Cinéma - Vincent Lefèvre

Voici mes nouvelles pages sur le cinéma.

Quelques commentaires sur les derniers films sortis (ou qui vont sortir) en France

Je donne ci-dessous mes commentaires sur les films qui sont sortis il y a moins d'un mois en France (reprises d'anciens films incluses), ou qui vont sortir dans les mois qui viennent. Cette page est mise à jour régulièrement.

L'uccello dalle piume di cristallo (1970) (L'oiseau au plumage de cristal), de Dario Argento [AC] [CaC]

Pas terrible. J'avais vu ce giallo une première fois à la télévision, en VF. Je l'ai revu en copie restaurée numériquement (en haute définition) par Wild Side Films dans le cadre du festival Lumière 2010 (Grand Lyon Film Festival), section Profondo rosso, consacrée au réalisateur Dario Argento; fiche film. Mais il s'agissait cette fois de la version anglaise, alors que la version originale est en italien.

Informations sur la restauration du film, données sur la fiche film de Lumière 2010:

Copie restaurée numériquement par Wild Side Films à partir de l'interpositif Techniscope déposé à la Cineteca di Bologna. Habituellement, le ratio du Techniscope est 2.35, mais la photo de ce film est l'oeuvre de Vittorio Storaro. Lorsque Wild Side Films lui a demandé de superviser l'étalonnage et le transfert du film à Technicolor Rome, il a souhaité revisiter sa création photographique grâce aux moyens technologiques actuels et tels que lui et Dario Argento auraient souhaité le faire en 1969. Il a fait un étalonnage complètement différent, en jouant sur la désaturation des couleurs, et dans un format qu'il a mis au point, l'Univisium (2.1), entre le Scope et le 1.85. Dario Argento a adoré cette nouvelle version et l'a entièrement cautionnée. Les sons, issus de magnétiques déposés à Bologne, étaient en mauvais état et ont été restaurés dans leur version mono d'origine. La restauration, faite au laboratoire L'Immagine Ritrovata et supervisée par Brigitte Dutray, directrice technique de Wild Side Films, a nécessité un travail fastidieux, cet interpositif étant en fort mauvais état.

Wikipedia (anglais)

Wikipedia (français)

Reprise en France le 2018-06-27.

Il gatto a nove code (1971) (Le chat à neuf queues), de Dario Argento [AC] [CaC]

Pas mal. J'avais vu ce giallo une première fois à la télévision, en VF. Je l'ai revu en copie restaurée numériquement (en haute définition) par Wild Side Films dans le cadre du festival Lumière 2010 (Grand Lyon Film Festival), section Profondo rosso, consacrée au réalisateur Dario Argento; fiche film. Le film a été projeté en version originale (en italien, donc).

Informations sur la restauration du film, données sur la fiche film de Lumière 2010:

Film restauré numériquement par Wild Side Films à partir du négatif original Techniscope (négatif à deux perforations au lieu de quatre) déposé à la Cineteca di Bologna. L'étalonnage et le transfert en haute définition ont été faits à Technicolor Rome et approuvés par Dario Argento. La restauration de l'image et des sons (récupérés à Bologne) a été faite chez VDM. Pour les sons, restaurés chez VDM, Wild Side Films a pris le parti de présenter la version mono; les négatifs sons ayant été conservés en mono alors qu'il peut exister des fausses stéréo. La restauration a été supervisée par Brigitte Dutray, directrice technique de Wild Side Films. Le festival présente la version italienne sous-titrée en français.

Reprise en France le 2018-06-27.

Profondo rosso (1975) (Les frissons de l'angoisse), de Dario Argento [AC] [CaC]

J'ai bien aimé, mais c'est trop lent. Vu à la 8e édition du festival Hallucinations Collectives (salle 4 du Comoedia à Lyon, avril 2015), carte blanche à Christophe Gans, en sa présence.

Hallucinations Collectives

Reprise en France le 2018-06-27.

Suspiria (1977), de Dario Argento [AC] [CaC]

Superbe! Je l'avais vu une première fois à la télévision. Je l'ai revu dans la grande salle du Comoedia à Lyon, en numérique remasterisé, le 13 novembre 2007 (avant-première de la ressortie nationale en France). Le réalisateur Dario Argento devait être présent à cette projection, mais à cause de la grève SNCF, il n'a malheureusement pas pu venir. Il nous a tout de même enregistré un message en vidéo. J'ai revu le film deux ans plus tard jour pour jour, le vendredi 13 novembre 2009, lors de la nuit Dario Argento (5e Épouvantable Vendredi) à l'Institut Lumière, et j'ai encore plus adoré. Je l'ai de nouveau revu dans le cadre du festival Lumière 2010 (Grand Lyon Film Festival), section Profondo rosso, consacrée au réalisateur Dario Argento; fiche film.

