France le 2014-10-08.

Beyond Clueless, de Charlie Lyne [AC] [CaC]

Un documentaire sur les teen movies des années 1995-2004. Pas franchement intéressant, ça se laisse voir, surtout pour se rappeler les films qu'on a vus. La principale originalité est que les images sont constituées intégralement de ces teen movies, et il y en a beaucoup.

Dommage que les séries télé étaient absentes, car sinon Buffy était en plein dans la période.

Sortie en France le 2015-04-29.

I clowns (1970) (Les clowns), de Federico Fellini [AC] [CaC]

Téléfilm vu en 35 mm à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Federico Fellini. Un gros, c'est quasiment du cirque filmé. Bien filmé et plaisant à voir, avec un côté chaotique appréciable, mais d'un intérêt limité.

Ladygrey, d'Alain Choquart [AC] [CaC]

Pas mal. D'après deux romans. J'ai trouvé le film trop lent. Vu en avant-première (la veille de la sortie) à l'Institut Lumière à Lyon, en présence du réalisateur Alain Choquart (qui a eu sa plaque sur Mur des Cinéastes après la soirée, ce qui est assez rare pour un premier film).

Sortie en France le 2015-05-06.

En duva satt på en gren och funderade på tillvaron (Un pigeon perché sur une branche philosophait sur l'existence), de Roy Andersson [AC] [CaC]

Moyen. Original pour son côté surréaliste, parfois drôle pour son côté macabre, mais pas très passionnant. J'ai bien aimé la mise en scène avec ses 39 longs plans fixes et bien cadrés.

Sortie en France le 2015-04-29.

Ouija, de Stiles White [AC] [CaC]

Un film d'horreur sans grand intérêt: le scénario est tout ce qu'il y a de plus classique dans le genre, sauf peut-être un petit twist, et le film ne fait pas très peur. Et le comportement des personnages n'est pas très crédible, comme c'est souvent le cas dans les films d'horreur. Ça se laisse tout de même voir. J'ai même apprécié le fait que le film n'abuse pas d'effets faciles qui ne servent pas le scénario (coup du chat). À la fin du film, on sait qu'une suite est prévue.

Sortie en France le 2015-04-29.

Torpedonostsy (1983) (Bombardiers-torpilleurs / Les torpilleurs), de Semyon Aranovich

Moyen. DVD projeté dans le cadre d'une soirée du cinéma russe à Lyon, en mémoire du 70e anniversaire de la Victoire à la Seconde Guerre mondiale. Gros problème de projection, qui a été faite au format 1.78 alors que le véritable format est 1.33, si bien que tout (en particulier les personnages) était aplati. Très désagréable!

Passport to Pimlico (1949) (Passeport pour Pimlico), de Henry Cornelius [AC] [CaC]

Je n'ai pas aimé.

Vu en copie numérique restaurée à l'Institut Lumière, dans le cadre d'une semaine spéciale consacrée aux comédies des studios Ealing. Le film était ressorti en 2014, mais pas à Lyon.

Reprise en France le 2014-10-08.

Eksik, de Baris Atay [AC]

Nul, surtout à cause du scénario, mais aussi des acteurs. De plus, les images sont trop sombres (sauf parties bien éclairées); possible problème de projecteur, mais j'en doute.

[2015-04-30 21:58:16 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2015-04-26/2015-04-30)

(Cinéma)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence:

Comme un avion, de Bruno Podalydès [AC] [CaC]

Excellente comédie, vue en avant-première dans le cadre du Label des Spectateurs UGC (film surprise), ce qui m'a notamment permis de découvrir le film sans avoir vu la bande-annonce (qui révèle généralement trop de choses) auparavant. Très bon casting. Ah, et on a évidemment le droit à la glaviole traditionnelle.

Sortie en France le 2015-06-10.

Every Thing Will Be Fine, de Wim Wenders [AC] [CaC]

J'ai bien aimé. Le scénario est bien écrit, quoique simple et pas très original, il y a de belles images et une belle musique d'Alexandre Desplat, les acteurs jouent leur rôle, la 3D est bien utilisée (par exemple, dans le split-screen de la conversation téléphonique, et avec les quelques changements de focale)… Bref, pas de gros reproche, mais il manque tout de même quelque chose, comme de l'émotion.

Note: j'ai vu le film sans lire le synopsis, qui, une fois encore, en dit trop.

Sortie en France le 2015-04-22.

Good Kill, d'Andrew Niccol [AC] [CaC]

Intéressant, quoique prévisible. Et le film aurait gagné à être développé concernant l'aspect réflexion. J'avais adoré les 5 autres films d'Andrew Niccol; malheureusement, celui-ci est nettement en dessous.

Sortie en France le 2015-04-22.

Theeb, de Naji Abu Nowar [AC] [CaC]

Pas mal. Le contexte n'est pas du tout introduit, et c'est dommage. Vu à l'Institut Lumière, dans le cadre du festival Cinémas du Sud 2015, en présence du réalisateur et co-scénariste Naji Abu Nowar. Annoncé comme avant-première, le film n'avait en fait pas de distributeur français; il est donc possible qu'il ne sorte pas en salles de cinéma. Le film était projeté avec double sous-titrage allemand / français, car il s'agissait d'une copie destinée à la Suisse; mais c'est tout de même bizarre pour une copie numérique, où le sous-titrage n'est normalement pas fixé sur l'image! Le tournage a eu lieu en Jordanie. Les acteurs sauf celui jouant l'officier anglais font partie de la communauté bédouine locale.

Avengers: Age of Ultron (Avengers: L'ère d'Ultron), de Joss Whedon [AC] [CaC]

Très décevant. Le film se résume essentiellement à des combats peu intéressants et à du bavardage. Scénario confus, pas d'émotion. Les effets spéciaux sont bons et la 3D est plaisante, mais cela ne m'impressionne plus vraiment. Heureusement il reste un peu d'humour, notamment en ce qui concerne le marteau de Thor.

Cette fois-ci, je suis plus d'accord avec la presse qu'avec le public. Et ce ratage ne serait pas la faute du réalisateur Joss Whedon, mais de Disney.

Chez UGC à Lyon, la projection 3D a disparu de l'affiche après seulement une semaine d'exploitation!

Sortie en France le 2015-04-22.

Jauja, de Lisandro Alonso [AC] [CaC]

Film minimaliste et avec peu de dialogues, au format spécial: 1.33 avec coins arrondis. Beaucoup d'ennui. Le film est interminable. Dans la lignée de Los muertos (2004) du même réalisateur, quoique en un peu moins mauvais. Le seul petit intérêt: une belle photographie. Cependant on finit par s'en lasser et le format choisi ne permet pas bien d'apprécier les paysages, d'autant plus que le film était projeté sur un petit écran 2.35 (seule salle à Lyon projetant ce film).

Film nettement surcoté par la presse.

Sortie en France le 2015-04-22.