La grande qualité du film: les couleurs sont splendides! J'ai beaucoup aimé aussi la musique de Goblin. Mais si l'image est d'excellente qualité, la bande son reste techniquement de qualité d'époque, et c'est dommage (les autres restaurations par Wild Side Films sont pourtant meilleures concernant le son). D'autre part, on voit aussi dans certaines scènes que c'est un film d'horreur qui a vieilli, mais ce n'est pas trop grave (cela fait partie de son style particulier). Ce fut tout de même un très grand plaisir de le voir, et puis d'autres scènes restent parfaites (notamment le tout début, et plus particulièrement dans le taxi).

Informations sur la restauration du film, données sur la fiche film de Lumière 2010:

Film restauré numériquement par Wild Side Films. L'étalonnage et le transfert haute définition du négatif original ont été supervisés par le directeur de la photographie Luciano Tovoli à Technicolor Rome et approuvés par Dario Argento. La restauration de l'image et du son a été faite en France, au laboratoire VDM, supervisée par Brigitte Dutray. Plus de 300 heures de restauration ont été nécessaires pour réparer les défauts du négatif. Un nouveau sous-titrage a été fait chez LVT. Le festival présente la version italienne sous-titrée en français.

J'ai revu le film en 2018 dans une nouvelle version restaurée. Premier problème avec cette nouvelle copie: le bas des sous-titres n'était pas visible, car en dessous de l'image; cela ne gênait pas énormément leur lecture, mais c'était un peu perturbant. Deuxième problème: certains plans étaient flous, et je n'étais pas le seul à les avoir remarqués. Je n'avais pas un tel souvenir avec l'autre version. Mais en fait, il semble que cela vienne du tournage et que l'autre version avait alors le même défaut.

À propos des restaurations, je recommande l'article de Retro-HD, qui dit en particulier concernant les plans flous: Il reste (et restera toujours) un nombre de plans flous car tournés comme ça, faute d'une mise au point parfaite, mais cela reste relativement négligeable au vu de la précision générale. Les plans flous dans l'ancienne version sont confirmés ici et .

Reprise en France le 2018-06-27.

Phenomena (1985), de Dario Argento [AC] [CaC]

Je l'avais vu une première fois à la télévision, et je l'ai revu lors de la nuit Dario Argento (5e Épouvantable Vendredi) à l'Institut Lumière. La copie était malheureusement en VF (il n'existait apparemment plus de copie en VO, même s'il n'y a pas de véritable VO, puisque certains acteurs ont tourné en anglais et d'autres en italien), mais finalement, j'ai trouvé que la VF passait assez bien. Et d'un autre côté, on a eu la version complète, alors que la version américaine/anglaise est censurée. À noter que Patrick Bauchau s'est doublé lui-même.

Le film est superbe! C'est un de mes films d'horreur préférés. À voir notamment pour la toute jeune Jennifer Connelly et la musique de Goblin.

Je l'ai revu en copie restaurée numériquement (en haute définition) par Wild Side Films, en version anglaise, dans le cadre du festival Lumière 2010 (Grand Lyon Film Festival), section Profondo rosso, consacrée au réalisateur Dario Argento; fiche film. Le film était présenté par son réalisateur Dario Argento.

Informations sur la restauration du film, données sur la fiche film de Lumière 2010:

Film restauré numériquement par Wild Side Films. Les éléments du film étaient déposés à la Cineteca di Bologna, mais ces derniers n'ont pu retrouver le négatif original. Ils ont alors transféré à Technicolor Rome l'interpositif du film pour y faire l'étalonnage et le transfert haute définition sous la direction de Romano Albani, directeur de la photographie, avec l'approbation de Dario Argento. Lorsque Wild Side Films a reporté le son sur le master, il leur a fallu se rendre à l'évidence: l'image qu'ils avaient ne correspondait pas au son anglais, qui est le son original. C'était plutôt celle de la version italienne, qui a donc des plans en plus ou montés différemment, mais aussi un plan en moins par rapport à la version anglaise. Ils ont donc reconformé, en France, au laboratoire VDM, l'image de la version anglaise, à partir d'un élément conforme à la version fourni par l'ayant-droit. Wild Side Films a conservé à part ces différentes scènes coupées; elles seront présentes sur les bonus du DVD. La restauration des sons a été faite en France à partir des éléments magnétiques déposés à Bologne. Le film est présenté dans sa version d'origine stéréo. Le travail complet de restauration image et son a été fait au laboratoire VDM, supervisée par Brigitte Dutray. Le festival présente la version anglaise sous-titrée en français.