Gishiki (1971) (La cérémonie), de Nagisa Ôshima [AC] [CaC]

Film très bizarre au scénario non linéaire, très littéraire et théâtral (beaucoup de dialogues et de voix-off, mise en scène minimaliste), en tout cas pas à voir quand on est crevé et qu'on cherche un film pour se reposer. Je n'ai pas du tout accroché, et le film a fini par m'endormir de plus en plus.

Ah, et je me demande comment la fille a fait pour se suicider toute seule, avec le sabre qui traverse son corps pour se planter dans l'arbre.

Reprise en France le 2015-03-18.

[2015-04-26 01:17:00 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2015-04-18/2015-04-25)

(Cinéma)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence:

Anatomy of a Murder (1959) (Autopsie d'un meurtre), d'Otto Preminger [AC] [CaC]

Très grand film de procès. Beaucoup d'humour et de spectacle. Long (2 h 40), mais on ne sent pas du tout le temps passer.

Reprise en France le 2014-08-06.

Før snøen faller (Before Snowfall), de Hisham Zaman [AC]

Excellent road-movie, très bien filmé et avec beaucoup d'émotion. Le film aborde plusieurs sujets, sans que ce soit fait de manière artificielle (comme on le voit parfois). Très belle musique. Et une fin inattendue.

Vu à l'Institut Lumière, à la soirée d'ouverture du festival Cinémas du Sud 2015, en présence du réalisateur et co-scénariste Hisham Zaman. Les acteurs sont non professionnels, et il n'y a que Suzan Ilir qui avait déjà joué dans un film (quand elle avait 12 ans). Le réalisateur a choisi de remplacer le garçon pressenti pour le rôle principal une semaine avant le début du tournage alors que tout avait déjà été préparé pour lui (visa, costumes, etc.) et qu'il n'avait pas d'autre acteur en vue; le nouvel acteur, Abdullah Taher, a été trouvé un peu par hasard, et ses habits dans le film sont en fait ses véritables habits.

Note à propos du titre du film: c'est bien le titre norvégien qui apparaît en grand à l'écran.

Haemoo (Sea Fog: Les clandestins), de Sung-bo Shim [AC] [CaC]

Huis clos sur un bateau pendant quasiment tout le film. Un excellent scénario, co-écrit par le réalisateur Shim Sung-bo et par Bong Joon-ho, dans la lignée de certains autres films coréens. Très belle photographie, notamment le passage dans la brume.

Vu au Cinéma Opéra à Lyon, seule salle à Lyon projetant ce film.

Il semble y avoir une petite erreur (sans conséquence sur le scénario), ou alors j'ai raté quelque chose: le film se passe en 1998, et le garçon dit avoir 26 ans et être né en 1974, année du tigre.

Sortie en France le 2015-04-01.

Taxi (Taxi Téhéran), de Jafar Panahi [AC] [CaC]

Le found footage méta de l'année! Simple dans sa conception, c'est un film très bien écrit et suffisamment court pour qu'on ne s'ennuie pas.

Long men kezhan (1967) (Dragon Inn), de King Hu [AC] [CaC]

J'ai beaucoup aimé. Ancien film d'action taïwanais vu en avant-première de sa sortie nationale en version restaurée à la Villa Lumière (petite salle de l'Institut Lumière) dans le cadre de la première édition du festival Play it again.

Le décor principal, à savoir l'auberge, fait penser à celui de L'hirondelle d'or (1966), du même réalisateur.

Sortie en France le 2015-08-05.

The Wanted 18 (Les 18 fugitives), de Paul Cowan / Amer Shomali [AC]

Documentaire intéressant sur un fait réel que je ne connaissais pas. Mais aussi une excellente réalisation, avec notamment des passages humoristiques en stop-motion, qui en fait une véritable oeuvre d'art.

Vu à l'Institut Lumière, dans le cadre du festival Cinémas du Sud 2015, en présence du réalisateur Amer Shomali, qui s'occupait de la partie en animation.

Jack, d'Edward Berger [AC] [CaC]

J'ai bien aimé. Beaucoup de rythme, ce qui est rare pour un film de ce genre.

Sortie en France le 2015-04-08.

La coupe à dix francs (1975), de Philippe Condroyer [AC] [CaC]

J'ai bien aimé. Vu à la Villa Lumière (petite salle de l'Institut Lumière) en version restaurée dans le cadre de la première édition du festival Play it again.

Le rappel des oiseaux, de Stéphane Batut [AC] [CaC]

Un documentaire où on assiste à un rituel funéraire, avec des commentaires en voix-off. Surprenant, d'autant plus que je ne savais pas ce que j'allais voir!

Sortie en France le 2015-04-15.

Still Life (Une belle fin), d'Uberto Pasolini [AC] [CaC]

Joli film. Fin émouvante.

Sortie en France le 2015-04-15.

Child 44 (Enfant 44), de Daniel Espinosa [AC] [CaC]

J'ai plutôt bien aimé. Dommage que la langue des personnage ne soit pas respectée (le film étant en anglais), même si cela ne gène pas.

Ce film est une adaptation d'un roman, premier volet d'une trilogie, lui-même inspiré de faits réels.

Sortie en France le 2015-04-15.

Lost River, de Ryan Gosling [AC] [CaC]

Scénario très superficiel. Cependant j'ai un peu apprécié le film pour son atmosphère, qui fait surtout penser à du David Lynch (en particulier, Twin Peaks), mais aussi à Dario Argento, avec notamment un des thèmes de la musique, Carousel, qui ressemble beaucoup à celle de Suspiria.

Sortie en France le 2015-04-08.

The Water Diviner (La promesse d'une vie), de Russell Crowe [AC] [CaC]

Pas mal. Une belle histoire, cependant peu crédible. Le film est basé sur des faits réels, mais cela semble être juste l'idée de départ (la recherche des fils).

Sortie en France le 2015-04-15.

L'astragale (1968), de Guy Casaril [AC]

Pas mal. Plus sensuel et dans l'ensemble meilleur que la seconde adaptation L'astragale (2015). Vu au Cinéma Opéra à Lyon, au même moment que la sortie de cette seconde adaptation; la copie 35 mm a viré au rouge et a cassé plusieurs fois.

Peppermint Frappé (1967), de Carlos Saura [AC] [CaC]

Je n'ai pas aimé. Le film traîne en longueur et m'a ennuyé. Vu à la Villa Lumière (petite salle de l'Institut Lumière) dans le cadre de la première édition du festival Play it again.

Reprise en France le 2015-02-18.

Nidhanaya (1972) (Le trésor), de Lester James Peries [AC] [CaC]

Bavard et extrêmement ennuyeux. Vu à la Villa Lumière (petite salle de l'Institut Lumière) en version restaurée numérique 4K dans le cadre de la première édition du festival Play it again.

Pandora and the Flying Dutchman (1951) (Pandora), d'Albert Lewin [AC] [CaC]

Ce film m'a ennuyé au plus haut point. Beaucoup trop de voix-off sans que le film soit visuellement intéressant. Aucune émotion. Et personnellement, je n'aime pas trop Ava Gardner comme actrice.

Vu en version restaurée au Comoedia à Lyon, dans le cadre de la première édition du festival Play it again.