Reprise en France le 2018-06-27.

Opera (Opéra / Terreur à l'opéra), de Dario Argento [AC] [CaC]

Encore un très grand film de Dario Argento! Réalisation magistrale, avec ses mouvements de caméra. Un éclairage très coloré, de manière similaire à Suspiria (1977). Côté horreur, le film est parfois éprouvant. Très bonne bande musicale. L'identité du tueur est facile à deviner. Concernant l'une des scènes, une influence pour The People Under the Stairs (1991)?

Vu en version restaurée intégrale à la 10e édition du festival Hallucinations Collectives (salle 1 du Comoedia à Lyon, avril 2017). C'était mon film préféré de cette édition (j'y ai tout vu).

Hallucinations Collectives

Sortie en France le 2018-06-27.

Gongdong gyeongbi guyeok JSA (JSA - Joint Security Area), de Chan-wook Park [AC] [CaC]

Excellent! Vu en version numérique restaurée dans le cadre du festival Lumière 2016.

Sortie en France le 2018-06-27.

The Breadwinner (Parvana / Parvana, une enfance en Afghanistan), de Nora Twomey [AC] [CaC]

J'ai bien aimé. Le style de ce film d'animation est le dessin traditionnel, sauf les séquences des histoires racontées, qui ont un style papier découpé (en fait réalisées en numérique). Mais je trouve que ces histoires n'apportent pas grand chose.

Vu en VF. Il n'y avait pas le choix, mais c'est de toute façon préférable, car c'est un film d'animation et la VO est en anglais, donc ne respecte pas non plus la langue des personnages. De plus, d'après AlloCiné: Tous les personnages du film sont doublés en français par des comédiens iraniens et afghans vivant en exil en France, comme Golshifteh Farahani, qui prête sa voix à Parvana.

Ce film m'a rappelé Osama (2003), qui est aussi l'histoire d'une fille qui doit faire vivre sa famille dans l'Afghanistan des talibans.

Sortie en France le 2018-06-27.

Tully, de Jason Reitman [AC] [CaC]

J'ai bien aimé. Bon duo d'actrices Mackenzie Davis / Charlize Theron.

Sortie en France le 2018-06-27.

Un couteau dans le coeur, de Yann Gonzalez [AC] [CaC]

J'ai trouvé le film long, hermétique et sans émotion. Le seul intérêt de ce thriller est son côté stylisé. Mais ça ne suffit pas.

Sortie en France le 2018-06-27.

Budapest, de Xavier Gens [AC] [CaC]

Une comédie bien délirante, inspirée d'une histoire vraie. J'ai bien aimé. On ne rit cependant pas énormément.

Sortie en France le 2018-06-27.

Figlia mia (Ma fille), de Laura Bispuri [AC] [CaC]

Pas très bien filmé et sans grand intérêt. Vu la ressemblance entre la mère biologique et la fille, on se demande pourquoi la fille ne s'est pas posée de questions jusque là. Ceci dit, l'idée est plutôt originale et ça se laisse voir.

Sortie en France le 2018-06-27.

The Serpent's Egg (1977) (L'oeuf du serpent), d'Ingmar Bergman [AC] [CaC]

Un film très noir dans le contexte du début du nazisme. J'ai beaucoup aimé.

Reprise en France le 2018-07-04.

Incredibles 2 (Les indestructibles 2), de Brad Bird [AC] [CaC]

Superbe! C'est très drôle et rythmé, avec un scénario assez bon, quoique conventionnel et prévisible. Supérieur au premier volet. Ma scène préférée: le combat avec le raton laveur.

Vu en VO, et en 2D (malheureusement, pas le choix parmi les séances en VO dans les UGC à Lyon).

Sortie en France le 2018-07-04.

The First Purge (American Nightmare 4: les origines), de Gerard McMurray [AC] [CaC]

Pas mal. Ni meilleur, ni moins bon que les autres volets. Celui-là en particulier aurait gagné à avoir un côté politique plus approfondi.

Sortie en France le 2018-07-04.

Shelter (Le dossier Mona Lina), d'Eran Riklis [AC] [CaC]

Pas mal, mais la mise en scène fait très téléfilm.