Reprise en France le 2015-01-28.

[2015-04-21 15:22:20 UTC]
Conférence ARITH 22 (22-24 juin 2015) à Lyon, France

(CariBlog)

ARITH 22 – 22e conférence IEEE sur l'arithmétique des ordinateurs, 22-24 juin 2015, Lyon, France. Date limite d'inscription à tarif réduit: 30 avril 2015.

[2015-04-17 23:57:35 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2015-04-01/2015-04-17)

(Cinéma)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), hors festival Hallucinations Collectives, par ordre de préférence:

Fasandræberne (Les Enquêtes du Département V: Profanation), de Mikkel Nørgaard [AC] [CaC]

Excellent thriller adapté d'un roman. Il m'a fait penser à la saga des Millénium, mais en mieux.

Sortie en France le 2015-04-08.

High Plains Drifter (1973) (L'homme des hautes plaines), de Clint Eastwood [AC] [CaC]

Excellent! Vu à l'UGC Ciné Cité Confluence à Lyon, dans le cadre d'UGC Culte.

Voyage en Chine, de Zoltan Mayer [AC] [CaC]

Très beau film, beaucoup d'émotion.

Sortie en France le 2015-03-25.

En équilibre, de Denis Dercourt [AC] [CaC]

Très beau film porté par Albert Dupontel et Cécile De France.

Sortie en France le 2015-04-15.

Dark Places, de Gilles Paquet-Brenner [AC] [CaC]

Très bon thriller au scénario non linéaire. C'est une adaptation d'un roman de Gillian Flynn [IMDb], tout comme l'était Gone Girl (2014), qui était meilleure.

Sortie en France le 2015-04-08.

Next to Her (Chelli), d'Asaf Korman [AC] [CaC]

Très bien.

Sortie en France le 2015-03-04.

Chiisai ouchi (La maison au toit rouge), d'Yôji Yamada [AC] [CaC]

Film émouvant et instructif sur le Japon des années 1930. Musique de Joe Hisaishi, plus ou moins reprise de celle d'un film de Miyazaki, je crois bien.

Sortie en France le 2015-04-01.

The President (Le Président), de Mohsen Makhmalbaf [AC] [CaC]

J'ai bien aimé. Quelques très belles scènes.

Sortie en France le 2015-03-18.

Jamais de la vie, de Pierre Jolivet [AC] [CaC]

J'ai bien aimé.

Sortie en France le 2015-04-08.

Il giovane favoloso (Leopardi - Il giovane favoloso), de Mario Martone [AC] [CaC]

Belle photographie. Malheureusement, c'est trop long.

Sortie en France le 2015-04-08.

La voce della luna (1990), de Federico Fellini [AC] [CaC]

Souvent bavard et ennuyeux, parfois très beau. Une scène sublime. Vu en 35 mm à l'Institut Lumière à Lyon, dans le cadre de la rétrospective Federico Fellini.

Journal d'une femme de chambre, de Benoît Jacquot [AC] [CaC]

Un film qui se laisse voir mais qui m'a peu intéressé. Ceci dit, il est bien interprété. Le manque d'intérêt est peut-être dû au fait que j'avais déjà vu la version de Renoir: The Diary of a Chambermaid (1946).

Sortie en France le 2015-04-01.

Furious 7 (Fast & Furious 7), de James Wan [AC] [CaC]

J'ai moyennement aimé. Trop long, scènes d'action mal filmées et sans une goutte de sang (malgré leur violence). Et passons sur les filles en bikini en Arabie saoudite… De toute façon, le film ne se préoccupe pas du tout de vraisemblance. Le seul intérêt: la fameuse scène de traversée des tours.

Sortie en France le 2015-04-01.

L'astragale, de Brigitte Sy [AC] [CaC]

J'ai moyennement aimé. Seul le début du film m'a beaucoup plu, avec notamment la très belle scène en moto.

Sortie en France le 2015-04-08.

Kvarteret Korpen (1963) (Le quartier du corbeau), de Bo Widerberg [AC] [CaC]

Bien filmé, mais je n'ai pas accroché (en partie parce que j'étais assez fatigué).

Reprise en France le 2015-03-25.

[2015-04-15 22:08:48 UTC]
Festival Hallucinations Collectives 2015 à Lyon

(Cinéma – Lyon)

La 8e édition du festival Hallucinations Collectives à Lyon, organisée par ZoneBis, s'est terminée il y a une dizaine de jours, et avec un peu de retard, voici un rapide bilan en ce qui me concerne. J'ai assisté à la totalité des 27 séances (26 longs métrages et la compétition de courts métrages), du 2015-03-31 au 2015-04-06. J'avais déjà vu trois des longs métrages, mais pour deux d'entre eux, je ne les avais vus qu'en VF. Mon classement des 26 longs métrages:

  1. i (2015), de S. Shankar [AC] [CaC] (en compétition)

  2. Hitokiri (1969) (Hitokiri - Le châtiment), de Hideo Gosha [AC] [CaC] (carte blanche à Christophe Gans)

  3. Pafekuto buru (1997) (Perfect Blue), de Satoshi Kon [AC] [CaC]

  4. Black Hawk Down (2001) (La chute du faucon noir), de Ridley Scott [AC] [CaC] (carte blanche à Christophe Gans)

  5. Spoorloos (1988) (L'homme qui voulait savoir), de George Sluizer [AC] [CaC]

  6. Spring (2014), de Justin Benson / Aaron Moorhead [AC] [CaC] (en compétition, prix Petit Bulletin)

  7. Cannibal Holocaust (1980), de Ruggero Deodato [AC] [CaC]

  8. Cani arrabbiati (1974) (Les chiens enragés / Rabid Dogs), de Mario Bava [AC]

  9. Jin-Rô (1999) (Jin-Roh, la brigade des loups), de Hiroyuki Okiura [AC] [CaC]

  10. Self Defense (1983) (Siège), de Paul Donovan / Maura O'Connell [AC] [CaC]

  11. Lost Soul: The Doomed Journey of Richard Stanley's Island of Dr. Moreau (2014), de David Gregory [AC] [CaC]

  12. Musarañas (2014) (Shrew's Nest), de Juanfer Andrés / Esteban Roel [AC] [CaC] (en compétition)

  13. Dealer (2014), de Jean Luc Herbulot [AC] [CaC] (en compétition)

  14. Ich seh, Ich seh (2014) (Goodnight Mommy), de Severin Fiala / Veronika Franz [AC] [CaC] (en compétition, prix du public)

  15. Tokyo Tribe (2014), de Shion Sono [AC] [CaC]

  16. Profondo rosso (1975) (Les frissons de l'angoisse), de Dario Argento [AC] [CaC] (carte blanche à Christophe Gans)

  17. Femina ridens (1969) (Le duo de la mort), de Piero Schivazappa [AC] [CaC]

  18. Island of Lost Souls (1932) (L'île du docteur Moreau), d'Erle C. Kenton [AC]

  19. Scanners (1981), de David Cronenberg [AC] [CaC]

  20. Partisan (2015), d'Ariel Kleiman [AC] [CaC] (en compétition)

  21. Bijou (1972), de Wakefield Poole

  22. The Duke of Burgundy (2014), de Peter Strickland [AC] [CaC] (en compétition)

  23. Una lucertola con la pelle di donna (1971) (Carole / Le venin de la peur / Les Salopes vont en enfer), de Lucio Fulci [AC] [CaC]

  24. Blind (2014) (Blind: Un rêve éveillé), d'Eskil Vogt [AC] [CaC] (en compétition)

  25. God Told Me To (1976) (Meurtres sous contrôle), de Larry Cohen [AC] [CaC]

  26. Tetsuo II: Body Hammer (1992), de Shin'ya Tsukamoto [AC] [CaC]

Mon court métrage préféré était The Boy with a Camera for a Face, de Spencer Brown [AC], et c'est celui qui a remporté le prix du public de la compétition courts métrages.