Sortie en France le 2018-07-04.

Au poste!, de Quentin Dupieux [AC]

Très bien. Une comédie absurde comme Quentin Dupieux sait les faire.

Sortie en France le 2018-07-04.

Kona fer í stríð (Woman at war), de Benedikt Erlingsson [AC] [CaC]

Très bien. Une mise en scène originale.

Sortie en France le 2018-07-04.

Mes frères, de Bertrand Guerry [AC] [CaC]

Pas mal. Bien filmé, avec notamment un plan-séquence. Scénario moyen. Fin ratée.

Note: Le film a reçu le label Cinéma Équitable. 50% des bénéfices sont reversés directement à l'association FOP France.

Sortie en France le 2018-07-04.

Joueurs, de Marie Monge [AC] [CaC]

Moyen: le début est intéressant, mais la suite est décevante et trop longue. Sinon, bon duo d'acteurs Tahar Rahim / Stacy Martin.

Sortie en France le 2018-07-04.

Bao, de Domee Shi [AC]

Court métrage d'animation sans dialogue projeté avant Les indestructibles 2 (Incredibles 2). J'ai bien aimé.

Sortie en France le 2018-07-04.

L'île au trésor, de Guillaume Brac [AC] [CaC]

Documentaire sur la base de loisirs de Cergy-Pontoise (sans commentaire de la production). Pas mal.

Sortie en France le 2018-07-04.

Narayama bushikô (1983) (La ballade de Narayama), de Shôhei Imamura [AC] [CaC]

Très bien, en particulier pour la mise en scène, la photographie et certaines séquences violentes. Première moitié trop longue.

Vu en version numérique restaurée.

Reprise en France le 2018-07-11.

Out of Rosenheim (1987) (Bagdad Café), de Percy Adlon [AC] [CaC]

J'ai détesté. Déjà le tout début du film a commencé à m'énerver avec ses gros plans très courts, où on ne voit rien. J'ai fini par décrocher complètement. Et je n'ai pas non plus apprécié particulièrement la BO.

Reprise en France le 2018-07-11.

Central do Brasil (1998), de Walter Salles [AC] [CaC]

J'ai assez bien aimé.

Reprise en France le 2018-07-11.

Zama, de Lucrecia Martel [AC] [CaC]

Pas terrible. On s'ennuie. Seule la dernière demi-heure est intéressante.

Sortie en France le 2018-07-11.

Dark River, de Clio Barnard [AC] [CaC]

Film bouleversant. Excellente prestation de Ruth Wilson et très belle photographie. Seul gros point négatif: les trop nombreux flashbacks sont souvent mal amenés, notamment à la fin.

Sortie en France le 2018-07-11.

The Strange Ones, de Christopher Radcliff / Lauren Wolkstein [AC] [CaC]

Pas terrible. On s'ennuie.

Sortie en France le 2018-07-11.

Dogman, de Matteo Garrone [AC] [CaC]

J'ai bien aimé.

Sortie en France le 2018-07-11.

Unsane (Paranoïa), de Steven Soderbergh [AC] [CaC]

Très bon thriller, malgré quelques invraisemblances. De plus, le réalisateur traite de deux sujets comme causes à ce qui se passe, dont le plus original ([Révélations – non disponible]) n'est pas très développé, et il aurait peut-être dû plus se concentrer sur celui-ci.

Des similitudes avec un des précédents films de Steven Soderbergh: Side Effects (2013).

Sortie en France le 2018-07-11.

L'école est finie, d'Anne Depétrini [AC] [CaC]

Une comédie qui se laisse voir. Mais bon, c'est un peu n'importe quoi. Bérengère Krief arrive quasiment à sauver le film.

Sortie en France le 2018-07-11.

The Party (1968) (La party), de Blake Edwards [AC] [CaC]

C'est une des meilleures comédies. Un chef-d'oeuvre!

Reprise en France le 2018-07-18.

Ant-Man and the Wasp (Ant-Man et la Guêpe), de Peyton Reed [AC] [CaC]

Des scènes d'action géniales et très fun, même si c'est vraiment n'importe quoi. Beaucoup d'humour. Et aussi une certaine noirceur. Quelques images magnifiques. Un film dans la ligné du premier volet, en mieux. Mais la superbe qualité de projection aide aussi à apprécier ce genre de film: Dolby Cinema 3D (au Pathé Vaise à Lyon).

Ne pas rater la scène très importante au milieu du générique, et celle nettement moins importante, mais amusante, tout à la fin du générique.

Sortie en France le 2018-07-18.