[2015-04-06 08:02:24 UTC]
Zsh and Special Alias Names

(Unix/Linux)

Contrary to other Unix shells, zsh does not restrict the alias names, theoretically allowing powerful things, but it was quite broken. For details about the bug I have found and various fixes/changes done by the developers in the last month, see the following messages and discussions from the zsh mailing-lists: zsh-users/19967, zsh-workers/34641, zsh-workers/34658, zsh-workers/34712, zsh-workers/34734.

[2015-03-30 22:26:16 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2015-03-25/2015-03-30)

(Cinéma)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence:

A Time to Kill (1996) (Le droit de tuer?), de Joel Schumacher [AC] [CaC]

Excellent thriller / film de procès. Beaucoup de tension et très bon casting. Film vu à l'Institut Lumière dans le cadre du festival Quais du polar. Il était présenté par l'auteur du roman, John Grisham [IMDb].

Im Labyrinth des Schweigens (Le labyrinthe du silence), de Giulio Ricciarelli [AC] [CaC]

Très bien. D'après une histoire vraie, même si le personnage principal Johann Radmann a été inventé (il est le mélange de plusieurs procureurs ayant réellement existé). Vu à une avant-première spéciale au Comoedia (dans la grande salle 1) à Lyon.

Sortie en France le 2015-04-29.

Big Eyes, de Tim Burton [AC] [CaC]

Très bien. La scène du procès est un grand moment.

Sortie en France le 2015-03-18.

Cinderella (Cendrillon), de Kenneth Branagh [AC] [CaC]

Très beau, même si on aurait pu en attendre plus. Seule la superbe séquence de la fuite en carrosse sort du lot. Bon casting, avec notamment Lily James, rayonnante, ainsi que Cate Blanchett et Helena Bonham Carter.

Sortie en France le 2015-03-25.

No robarás... (a menos que sea necesario), de Viviana Cordero

Un film dur, vu aux 31es Reflets du cinéma ibérique et latino-américain à Villeurbanne. J'ai bien aimé.

Insurgent (Divergente 2: L'insurrection), de Robert Schwentke [AC] [CaC]

J'ai bien aimé. Parfois prévisible. La 3D ne sert pas à grand chose.

J'avais nettement préféré le premier volet, qui avait l'avantage de présenter un nouvel univers.

Sortie en France le 2015-03-18.

Le dernier coup de marteau, d'Alix Delaporte [AC] [CaC]

Pas mal. Les qualités: une jolie histoire et de bons acteurs. Mais le film laisse une impression de déjà vu et risque d'être vite oublié. Angèle et Tony (2010) était bien meilleur.

Sortie en France le 2015-03-11.

La Sapienza, d'Eugène Green [AC] [CaC]

J'aime bien le style typique d'Eugène Green, mais j'ai trouvé le film plutôt hermétique. Très belle photographie.

Sortie en France le 2015-03-25.

Criss Cross (1949) (Pour toi j'ai tué...), de Robert Siodmak [AC] [CaC]

J'ai moyennement aimé. Connaissant le style du film, on se doute de la fin. Vu à l'Institut Lumière dans le cadre du festival Quais du polar.

Enakkul Oruvan (Enakkul Oruvan - La personne en moi), de Prasad Ramar [AC]

J'ai moyennement aimé. Film trop lent et confus. Certains sous-titres sont illisibles: entièrement en blanc sur fond blanc!

Anton Tchékhov 1890, de René Féret [AC] [CaC]

J'ai trouvé le film ennuyeux. Le principal intérêt: une belle photographie et quelques paysages splendides (concernant l'île de Sakhaline, mais en fait les extérieurs ont été tournés en Norvège, d'après le générique).

Sortie en France le 2015-03-18.

Tierra en la Lengua, de Rubén Mendoza [CaC]

Je n'ai pas accroché au film. Vu aux 31es Reflets du cinéma ibérique et latino-américain à Villeurbanne.

Et demain commence la 8e édition du festival Hallucinations Collectives au Comoedia à Lyon. J'irai à quasiment toutes les séances.

[2015-03-25 00:11:17 UTC]
Prix du Public Reflets 2015 et les derniers films que j'ai vus (2015-03-14/2015-03-24)

(Cinéma)

Le premier Prix du Public CIC Iberbanco des Reflets du cinéma ibérique et latino-américain (Villeurbanne) a été annoncé en fin de soirée. Le classement des 3 premiers:

  1. Conducta d'Ernesto Daranas (Cuba), qui remporte le prix.

  2. Mateo de Maria Gamboa (Colombie).

  3. El regreso de Patricia Ortega (Venezuela).

Ce classement correspond aussi à mon propre classement des 7 films en compétition que j'ai vus (sur les 9), et Conducta est un de mes films préférés parmi ceux que j'ai vus depuis le début de l'année.

Maintenant, voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence:

Casa Grande, de Fellipe Barbosa [AC] [CaC]

Un excellent film, drôle et émouvant. J'ai adoré la réalisation, avec ses longs plans. Vu en avant-première aux 31es Reflets du cinéma ibérique et latino-américain à Villeurbanne.

Sortie en France le 2015-06-03.

La isla mínima (Marshland), d'Alberto Rodríguez [AC] [CaC]

Très bien, notamment la réalisation. Scénario classique et linéaire (un peu dommage). Film vu en avant-première aux 31es Reflets du cinéma ibérique et latino-américain à Villeurbanne.

Sortie en France le 2015-07-15.

Art and Craft (Le faussaire), de Sam Cullman / Jennifer Grausman [AC] [CaC]

Un documentaire surprenant (quand on n'en a jamais entendu parler) sur le faussaire Mark Landis.

Sortie en France le 2015-03-18.

Citizenfour, de Laura Poitras [AC] [CaC]

Le documentaire sur les révélations d'Edward Snowden et les conséquences. Ceux qui, comme moi, sont déjà au courant n'apprendront pas grand chose, mais cela reste cependant très intéressant. Pour les autres au moins, ce documentaire est fortement recommandé.

Pour compléter le film, cf Révélations d'Edward Snowden sur Wikipédia. Cf aussi (en anglais) les logiciels qui ont permis la réalisation de ce documentaire (listés dans le générique de fin).

Sortie en France le 2015-03-04.

El evangelio de la carne, d'Eduardo Mendoza de Echave [AC] [CaC]

J'ai bien aimé. Un film de destins croisés. Vu en avant-première aux 31es Reflets du cinéma ibérique et latino-américain à Villeurbanne, en présence du réalisateur Eduardo Mendoza de Echave.

Sortie en France le 2015-03-25.

Vivir es fácil con los ojos cerrados, de David Trueba [AC]

J'ai bien aimé. Un scénario assez classique, avec la rencontre de trois personnages pour un voyage… Film vu aux 31es Reflets du cinéma ibérique et latino-américain à Villeurbanne; la séance était complète et a commencé avec 25 minutes de retard.

El regreso, de Patricia Ortega

Un film très dur tiré d'un fait divers. Les jeunes actrices jouent très bien. Dans l'ensemble, bien filmé, avec quelques beaux plans. Je suis juste déçu par le scénario et le montage: des passages trop longs et d'autres qui auraient pu être plus développés. Film vu aux 31es Reflets du cinéma ibérique et latino-américain à Villeurbanne. La projection était précédée d'une présentation vidéo par la réalisatrice Patricia Ortega. La projection numérique du film s'est bloquée à plusieurs reprises.

Run All Night (Night Run), de Jaume Collet-Serra [AC] [CaC]

Un thriller efficace et sans temps mort, quoique prévisible.

Sortie en France le 2015-03-11.

Libres!, de Jean-Paul Jaud [AC] [CaC]

Documentaire militant sur l'énergie nucléaire et les énergies renouvelables. C'est intéressant, cependant le sujet n'est pas très développé.

Sortie en France le 2015-03-11.

Mr. Kaplan, d'Álvaro Brechner [AC]

Pas mal. On rit assez souvent, mais pas énormément. Vu aux 31es Reflets du cinéma ibérique et latino-américain à Villeurbanne.

Manos Sucias, de Josef Kubota Wladyka [AC] [CaC]

Pas mal. Tout n'est pas très clair. Vu en avant-première aux 31es Reflets du cinéma ibérique et latino-américain à Villeurbanne. Le film a été en partie produit via Kickstarter (page du film).

Sortie en France le 2015-06-03.

Selma, d'Ava DuVernay [AC] [CaC]

Film intéressant pour son côté historique et son message. Mais il est trop long et manque de souffle, et la réalisation est plate. Une chose que je regrette est qu'on ne voit jamais l'ensemble des manifestants dans un plan large. Bref, c'est artistiquement décevant.

Sortie en France le 2015-03-11.

Gente de bien, de Franco Lolli [AC] [CaC]

J'ai moyennement aimé.

Sortie en France le 2015-03-18.

Club Sándwich (Club Sandwich), de Fernando Eimbcke [AC] [CaC]

Moyen et sans originalité. Il ne se passe pas grand chose. Film vu aux 31es Reflets du cinéma ibérique et latino-américain à Villeurbanne.

Blackhat (Hacker), de Michael Mann [AC] [CaC]

Moyen. Scénario peu intéressant et beaucoup de n'importe quoi (comme le passage concernant le mot de passe).

Sortie en France le 2015-03-18.

Silencio en la tierra de los sueños, de Tito Molina

Ce film contemplatif est ennuyeux et trop long. Il vaut essentiellement pour ses quelques beaux plans, comme celui de la pièce avec la lumière qui entre par la fenêtre, mais d'autres sont ratés. J'ai bien aimé la fin, avec ses petits effets spéciaux. Vu aux 31es Reflets du cinéma ibérique et latino-américain à Villeurbanne. La projection était précédée d'une très courte présentation vidéo par le réalisateur Tito Molina.

Las búsquedas, de Jose Luis Valle [AC]

Film à tout petit budget (1500$), tourné entre amis en 7 jours avec une caméra prêtée. J'ai trouvé qu'une grosse partie du film est sans intérêt et même soporifique: de longs plans, généralement fixes, où il ne se passe rien, comme la scène de 8 minutes dans le métro. Il y a cependant quelques bonnes idées, comme l'utilisation du hors-champ, et les papiers ou plastiques qui volent au-dessus de la décharge, à la fin. Film vu aux 31es Reflets du cinéma ibérique et latino-américain à Villeurbanne, en présence du réalisateur Jose Luis Valle.

Todos están muertos, de Beatriz Sanchís [AC]

Le film est mal écrit et ennuyeux, et la réalisation n'est pas terrible. On rit de temps en temps, et c'est le seul petit intérêt du film. Vu aux 31es Reflets du cinéma ibérique et latino-américain à Villeurbanne. Note: un court métrage devait être projeté juste avant, mais il n'était pas disponible.

White Shadow, de Noaz Deshe [AC] [CaC]

Sujet original, mais réalisation insupportable: caméra qui bouge beaucoup, plans trop courts… De plus, beaucoup de scènes se passent la nuit et on ne voit pas grand chose, ce qui rend le film confus.

Sortie en France le 2015-03-11.

Inherent Vice, de Paul Thomas Anderson [AC] [CaC]

J'ai détesté. Beaucoup trop bavard (au point que je m'étais douté que c'était une adaptation d'un roman). J'ai vite complètement décroché. En plus, le film est très long.

Sortie en France le 2015-03-04.

[2015-03-13 21:15:39 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2015-03-06/2015-03-13)

(Cinéma)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence. Les 3 premiers films sont parmi mes préférés depuis le début de l'année.

Risttuules (Crosswind - La croisée des vents), de Martti Helde [AC] [CaC]

Chef-d'oeuvre bouleversant constitué de plans-séquences exceptionnels. Photographie magnifique. Du très grand art!

Sortie en France le 2015-03-11.

Conducta, d'Ernesto Daranas [AC]

Magnifique! Un film humaniste avec de l'émotion et un peu d'humour, et pas de temps mort. Le scénario est simple et bien écrit. Tous les acteurs, adultes comme enfants, sont très convaincants. Film vu à la soirée d'ouverture des 31es Reflets du cinéma ibérique et latino-américain à Villeurbanne.

Razredni sovraznik (L'ennemi de la classe), de Rok Bicek [AC] [CaC]

Un superbe premier film! C'est un thriller psychologique très intense en huis clos, inspiré de faits réels vécus par le réalisateur. Les acteurs sont parfaits!

J'ai vu le film sans rien savoir dessus auparavant (enfin, juste la note sur l'IMDb, mais qui ne dit rien sur le contenu du film). Je pense que c'est important pour bien rentrer dans ce film en particulier, et véritablement l'apprécier.

Sortie en France le 2015-03-04.

Mateo, de Maria Gamboa [CaC]

Très bien. De belles séquences dans la troupe de théâtre. Le film se passe dans le Magdalena Medio en Colombie. Vu aux 31es Reflets du cinéma ibérique et latino-américain à Villeurbanne. La projection était précédée d'une présentation vidéo par la réalisatrice Maria Gamboa, dont c'est le premier long métrage. Le commentaire sur le site du festival: Un film-hommage aux communautés qui ont œuvré au retour d'une paix durable en Colombie et lutté pour retrouver leur dignité et le respect de la vie.