The Miseducation of Cameron Post (Come As You Are), de Desiree Akhavan [AC] [CaC]

Très bien. Excellent jeu de Chloë Grace Moretz et de Sasha Lane, en particulier.

Sortie en France le 2018-07-18.

Leaning Into the Wind: Andy Goldsworthy (Penché dans le vent), de Thomas Riedelsheimer [AC] [CaC]

Documentaire sur le land art avec de très belles images.

Sortie en France le 2018-07-18.

Dhadak, de Shashank Khaitan [AC]

Très bien jusqu'au plan-séquence final. Un reproche concernant Parthavi: le film mise uniquement sur la beauté de l'actrice Janhvi Kapoor, mais son personnage n'a pas un rôle majeur; c'est dommage. Cependant le film est divertissant et émouvant, et il a une belle BO.

Il s'agit d'un remake de Sairat (2016), qui n'est pas sorti en France et que je n'ai donc jamais vu. D'après les reviews de Dhadak (autre site de reviews), ce remake serait inférieur à l'original, mais pas énormément; mais il est aussi très différent.

Sortie en France le 2018-07-20.

Bao xue jiang zhi (Une pluie sans fin), d'Yue Dong [AC] [CaC]

Très bien pour le cadre du film. Au final, une histoire de disparitions… Ce film m'a fait penser à un certain film américain datant de 2001 ([Révélations – non disponible]) concernant le flashback vers la fin, mais il y a aussi d'autres similarités entre ces deux films.

Vu en avant-première au Comoedia (salle 4) à Lyon, en présence du réalisateur Dong Yue (séance en partenariat avec Quais du polar). Il s'agissait de la toute première présentation par le réalisateur en France. Quelques anecdotes… La musique a été faite en France; le compositeur est un Chinois qui vit en France. Le réalisateur s'est inspiré de Se7en (1995), La isla mínima (2014) et Memories of Murder (2003). Le film a été tourné dans une région où il pleut beaucoup. Mais dans la plupart des scènes, ce que l'on voit à l'écran est en fait de la pluie artificielle, car la saison des pluies a été ratée pour le tournage.

Sortie en France le 2018-07-25.

Kamigami no fukaki yokubô (1968) (Profonds désirs des dieux), de Shôhei Imamura [AC] [CaC]

Pas mal, mais beaucoup trop long (près de 3 heures).

Reprise en France le 2018-08-15.

Fleuve noir, d'Erick Zonca [AC] [CaC]

J'ai beaucoup aimé, notamment l'atmosphère du film et les personnages. Un polar très particulier, d'après un roman.

Sortie en France le 2018-08-15.

Bara no sôretsu (Funeral Parade of Roses), de Toshio Matsumoto [AC] [CaC]

J'ai moyennement aimé, mais les 10 dernières minutes sont superbes. Film vu en version restaurée au Comoedia à Lyon, à la 8e édition du festival Écrans Mixtes (mars 2018), en avant-première de sa sortie en salles en France.

Sortie en France le 2018-08-29.

Guy, d'Alex Lutz [AC] [CaC]

Très bien. On croirait à un véritable documentaire! C'est ce qui fait la force de ce film. Vu en avant-première au Comoedia (salle 5) à Lyon, suivi d'une rencontre avec le réalisateur, scénariste et acteur Alex Lutz. Je n'avais jamais entendu parler d'Alex Lutz auparavant, et c'était une surprise pour moi de le voir en vrai juste après la projection.

Sortie en France le 2018-08-29.

Lindy Lou, Juror Number 2 (Lindy Lou, jurée numéro 2), de Florent Vassault [AC]

Documentaire très intéressant sur la peine de mort et ce qu'en pensent les jurés plusieurs années après avoir envoyé un meurtrier à la mort, ainsi que l'effet qu'a eu leur décision sur eux-mêmes. Vu en avant-première à l'UGC Ciné Cité Confluence à Lyon en septembre 2017, dans le cadre du festival Coup de pouce (qui a lieu dans plusieurs salles UGC en France), plus d'un an avant sa sortie prévue en France.

Sortie en France le 2018-10-10.

Manbiki kazoku (Une affaire de famille), de Hirokazu Koreeda [AC] [CaC]

Très bien. Vu en avant-première au Comoedia (salle 1) à Lyon; le Comoedia avait choisi ce film pour sa vague d'avant-premières de films du festival de Cannes 2018 avant de savoir qu'il allait avoir la Palme d'or.

Sortie en France le 2018-12-12.



webmaster@vinc17.org