Kertu, d'Ilmar Raag [AC] [CaC]

Bouleversant.

Sortie en France le 2015-02-04.

Gilda (1946), de Charles Vidor [AC] [CaC]

J'ai beaucoup aimé la première moitié (à peu près), et moins la seconde moitié.

Reprise en France le 2014-05-07.

Ciencias naturales (Cañada Morrison), de Matías Lucchesi [AC] [CaC]

Joli road-movie vu aux 31es Reflets du cinéma ibérique et latino-américain à Villeurbanne. Avec Paula Galinelli Hertzog (la petite fille de El premio, que l'on reconnaît bien).

Sortie en France le 2014-11-19.

L'uomo che verrà (L'homme qui viendra), de Giorgio Diritti [AC] [CaC]

Une belle photographie et quelques scènes très dures. Scénario décevant. Une oeuvre de fiction inspirée de faits réels. Globalement j'ai bien aimé, mais je m'attendais à mieux de ce réalisateur suite à son premier long métrage de fiction Le vent fait son tour (2005), que j'avais adoré.

Vu au Zola à Villeurbanne dans le cadre du ciné-club italien Dante Alighieri deux ans après sa sortie nationale. Ce film n'était pas sorti dans la région lyonnaise.

Sortie en France le 2013-01-16.

Chappie, de Neill Blomkamp [AC] [CaC]

J'ai assez bien aimé. Le plus réussi est la personnalité du robot Chappie. En revanche, je ne vois pas très bien ce que vient faire la technologie du début des années 1980 (interfaces en mode texte basse résolution tout en majuscules…) dans ce futur avec des robots évolués.

Sortie en France le 2015-03-04.

Tokyo Fiancée, de Stefan Liberski [AC] [CaC]

Pas mal. Avec Pauline Etienne dans le rôle principal.

C'est une adaptation d'un roman autobiographique d'Amélie Nothomb, mais la fin est forcément différente, puisqu'elle fait référence à un événement postérieur à la publication du roman.

Sortie en France le 2015-03-04.

Çarsi Pazar, de Muharrem Gulmez [AC]

Une comédie turque qui se laisse voir. Sortie apparemment limitée à deux salles en France: le Brady à Paris et le Cinéma Opéra à Lyon, comme c'est souvent le cas pour les films turcs.

Sortie en France le 2015-02-26.

Birdman: Or (The Unexpected Virtue of Ignorance) (Birdman), d'Alejandro González Iñárritu [AC] [CaC]

Je me suis ennuyé. J'ai juste apprécié le jeu des acteurs, ainsi que la réalisation, et encore, pas complètement: un ensemble de plans-séquences, formant en fait un faux plan-séquence unique. Cependant les transitions (essentiellement sur fond noir) sont trop visibles et font artificielles, car il n'y a pas de raison d'avoir une image complètement noire à ces moments précis. Et je n'ai pas aimé la musique. Donc avis mitigé sur ce film.

Sortie en France le 2015-02-25.

Faroeste caboclo, de René Sampaio [CaC]

Moyen. Le montage n'est pas terrible. Film vu aux 31es Reflets du cinéma ibérique et latino-américain à Villeurbanne.

I epithesi tou gigantiaiou mousaka (1999) (L'attaque de la moussaka géante), de Panos H. Koutras [AC] [CaC]

Moyen. À voir si on aime les séries Z. C'est parfois drôle, mais le film est trop long. Vu au Comoedia à Lyon, en présence du réalisateur Panos H. Koutras (qui a ainsi revu son film), dans le cadre de la 5e édition du festival Écrans Mixtes. Le film a été projeté en copie 35 mm, la seule en VOSTF qui restait (d'après les organisateurs du festival); celle-ci a beaucoup servi, mais était de qualité acceptable.

Historias de Cronopios y de Famas, de Julio César Ludueña

Nul! L'animation est mauvaise, de même que le texte, lu de manière monotone. Pas de scénario. Film vu aux 31es Reflets du cinéma ibérique et latino-américain à Villeurbanne. C'était apparemment un DVD qui était projeté; en tout cas la qualité de l'image était médiocre (pixellisation trop visible et gênante).

Actuellement, les 5 votes sur l'IMDb (de 1 à 10): 6 / 4 / 3 / 1 / 1.

[2015-03-06 18:22:33 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2015-02-28/2015-03-05)

(Cinéma)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence:

Suite française, de Saul Dibb [AC] [CaC]

Magnifique! Un film complètement maîtrisé à tout point de vue, adapté d'un roman. Mon seul reproche: la langue des personnages n'est pas respectée (le film aurait dû être en français au lieu d'être en anglais). Cependant, on s'y fait, surtout que le casting est très bon. Très belle musique.

Vu en avant-première dans le cadre du Label des Spectateurs UGC (film surprise).

Sortie en France le 2015-04-01.

The Voices, de Marjane Satrapi [AC] [CaC]

J'ai bien aimé, alors que la bande-annonce ne m'avait pas convaincu. Vu en avant-première au Comoedia à Lyon, en présence de la réalisatrice Marjane Satrapi, dans le cadre d'une Séance Hallucinée. Le générique a été coupé avant la fin.

Sortie en France le 2015-03-11.

Wolf Totem (Le dernier loup), de Jean-Jacques Annaud [AC] [CaC]

Joli film, qui vaut surtout pour ses passages avec les loups (de véritables loups, pas des images de synthèses). En particulier, la séquence du combat avec les chevaux est très impressionnante, de même que le résultat (qui m'a fait penser à My Winnipeg de Guy Maddin).

Vu en 2D seulement, car à Lyon, la 3D en VO n'est restée qu'une seule semaine à l'affiche! Au passage, encore une erreur de Lyon Poche (non corrigée cette fois), qui annonce le film en 3D dans une des salles, alors qu'il n'y passe plus qu'en 2D.

Sortie en France le 2015-02-25.

Project Almanac (Projet Almanac), de Dean Israelite [AC] [CaC]

Film de type found footage, quoique ce procédé n'est ici pas toujours très crédible. J'ai bien aimé. La dernière partie se rapproche de The Butterfly Effect (2004).

Sortie en France le 2015-02-25.

Wonder Women! The Untold Story of American Superheroines (2012), de Kristy Guevara-Flanagan [AC]

Documentaire intéressant sur les super-héroïnes américaines et leur évolution. Il aurait été bien d'avoir l'avis d'hommes.

Vu à la bibliothèque du 7e Jean Macé, Lyon, dans le cadre de la 5e édition du festival Écrans Mixtes. Page du film sur le site du festival.

Big Hero 6 (Les nouveaux héros), de Don Hall / Chris Williams [AC] [CaC]

Film d'animation plutôt réussi, tout du moins concernant la technique, car sinon, il manque d'humour et d'émotion. On a vu beaucoup mieux dans les derniers Disney. Le scénario est très classique dans l'ensemble, avec quelques surprises. Attention, il y a une scène assez longue après le générique. Une idée originale: le mélange entre San Francisco et Tokyo.

Vu en VO, et il ne restait plus que la 2D.

Sortie en France le 2015-02-11.

C'est dur d'être aimé par des cons (2008), de Daniel Leconte [AC] [CaC]

Documentaire constitué surtout d'une suite d'interviews. Il est intéressant pour son côté informatif uniquement (notamment ce que disent Mohamed Sifaoui et le procureur de la République Anne de Fontette), même si certains propos sont ambigus. Vu à l'Institut Lumière, dans le cadre des 6es rencontres Droit Justice Cinéma, en présence du réalisateur Daniel Leconte. L'image était de très mauvaise qualité.

Reprise en France le 2015-01-14.

Funny Games (1997), de Michael Haneke [AC] [CaC]

Vu pour la première fois à l'UGC Ciné Cité Confluence à Lyon, dans le cadre d'UGC Culte. Donc après l'auto-remake quasiment plan par plan de 2007 (mais en anglais alors que l'original est en allemand).

Il me semble que j'ai préféré celui-ci, mais sept ans après avoir vu le remake, mon avis n'est probablement pas très fiable. Il est en fait même difficile de dire si j'ai apprécié. En tout cas, aucun des deux films n'est très éprouvant et on se doute un peu de leur issue. Mais ce qui fait leur force est le côté torture psychologique associée à la violence physique. Cependant cela manque d'émotion d'un côté comme de l'autre, et ces films m'ont laissé indifférent. Il y a des idées intéressantes de mise en scène (comme le rembobinage), mais cela renforce le côté fiction. En faveur de l'original, je dirais seulement que le principal intérêt est d'avoir des acteurs inconnus et que les bourreaux me semblent mieux choisis; en particulier, ils apparaissent plus différents que dans le remake.

Le réalisateur a dit vouloir dénoncer la violence, mais ça m'étonnerait qu'il atteigne le bon public. Il a aussi dit ne pas vouloir faire un film d'horreur; cependant cela n'a pas beaucoup de sens, car il y a plusieurs types de films d'horreur (dans le genre violence gratuite, éprouvante et pas drôle, mais sans les côtés psychologique et méta, il y a Eden Lake), et ce style de film est typiquement classé comme film d'horreur.

Hungry Hearts, de Saverio Costanzo [AC] [CaC]

Pas mal. Un peu long. Belle photographie. D'après un roman.

Sortie en France le 2015-02-25.

À 14 ans, de Hélène Zimmer [AC] [CaC]

Pas mal. Avec Galatéa Bellugi, vue et remarquée dans le court métrage Opale plage (2010).

Sortie en France le 2015-02-25.

Fata Morgana (1971), de Werner Herzog [AC] [CaC]

J'ai moyennement aimé. De belles images, mais c'est long et très répétitif, et tout n'est pas intéressant. Film vu à l'Institut Lumière à Lyon, dans le cadre de la rétrospective Werner Herzog.

Luci del varietà (1950) (Les feux du music-hall), de Federico Fellini / Alberto Lattuada [AC] [CaC]

J'ai moyennement aimé. Vu en 35 mm à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Federico Fellini.

[2015-02-28 10:27:02 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2015-02-21/2015-02-27)

(Cinéma)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence:

L.627 (1992), de Bertrand Tavernier [AC] [CaC]

Excellent film sur la police, avec beaucoup d'humour. Vu en 35 mm à l'Institut Lumière, dans le cadre des 6es rencontres Droit Justice Cinéma; le film était présenté par son réalisateur Bertrand Tavernier.

American Sniper, de Clint Eastwood [AC] [CaC]

Très bien. D'après une histoire vraie et le livre du tireur d'élite Chris Kyle.

Sortie en France le 2015-02-18.

À trois, on y va, de Jérôme Bonnell [AC] [CaC]

Une bonne comédie, avec Anaïs Demoustier, toujours très convaincante. Belle prestation également des deux autres acteurs principaux: Félix Moati et Sophie Verbeeck (actrice que je vois pour la première fois). Film vu en avant-première au Comoedia (salle 4, pleine) à Lyon, dans le cadre du Ciné Brunch (film surprise).

Sortie en France le 2015-03-25.

Léa, un ange dans ma maison, de Jacques-Hervé Fichet [AC] [CaC]

J'ai bien aimé. Il s'agit d'un thriller fantastique avec beaucoup de poésie, notamment dans les scènes sans dialogue (mes préférées). De beaux décors (CERN et décors naturels) et une belle musique.

Comme le film n'était pas projeté à Lyon, j'avais suggéré au réalisateur Jacques-Hervé Fichet de contacter le gérant du Cinéma Opéra, qui a organisé une séance unique pour moi. :-) Le réalisateur était présent. Nous n'étions malheureusement pas nombreux dans la salle: les quelques cinéphiles habituels et des stagiaires de l'équipe du film. Au passage, AlloCiné n'a même pas indiqué la séance (ils n'ont en fait pas eu les horaires, contrairement à la presse locale).

C'est un film à petit budget (200 000 euros), et les comédiens, tous amateurs, font partie de l'entourage du réalisateur, qui lui-même travaille au CERN et a pu tourner pendant un congé sabbatique. Une partie du financement (un peu plus de 7000 euros) a été faite par une campagne de crowdfunding, via TousCoprod, à laquelle j'ai participé. Pour pouvoir sortir le film en salles en France, Jacques-Hervé Fichet a dû monter sa propre société de production et de distribution, faute de trouver un producteur et un distributeur intéressés; c'est nécessaire pour obtenir un visa d'exploitation.

Note: Il y a de grandes ressemblances avec Eva (2011), mais c'est une pure coïncidence puisque Jacques-Hervé Fichet était déjà en cours de tournage quand ce film est sorti.

Sortie en France le 2015-01-21.

Inupiluk, de Sébastien Betbeder [AC] [CaC]

Un joli moyen métrage. J'ai participé à son financement par crowdfunding, via Ulule.

Sortie en France le 2015-02-25.

Du zhan (Drug War), de Johnnie To [AC] [CaC]

J'ai bien aimé. Vu au Comoedia à Lyon lors de la Séance Hallucinée du 25 février 2015. En France, ce film est sorti directement en DVD.

La vie des gens, d'Olivier Ducray [AC] [CaC]

Documentaire intéressant sur une infirmière libérale et les personnes âgées qu'elle soigne (qui ne constituent qu'une partie de sa clientèle), à Lyon. Vu en avant-première au Comoedia à Lyon, en présence de l'équipe du film, avec notamment le réalisateur Olivier Ducray et l'infirmière que l'on suit dans le film. Il y a eu environ 60 - 70 heures de rushes. L'immense majorité des personnes âgées a accepté d'être filmée.

Sortie en France le 2015-03-04.

Invincible (2001), de Werner Herzog [AC] [CaC]

J'ai plutôt bien aimé. Dommage que la langue des personnages ne soit pas respectée. Film vu en 35 mm à l'Institut Lumière à Lyon, dans le cadre de la rétrospective Werner Herzog.

Bis, de Dominique Farrugia [AC] [CaC]

Pas mal. Une comédie classique dans le genre. J'ai bien aimé les références, notamment à la société de production de Claude Berri.

Sortie en France le 2015-02-18.

Le film que nous tournerons au Groenland, de Sébastien Betbeder [AC] [CaC]

Pas mal. Ce moyen métrage documentaire est projeté juste après le moyen métrage Inupiluk, auquel il fait référence: il s'agit d'un projet de suite.

Sortie en France le 2015-02-25.

[2015-02-20 22:41:09 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2015-02-09/2015-02-20)

(Cinéma)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence. Mais tout d'abord, je recommande fortement Réalité, de Quentin Dupieux [AC] [CaC], sorti mercredi dernier, que j'avais vu en avant-première à une Séance Hallucinée; c'est mon film préféré parmi les sorties depuis le début de l'année.

Fitzcarraldo (1982), de Werner Herzog [AC] [CaC]

Superbe! Le meilleur film de Werner Herzog et excellente prestation de Klaus Kinski.

Film vu à l'Institut Lumière à Lyon, dans le cadre de la rétrospective Werner Herzog.

Ballada o soldate (1959) (La ballade du soldat), de Grigoriy Chukhray [AC] [CaC]

Magnifique et très bien filmé. En fait, je l'avais déjà vu au cinéma il y a 10 ans, à l'Odyssée à Strasbourg, mais là il s'agissait d'une copie numérique restaurée (projection dans le cadre d'une soirée sur le cinéma russe en France, à l'Institut Lumière). La restauration est superbe, avec une qualité d'image qui ne fait même pas regretter le 35 mm!

Land des Schweigens und der Dunkelheit (1971) (Le pays du silence et de l'obscurité), de Werner Herzog [AC] [CaC]

Documentaire exceptionnel sur les sourds-aveugles et leur apprentissage à communiquer. Là encore, j'avais déjà vu le film sur grand écran, mais c'était en 16 mm, à la 8e édition du festival Les Inattendus (janvier 2012) à Lyon. Là il s'agissait d'une projection en numérique à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Werner Herzog.

Kingsman: The Secret Service (Kingsman: Services secrets), de Matthew Vaughn [AC] [CaC]

Excellente comédie d'action qui parodie les films d'espionnage, notamment les James Bond. Par le réalisateur de Kick-Ass.

Sortie en France le 2015-02-18.

Dancing Arabs (Mon fils), d'Eran Riklis [AC] [CaC]

J'ai beaucoup aimé ce film sur la discrimination des Arabes israéliens, notamment pour son scénario (tiré d'un roman).

Sortie en France le 2015-02-11.

Papa ou maman, de Martin Bourboulon [AC] [CaC]

Très drôle. Les acteurs sont bons, que ce soit le duo Laurent Lafitte / Marina Foïs ou les enfants. J'ai beaucoup aimé le plan-séquence au début du film.

Sortie en France le 2015-02-04.

Le meraviglie (Les merveilles), d'Alice Rohrwacher [AC] [CaC]

Très beau film, qui mérite son Grand prix du Festival de Cannes.

Sortie en France le 2015-02-11.

Une histoire américaine, d'Armel Hostiou [AC] [CaC]

Petite comédie dramatique émouvante. Avec Vincent Macaigne, toujours dans le même genre de rôle. Une nouveauté: le film est principalement en anglais (il se passe à New York).

Sortie en France le 2015-02-11.

Teddy Bear, de Mads Matthiesen [AC] [CaC]

Joli film vu au Cinéma Opéra à Lyon, à une séance du ciné-club Enjeux sur Image dans le cadre d'une coopération avec le Festival International du Premier Film d'Annonay.

Sortie en France le 2015-01-07.

Where the Green Ants Dream (1984) (Le pays où rêvent les fourmis vertes), de Werner Herzog [AC] [CaC]

J'ai bien aimé, même si tout n'est pas très intéressant. Vu à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Werner Herzog.

Note à propos du titre du film: certains sites indiquent que le titre original est le titre allemand (Wo die grünen Ameisen träumen), mais le titre qui apparaît au début du film est le titre anglais (Where the Green Ants Dream), avec le titre français en sous-titre; le titre allemand n'y apparaît pas. Au passage, le film, qui se passe en Australie, est en anglais avec un peu de langue indigène.

Félix et Meira, de Maxime Giroux [AC] [CaC]

J'ai bien aimé dans l'ensemble. Le film manque de rythme.

Sortie en France le 2015-02-04.

Glocken aus der Tiefe - Glaube und Aberglaube in Rußland (1993) (Les cloches des profondeurs), de Werner Herzog [AC] [CaC]

Pas mal. Documentaire vu à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Werner Herzog.

Echos aus einem düsteren Reich (1990) (Écho d'un sombre empire), de Werner Herzog [AC] [CaC]

Documentaire sur Bokassa. Pas mal. Vu à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Werner Herzog.

Fifty Shades of Grey (Cinquante nuances de Grey), de Sam Taylor-Johnson [AC] [CaC]

Un film qui se laisse voir, mais assez creux. J'ai bien aimé la photographie (notamment au début du film) et la musique de Danny Elfman.

Sortie en France le 2015-02-11.

Glaube und Währung - Dr. Gene Scott, Fernsehprediger (1981) (Fric et foi), de Werner Herzog [AC]

Documentaire moyennement intéressant sur un pasteur américain, qui a ses propres chaînes de télévision. Vu à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Werner Herzog.

Trudno byt bogom (Il est difficile d'être un dieu), d'Aleksey German [AC] [CaC]

Je n'ai pas tellement accroché, notamment en ce qui concerne les dialogues. De plus, le film, tourné en 35 mm, ne passe pas bien en numérique.

Sortie en France le 2015-02-11.

Woyzeck (1979), de Werner Herzog [AC] [CaC]

Un film soporifique. Je n'ai pas accroché, à part la scène du meurtre, où Klaus Kinski est grandiose. Effectivement, un beau meurtre!

Film vu à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Werner Herzog.

[2015-02-11 17:01:13 UTC]
Notre nouvel article On the maximum relative error when computing integer powers by iterated multiplications in floating-point arithmetic

(CariBlog)

Mon nouvel article On the maximum relative error when computing integer powers by iterated multiplications in floating-point arithmetic co-écrit avec Stef Graillat et Jean-Michel Muller, qui sera publié dans Numerical Algorithms, est disponible sur:

  • le site web de l'éditeur (c'est la version officielle et finale, mais elle n'est pas disponible gratuitement si votre bibliothèque n'a pas l'abonnement adéquat);

  • HAL (quasiment identique à la version finale, et disponible gratuitement).

Note: la version sur arXiv est actuellement plus ancienne.

Résumé:

We improve the usual relative error bound for the computation of xn through iterated multiplications by x in binary floating-point arithmetic. The obtained error bound is only slightly better than the usual one, but it is simpler. We also discuss the more general problem of computing the product of n terms.



webmaster@vinc17.org